SITE CATHOLIQUE FRANÇAIS       drapeau FR

colere de dieu et punition du monde

 

Accueil
Prières
mes Images
Parole de DIEU
Notre Dame de la Salette
Sommaire
le Dessin
Autres sites
Témoignage - la Mort
Anne Catherine Emmerich
Plan du site

Toutes les pages de la Parole

AUTRES PAROLES DE DIEU (1)

- Alimentation, agriculture, famine - suivi de

- Charité chrétienne - Gde Tribulation - Chasteté, Pureté - Mariage des Prêtres


barre décorative


Gloire et louange à Dieu seul

tout est de Dieu, pour Dieu


ALIMENTATION, AGRICULTURE, FAMINE

DIEU nous a parlé de l'alimentation, de l'agriculture et aussi de la famine. En voici quelques exemples.

ANCIEN TESTAMENT

Apocalypse,
Deuxième trompette
...Le deuxième ange fit sonner sa trompette ; on eût dit qu'une grande montagne embrasée était précipitée dans la mer. Le tiers de la mer devint du sang. Le tiers des créatures vivant dans la mer périt, et le tiers des navires fut détruit. ( aura-t-on toujours assez de poissons et seront-il toujours mangeables ? )

Troisième trompette ...Le troisième ange fit sonner sa trompette et, du ciel, un astre immense tomba, brûlant comme une torche. Il tomba sur le tiers des fleuves et sur les sources des eaux. Son nom est absinthe. Le tiers des eaux devint de l'absinthe et beaucoup d'hommes moururent à cause des eaux qui étaient devenues amères. (de plus en plus souvent les eaux buvables sont polluées et certains villages ravitaillés par camions-citernes)

Deuxième coupe ...Le deuxième ange répandit sa coupe sur la mer : elle devint comme le sang d'un mort, et tout ce qui, dans la mer, avait souffle de vie , mourut.

Ézéchiel, 36, v. 28 à 31 ....Vous habiterez le pays que j'ai donné à vos pères ; vous serez mon peuple et je serai votre Dieu. Je vous délivrerai de toutes vos souillures, j'appellerai le blé, je le ferai abonder, je ne vous imposerai plus la famine. Je ferai abonder le fruit de l'arbre, le produit des champs afin que vous n'ayez plus à supporter parmi les nations la honte d'avoir faim. Vous vous souviendrez de vos mauvais chemins et de vos actions qui n'étaient pas bonnes. Le dégoût vous montera au visage à cause de vos péchés et de vos abominations. De nos jours c'est le contraire : les péchés et les abominations s'accroissent de plus en plus et le Monde en est fier......

Genèse, 1, v. 29 à 31 ...Dieu dit : "Voici je vous donne toute herbe qui porte sa semence sur toute la surface de la terre et tout arbre dont le fruit porte sa semence ; ce sera votre nourriture. A toute bête de la terre, à tout oiseau du ciel, à tout ce qui remue sur la terre et qui a souffle de vie, je donne pour nourriture toute herbe mûrissante. " Il en fut ainsi. Dieu vit tout ce qu'il avait fait. Voilà, c'était très bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : sixième jour. Quand DIEU trouve très bon de donner l'herbe mûrissante aux animaux, savait-Il déjà que les hommes de nos jours n'en auraient rien à faire et que, pour le profit et le rendement, les farines animales seraient préférées ? Oui, bien sûr, Il sait tout et c'est pourquoi il a regretté dès le début d'avoir créé l'homme ( Genèse ).

Habaquq, 3 .....Seigneur j'ai entendu ce que tu as annoncé, je suis saisi de crainte. Seigneur vivent tes actes au cours des années. Au cours des années fait les reconnaître, mais dans le bouleversement rappelle-toi d'être miséricordieux. Sa majesté comble le ciel, sa louange emplit la terre, la lumière devient éclatante. Deux rayons sortent de sa propre main, c'est là le secret de sa force. Devant lui marche la peste et la fièvre met ses pas dans les siens. Il s'est arrêté, il a pris la mesure de la terre. Il a regardé et fait sursauter les nations....... Tu parcours la terre dans ton courroux, tu foules aux pieds les nations dans ta colère..... Car je dois attendre sans bouger le jour de la détresse pour monter vers le peuple qui nous assaille. Oui le figuier ne fleurit pas, les vignes ne rapportent rien, la culture de l'olivier trompe l'attente, les champs ne donnent rien à manger, le petit bétail disparaît des bergeries, il n'y a plus de gros bétail dans les étables (on pourrait penser à la maladie de la " vache rendue folle par l'homme " ). Moi je serai dans l'allégresse à cause du Seigneur, j'exulterai à cause du Dieu qui me sauve.

Psaume 65, v. 10 à 14 ....Tu as visité la terre, tu l'as abreuvée ; tu la combles de richesses. La rivière de Dieu regorge d'eau, tu prépares le froment des hommes. Voici comment tu prépares la terre : Enivrant ses sillons, tassant ses mottes, tu la détrempes sous les averses, tu bénis ce qui germe. Tu couronnes tes bienfaits de l'année et sur ton passage la fertilité ruisselle. Les pacages du désert ruissellent, les collines prennent une ceinture de joie, les prés se parent de troupeaux ; les plaines se drapent de blé : tout vit et chante.... Et ceci quand DIEU est content des hommes qui l'adorent et le servent chaque jour.....

Siracide, 37, v. 37 à 31 ....Mon fils, pendant ta vie, éprouve-toi toi-même, vois ce qui est mauvais pour toi et ne te l'accorde pas, car tout ne convient pas à tous et tous ne trouvent pas en tout leur agrément. Ne sois pas insatiable de toute jouissance et ne te jette pas sur les aliments, car l'abondance de nourriture est une cause de maladie et la goinfrerie est proche de la colique. Beaucoup sont morts des suites de leur goinfrerie, mais celui qui fait attention allonge sa vie.

NOUVEAU TESTAMENT

St Jean, 4, v. 30 à 34 ...Ils sortirent de la ville et allèrent vers lui. Entre temps, les disciples le pressaient : " Rabbi, mange donc ". Mais il leur dit : " J'ai à manger une nourriture que vous ne connaissez pas. " Sur quoi les disciples se dirent entre eux : " Quelqu'un lui aurait-il donné à manger ? " Jésus leur dit : " Ma nourriture, c'est de faire la volonté de celui qui m'a envoyé et d'accomplir son œuvre ".

St Luc, 4, v. 25 "....En toute vérité je vous le déclare, il y avait beaucoup de veuves en Israël aux jours d'Elie, quand le ciel fut fermé trois ans et six mois et que survint une grande famine sur tout le pays. " (...fermé par DIEU)

5, v. 4 à 9 ....Quand il eut fini de parler, il dit à Simon : " avance en eau profonde et jetez vos filets pour attraper vos poissons. " Simon répondit : " Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre ; mais, sur ta parole, je vais jeter les filets. Ils le firent et ils capturèrent une grande quantité de poisson ; leur filets se déchiraient. Il firent signe à leurs camarades de l'autre barque de venir les aider ; ceux-ci vinrent et ils remplirent les deux barques au point qu'elles enfonçaient. A cette vue Simon Pierre tomba aux genoux de Jésus en disant: " Seigneur, éloigne-toi de moi car je suis coupable. " C'est que l'effroi l'avait saisi lui et tous ceux qui étaient avec lui, devant la quantité de poisson qu'ils avaient pris. DIEU peut donc vider la mer de toute créature vivante ou bien au contraire l'emplir....

St Matthieu, 4, v. 3 et 4 ...Le Tentateur s'approcha et lui dit : " Si tu es le Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. " Mais il répliqua : " Il est écrit : Ce n'est pas seulement de pain que l'homme vivra, mais de toute parole sortant de la bouche de Dieu. "

la Genèse selon les visions de la Bienheureuse Anne Catherine Emmerich (après le péché originel qui entraîna la dégénérescence d'Adam et Eve en dehors du jardin d'Eden) .....Il y avait là des cabanes, quelque peu enfoncées dans la terre et recouvertes de plantes : c'était une communauté parfaitement organisée. J'ai vu des champs avec de petits arbres fruitiers assez robustes ; il y avait aussi des céréales, du blé, que Dieu avait donné à semer à Adam. Je ne me souviens pas d'avoir vu du blé et de la vigne au Paradis. Il n'y avait au Paradis aucun fruit susceptible d'être utilisé comme aliment. La préparation des mets est une conséquence du péché et pour cela un symbole de la souffrance (au Paradis pour Adam et Ève, ni sexe, ni nourriture qui ne sont ici-bas que punition de DIEU) ..... Ils avaient la tête coiffée de bonnets de feuilles et de brindilles tressées en forme de nacelle, avec quelque chose à l'avant qui permettait de les saisir. Ils avaient la peau d'une belle couleur jaune, brillante comme de la soie et des cheveux blond-roux, comme de l'or. Adam portait aussi les cheveux longs ; il avait une barbe, courte d'abord, puis plus longue. Ève porta d'abord les cheveux très longs, puis roulés en mêches disposées autour de la tête comme une coiffe. (ils ne ressemblaient donc pas à ces espèces d'hominidés à moitié singes et au "visage" d'une laideur repoussante que l'on nous présente continuellement à la télévision comme os ancêtres et que l'on grave dans l'esprit des enfants à l'école...) ..... Avant la mort d'Abel, on ne mangeait pas de viande .... Dieu lui indiqua également une région où il devait fuir. Et, comme Caïn disait : "Ainsi vas-tu me laisser mourir de faim, puisque la terre m'est malédiction !", Dieu dit que non, qu'il devait manger la chair des animaux, et qu'un peuple serait issu de lui, et qu'il en sortirait aussi du bien. Auparavant les hommes ne mangeaient pas de viande.

Et n'oublions pas que l'homme est en train de détruire son environnement de façon dramatique. Lire l'étude du Pr D. Belpomme, professeur de cancérologie, chargé de mission pour la mise en œuvre du Plan Cancer, "Ces maladies créées par l'homme", chez Albin Michel, 2004

LA GRANDE TRIBULATION

En ce qui concerne les évènements dramatiques de la Grande Tribulation ou Grande Désolation qui arrivent, il nous faut dès maintenant nous y préparer.
 
Et l'on doit commencer à préparer nos âmes tout d'abord bien évidemment, c'est le plus important.

Mais il nous faut prévoir bien sûr de quoi survivre pendant un certain temps.

Il est probable qu'il n'y aura plus d'électricité, donc plus d'eau courante au robinet ni de distribution de carburant, et, comme d'habitude lors d'évènements violents, nous le voyons partout sur notre planète à chaque fois, les magasins seront tous pillés immédiatement par la malfaisance ou bien par des personnes prises de panique. Il faudra donc avoir prévu avant et avoir fait des réserves pour survivre.

Chacun doit y réfléchir selon ses moyens et ses possibilités. DIEU pourvoira et aidera ceux qu'Il a choisis.
DIEU a prévu également des "ilots" de survie.

Quoi qu'il en soit, il nous faut prévoir de l'eau et ce qui concerne le traitement de l'eau (de pluie, de récupération, etc....)
De la nourriture qui se conserve, légumes secs, de l'huile, du sel, du sucre, lait en poudre, conserves, etc.... et aussi café, thé... et pour les bébés.
Tout ce qui concerne l'hygiène du corps, savon, papier hygiénique, pour les bébés, etc... de la lessive pour le linge....
Prévoir également évidemment de quoi faire cuire les aliments, chauffer l'eau et la faire bouillir. Ceux qui ont la grâce de posséder une cheminée ou un poêle trouveront du bois à couper un peu partout pour l'hiver. Pour l'été n'importe quoi peut servir de barbecue.
Tout ce qui concerne l'éclairage, bougies, allumettes, piles, etc....
Trousse de secours, médicaments, etc....
Pour l'hiver, vêtements chauds, bonnets, couvertures, etc....

Et bien sûr nous devrons prier encore plus pour nous, nos proches et tous ceux qui vont mourir, seront en train de mourir.
Le Crucifix et le Cœur de JESUS devront trôner dans les demeures et y être honorés et priés continuellement....

Après la Grande Tribulation le Mal aura disparu de la surface de la Terre et les survivants, les choisis, connaîtrons alors un bonheur extrême dans cette délivrance du Mal, une sensation de bonheur et de plénitude que personne n'a encore connu ici-bas.


barre décorative


CHARITÉ CHRÉTIENNE

La première des charités c'est d'aimer DIEU plus que tout, et principalement dans les mérites et les souffrances de la Passion. Cet amour immense pour Dieu entraîne alors l'amour du prochain en JESUS-CHRIST pour les salut des âmes.

LA CHARITE CHRETIENNE N'EST PAS LA SOLIDARITE DES "DROITS DE L'HOMME" !

Petit extrait du résumé de la Doctrine Chrétienne :

27 - Les principales vertus que nous avons à pratiquer envers Dieu sont : la Foi, par laquelle nous croyons fermement tout ce que Dieu nous a révélé et nous enseigne par son Église ; l'Espérance, par laquelle nous attendons avec confiance de sa bonté infinie et de sa fidélité à ses promesses, le salut éternel qui doit être la fin dernière de tous nos désirs et les grâces dont nous avons besoin pour y arriver ; la Charité, par laquelle nous aimons Dieu pour Lui-même par-dessus tout, et le prochain pour l'amour de Dieu.

De même que le premier des Commandements nous ordonne d'aimer DIEU de tout notre cœur, de toutes nos forces, de toute notre âme et que le second est d'aimer notre prochain comme soi-même (pas comme DIEU qui prime toujours), de même l'Église nous enseigne que la Charité commence tout d'abord par aimer DIEU plus que tout, puis le prochain. Pourtant de nos jours, le mot "charité" pour les Chrétiens n'est le plus souvent que le secours matériel au prochain, dons d'argent et surtout sans évangélisation ni secours spirituel à cause de cette fameuse "tolérance" tant à la mode, jusque dans notre pauvre Eglise Catholique.

Mais Jésus nous a dit : " Vous aurez toujours des pauvres " et Il veut que tous soient sauvés ou tout au moins le plus grand nombre (le SEIGNEUR nous parle du salut des âmes, pas des corps !). Par conséquent le salut de l'âme est primordial, c'est une nécessité absolue, et c'est la première des charités chrétiennes envers le prochain et bien sûr ......la principale mission de tous nos Prêtres et "Missionnaires"

Jacques, 1, v. 27 ...La religion pure et sans tache devant Dieu le Père, la voici : visiter les orphelins et les veuves dans leur détresse (en tant que disciples du Christ, pas comme membres d'une ONG laïque, ou comme assistante sociale, évidemment !) ; et se garder du monde pour ne pas se souiller.

Et quel meilleur guide pour nous, les catholiques, que Saint Vincent de Paul (*)

St Vincent a fondé la toute première Association des Dames de la Charité dans son village en 1617, puis cette association s'est étendue à toute la France. Sa collaboratrice, Louise de Marillac a été canonisée par Pie XI en 1934 et proposée comme modèle à toutes les Dames de la Charité.

St Vincent nous a enseigné, à travers cette association, la charité chrétienne et la façon dont elle devait être donnée aux pauvres, aux indigents et aux mourants, pour tous les siècles, selon la Parole de DIEU et pour le bien des malheureux.

Le Manuel des Dames de la Charité (par exemple cette réédition de 1936) est fort intéressant et nous donne tous les conseils utiles pour pratiquer la charité. Je cite ci-après quelques extraits de la visite aux pauvres :

" Les Dames de la Charité se rappelleront qu'elles ont été instituées par saint Vincent de Paul pour visiter les pauvres, particulièrement les pauvres malades. Elles accompliront donc personnellement cette œuvre de miséricorde quand elles n'en seront pas empêchées par de bonnes et légitimes raisons.......
Il est recommandé aux Dames de la Charité de faire une visite au Très Saint-Sacrement avant de se rendre chez les pauvres ou du moins de réciter une courte prière avant de sortir de leur maison pour demander à Dieu que cette visite soit profitable aux pauvres et à elles-mêmes et qu'il leur inspire les paroles d'encouragement de consolation opportunes. Elles emporteront avec elles leur crucifix indulgencié pour se rappeler qu'elles vont servir réellement les membres souffrants du Divin Crucifié et pour le donner à baiser aux malades et aux mourants.

Une Dame de la Charité au sein d'une famille pauvre doit être une mère qui s'intéresse à tout et qui entre dans tous les détails utiles à connaître pour subvenir à ses besoins et exercer sur elle une heureuse influence...... Si, dans l'abandon de la conversation ou d'une autre manière, elle apprend que les parents ne sont pas mariés à l'Église, que les enfants ne sont pas baptisés ou n'ont pas encore été instruits des vérités chrétiennes, que la pratique de la religion est délaissée ou que quelque autre désordre grave sévit dans la famille, elle s'efforcera d'y apporter remède......
Une Dame de la Charité ne doit pas s'occuper seulement des intérêts temporels de ses pauvres, mais aussi de leurs besoins spirituels. S'ils ont des préjugés contre la religion, elle s'efforcera avec beaucoup de tact de les faire tomber ; s'ils sont ignorants des vérités de la foi chrétienne, elle les instruira sommairement. Elle s'aidera, dans ce but, de quelques bons livres qui resteront dans la famille et qui pourront être prêtés utilement à l'entourage. S'il n'y a pas de crucifix dans la demeure des pauvres, elle se fera un plaisir d'en offrir un, en demandant qu'on le fixe au mur à une place honorable afin que sa vue réveille une foi peut-être endormie et réconforte ceux qui peinent. Quand ses pauvres seront malades, la Dame de Charité les exhortera à supporter chrétiennement leurs souffrances. Elle leur rappellera que celles-ci sont d'un grand prix devant Dieu et qu'elles sont une occasion d'imiter Notre Seigneur Jésus-Christ qui a voulu souffrir et mourir pour nous, un moyen d'expier pour soi et pour les autres, une cause de mérites pour le ciel. Elle leur suggérera quelques bonnes oraisons jaculatoires et les aidera à faire des actes de foi, d'espérance, de charité et de contrition. Si l'état du malade s'aggravait sérieusement, il faudrait, avec prudence et discrétion sans doute, mais aussi avec zèle, le porter à désirer la visite du prêtre et à recevoir les Sacrements.......
S'il y avait lieu de craindre que le malade ne meure sans avoir le temps de se confesser, il faudrait surtout l'exciter à la confiance en Dieu et à la contrition parfaite, après lui avoir rappelé sommairement l'énoncé des mystères qu'il faut croire pour être sauvé et l'avoir disposé à faire des actes de foi, d'espérance et de charité et, au besoin, l'avoir encouragé à pardonner à ses ennemis...... "

Pour Saint Vincent de Paul, dans son enseignement et dans ses actes, l'aide aux pauvres, aux malades, aux délaissés, aux déshérités, aux égarés et perdus de DIEU, est intimement liée au salut de l'âme, à l'évangélisation ; il ne peut en être autrement selon les commandements du Christ.

La charité chrétienne est donc primordiale et ne peut être comparée avec la solidarité laïque républicaine qui est un devoir civique au nom des fameux "Droits de l'Homme" ; sachons qu'aux yeux de DIEU l'Homme n'a que des devoirs.....

Pourtant, nous pouvons constater avec grande tristesse, que beaucoup de catholiques et même des prêtres, des religieux et des missionnaires, s'occupent des pauvres en France ou dans le monde, sans leur porter la Parole du CHRIST dans l'Évangile (encore moins le Crucifix !), c'est à dire la Vie, le seul Chemin, le Salut, et ceci, bien sûr, au nom de la tolérance humaniste universelle ou de la laïcité ; ils pratiquent, dit-on, "l'évangélisation silencieuse", c'est-à-dire le refus d'évangéliser, le rejet du salut, le reniement au Christ ; d'autres, c'est à peine croyable, auraient même été jusqu'à dire à des fidèles d'autres religions, que : "leur religion vaut bien la nôtre et que de toute façon on se retrouvera tous là-haut ensemble...." Blasphème et damnation ! On soigne la chair vouée à la corruption, on remplit le garde-manger et on laisse, tout béat de contentement et de satisfaction du devoir accompli car on en est fier en plus, les âmes courir à leur perte irrémédiable ! Je n'ose penser que tout ceci soit réel et que nous en soyons arrivés à un tel degré de reniement au CHRIST et de rejet du Salut par la Passion...... Par contre on comprendrait encore bien mieux la colère actuelle de DIEU.....

Et il nous faut bien reconnaître malheureusement que dans l'Eglise Catholique de ces dernières décennies, l'aide aux pauvres, d'ici ou d'ailleurs, et aux peuples dans le besoin, synonyme de compassion et partage, impose formellement le non-partage de l'Évangile et du Crucifix, et le mutisme le plus total à ce sujet !

La simple pratique de la Mission de Disciple dans l'annonce du Salut des âmes, par l'Evangile et le Crucifix, simplement par amour et par charité, est devenue maintenant synonyme d'intolérance ! Quelle horreur ! Quelle honte pour l'Eglise !

Et le Christ nous l'a affirmé, en tant que Juge, Il aura honte également de ces faux disciples et Ministres lors du Jour du Jugement, et beaucoup de premiers seront derniers, même s'ils sont honorés ici-bas !

(*) Saint Vincent de Paul est né en 1576 en Gascogne. Bien que ses premières années se passèrent à garder le troupeau de son père il présenta tout jeune déjà de nombreuses qualités bien au-dessus de son âge. Il fut placé ensuite en pension où il excella dans les études, la prière et la charité. Il devint précepteur dans une famille puis parti ensuite à Toulouse étudier la Théologie. Il reçut en 1598 le sous-diaconat puis la même année le diaconat et fut ordonné Prêtre deux ans après.

Il était habité par l'Esprit Saint. En 1605 il partit pour Marseille pour une affaire privée et voulut revenir par la mer jusqu'à Narbonne. Son bateau fut attaqué alors par des pirates musulmans (on disait mahométans à cette époque). St Vincent fut blessé d'une flèche pendant l'attaque qui le fit souffrir plusieurs années. Les pirates après avoir massacré une partie de l'équipage, emmenèrent les chrétiens vers Tunis pour les vendre comme esclaves. St Vincent fut acheté puis revendu plusieurs fois. Il convertit pourtant son dernier maître, un renégat non musulman, et prit la fuite avec lui en barque jusqu'en France. Cet homme entra ensuite dans les Ordres. St Vincent parti pour Paris où il s'installa faubourg St Germain. Le Cardinal de Bérulle lui confia la cure de Clichy près de Paris. Il redevint ensuite précepteur des enfants du Comte de Joigny, général des Galères de France.

A partir de 1625, il dirigea une maison où il réunit les galériens de diverses prisons. Il les éduqua, leur fit pratiquer des exercices religieux réguliers et en convertit beaucoup. Le résultat fut si grand que le roi Louis XIII l'a autorisé à créér d'autres établissements et St Vincent fut nommé Aumônier général de toutes les Galères de France. La Congrégation des Prêtres de la Mission (Lazaristes) fut instituée à cette occasion, St Vincent en dictant la Constitution et les règles. St Vincent emporté par un grand zèle ne s'arrêta pas là, instituant par la suite la Congrégation des Dames-de-la-Charité puis celle des Filles-de-la-Croix pour l'éducation chrétienne des jeunes filles et enfin il fonda l'Institution des Hospitalières connue sous le nom des Filles-de-la-Charité. Il créa et dirigea la fondation des hôpitaux de la Pitié, de la Salpétrière, de Bicêtre et des Enfants-Trouvés. Il fonda également à Marseille l'Hôpital des Forçats, celui des Pauvres Pélerins et celui du Saint-Nom-de-Jésus pour les vieillards.

St Vincent débordait de Zèle et s'occupait des pauvres, des malheureux, notamment en Lorraine alors en guerre. Il recueillait le plus possible d'aumônes pour tous ces malheureux et il nourrit plusieurs centaines de pauvres dans sa Maison de St Lazare. Louis XIII sur son lit de mort voulut recevoir la bénédiction de St Vincent. La Régente, la reine Anne d'Autriche, le nomma aussitôt membre du Conseil d'Etat pour les affaires ecclésiastiques. Il fut très utile à l'Église dans son nouveau rôle. Il fut nommé également Supérieur des Religieuses de la Visitation par St François de Sales. Mais les fatigues accumulées par son zèle et par les austérités le firent succomber le 27 septembre 1660. Il fut inhumé à l'église de St Lazare où une foule immense s'était rassemblée. Il fut canonisé par le Pape Clément XII en 1737 qui fixa sa fête au 19 juillet.

barre décorative


CHASTETE - PURETE

Il faut savoir que depuis le péché originel, la sexualité n'est qu'une punition, un mal nécessaire... rien de plus. Elle ne concerne que la procréation dans l'incarnation. L'Amour, à la ressemblance de l'âme à DIEU, de l'Esprit, ne peut qu'être souillé par la sexualité dans la chair.....! (lire la page Genèse en entier). Le CHRIST, Lui, nous enseigne la "continence", c'est-à-dire l'absence de relations sexuelles.

ANCIEN TESTAMENT

Esaïe, 56, v. 3b à 5 ....et que l'eunuque n'aille pas dire : "Voici que je suis un arbre sec !" Car ainsi parle le Seigneur : Aux eunuques qui gardent mes sabbats, qui choisissent de faire ce qui me plaît et qui se tiennent dans mon alliance, à ceux-là je réserverai dans ma Maison, dans mes murs, une stèle porteuse du nom ; ce sera mieux que des fils et des filles ; j'y mettrai un nom perpétuel, qui ne sera jamais retranché.....L'absence d'union et de procréation pour un être humain semble un bien pour DIEU, sachant que la multitude de toute façon ne le comprendra pas et ne le pourra pas et que la race humaine perdurera.....

Psaume 18, v. 25 à 27 ...Alors le SEIGNEUR m'a rendu selon ma justice, selon la pureté qu'il a vue sur mes mains. Avec le fidèle, tu es fidèle ; avec l'homme intègre, tu es intègre. Avec le pur, tu es pur ; avec le pervers, tu es retors. Dans ce texte il s'agit de la pureté des sentiments envers DIEU mais il est bien évident qu'il s'agit aussi de la pureté du corps, des mains et du cœur qui engendre une âme pure qui plaît à DIEU.

Sagesse, 2, v. 23 ...Or Dieu a créé l'homme pour qu'il soit incorruptible et il l'a fait image de ce qu'il possède en propre... L'homme a été créé, avant la chute, avec des attributs divins, dont l'Amour pur (et donc chaste), mais pas comme une représentation de DIEU, une image de Lui, puisque DIEU a toutes les apparences possible et la Bible nous le montre plusieurs fois sous diverses apparences.

3, v. 13 à 15 ....Heureuse plutôt la femme stérile, celle qui est sans tache et n'a pas connu une union interdite ; elle aura du fruit lors de l'inspection des âmes. Heureux aussi l'eunuque, dont la main n'a pas fait le mal et qui n'a pas nourri des pensées mauvaises contre le Seigneur : il recevra pour sa fidélité une grâce de choix et une part plus délicieuse dans le Temple du Seigneur. Car le fruit des efforts vertueux est plein de gloire, indéfectible, la racine de la sagesse.

4, v. 1 et 2 ...Mieux vaut ne pas avoir d'enfant et posséder la vertu qui laisse un souvenir riche d'immortalité, car elle est approuvée par Dieu et par les hommes (la Pureté dans la chasteté qui est l'abstinence). Présente, on l'imite, absente, on la regrette ; dans le monde éternel, elle triomphe, ceinte d'une couronne, après avoir vaincu dans un concours aux luttes sans souillures. ...Non ! Plus maintenant, car elle est rejetée par les hommes et même, semble-t-il, par l'Église.....

Siracide, 9, v. 3 à 9 ....Ne va pas au devant d'une courtisane, prends garde de tomber dans ses filets. Ne t'attarde pas avec la joueuse de lyre, de peur de te laisser prendre à ses artifices. N'attache pas tes regards sur une jeune fille, de peur d' être pris au piège dans sa condamnation. Ne te livre pas aux prostituées, de peur de perdre ton patrimoine ..... Détourne ton regard d'une jolie femme, n'attache pas tes regards sur la beauté qui ne t'appartient pas ... Beaucoup ont été égarés par la beauté d'une femme, l'amour s'y allume comme un feu. Auprès d'une femme mariée ne t'assieds jamais, ne festoie pas avec elle en buvant du vin, de crainte que ton âme n'incline vers elle et que dans ta passion tu ne glisses à ta perte.

De même le SEIGNEUR nous a expliqué que la Pureté et l'abstinence sexuelle totale ("comme des eunuques") nous ouvrent les portes du Royaume et de ce fait relèguent aux oubliettes le texte le plus controversé de la Bible, le seul qui, à la gloire du plaisir sexuel et du corps, ne parle jamais de DIEU, le Cantique des Cantiques. Il aurait été écrit par le roi ou à la gloire du roi Salomon qui avait, parait-il, des centaines de femmes et c'est une ode à l'amour des amants, c'est tout. Aucun livre qui ne loue pas DIEU nommément dans Sa Divinité, Son Nom glorieux, Sa Pureté et Sa Puissance, n'a place dans la Sainte Bible et certains se demandent même comment il a pu y parvenir.

NOUVEAU TESTAMENT

Apocalypse, 14, v. 3b et 4a ....Et nul ne pouvait apprendre ce cantique, sinon les cent quarante-quatre mille, les rachetés de la terre. Ils ne se sont pas souillés avec des femmes, car ils sont vierges. Ils suivent l'agneau partout où il va....

1 Corinthiens, 6, v. 19 et 20 ....Ou bien ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint Esprit qui est en vous et qui vous vient de Dieu et que vous ne vous appartenez pas ? Quelqu'un a payé le prix de votre rachat. Glorifiez donc Dieu par votre corps (par la chasteté, la pureté évidemment, donc l'absence d'acte sexuel et St Paul nous le précise ensuite).
VII
v. 1 et 8
....Il est bon pour l'homme de s'abstenir de la femme .... Je dis donc aux célibataires et aux veuves qu'il est bon de rester ainsi, comme moi.
St Paul n'interdit pas mais déconseille le mariage et surtout le remariage. Par conséquent la sexualité, la chair, a toujours été un frein à l'élévation de l'âme, même si l'Église moderne nous enseigne maintenant le contraire...
St Jean de DIEU
.... Il y a deux sortes d'amour sur terre : l'amour du monde jusqu'au mépris de DIEU et l'amour de DIEU jusqu'au mépris du monde. Et il nous faut sortir du triangle infernal : .....Monde .....Chair .....Démon.
Le corps est le Temple de l'Esprit Saint, semble vouloir dire que notre corps de chair est habité par l'esprit, le nôtre, guidé par l'Esprit de DIEU. Jésus au moment de sa mort a dit St Luc, 23, v. 46 "...Père, entre tes mains, je remets mon esprit !" La Chair périssable et qui disparaît est habitée par l'esprit et par l'âme qui sont l'essentiel de notre Etre, ce qui reste éternel.

Galates, 5, v. 17 à 21 ....Car la chair, en ses désirs, s'oppose à l'Esprit et l'Esprit à la chair ; entre eux c'est l'antagonisme ..... On les connaît les œuvres de la chair : libertinage, impureté, débauche, idolâtrie, magie, haines, discorde, jalousie, emportements, rivalités, dissensions, factions, envie, beuveries, ripailles et autres choses semblables ; leurs auteurs, je vous en préviens, comme je l'ai déjà dit, n'hériterons pas du Royaume de Dieu. Alors que l'on cesse de nous parler de l'importance extraordinaire de la chair....

Romains, 7, v. 18 à 24 .....Car je sais qu'en moi, je veux dire dans ma chair, le bien n'habite pas : vouloir le bien est à ma portée, mais non pas de l'accomplir, puisque le bien que je veux, je ne le fais pas et le mal que je ne veux pas, je le fais .... Malheureux homme que je suis ! Qui me délivrera de ce corps qui appartient à la mort ? La chair est pesante à l'Esprit et à l'âme depuis le péché originel. Elle est souvent (toujours ?) un frein à l'élévation spirituelle et même les grands saints devaient lutter continuellement contre la chair et étaient pressés de se débarrasser de leur corps pour s'élever vers DIEU et le rejoindre...

13, v. 12 et 13 ....La nuit est avancée, le jour est tout proche. Rejetons donc les œuvres des ténèbres et revêtons les armes de lumière. Conduisons-nous honnêtement, comme en plein jour, sans ripailles ni beuveries, sans coucheries ni débauches, sans querelles ni jalousies. Mais revêtez le Seigneur Jésus Christ et ne vous abandonnez pas aux préoccupations de la chair pour en satisfaire les convoitises. La chair que nous connaissons sur terre est bien, depuis le péché et la chute, un frein, un poids à supporter tant bien que mal...

St Luc, 20, v. 9 et 10 ....Jésus leur dit : "Ceux qui appartiennent à ce monde-ci prennent femme ou mari. Mais ceux qui ont été jugés dignes d'avoir part au monde à venir et à la résurrection des morts ne prennent ni femme ni mari. C'est qu'ils ne peuvent plus mourir, car ils sont pareils aux anges : ils sont fils de Dieu puisqu'ils sont fils de la résurrection."
C'est la chasteté
, c'est-à-dire vivre déjà sur terre comme des anges, sans aucune sexualité animale de la chair. Mais apparemment, il faut en être digne et avoir été choisi par DIEU....

St Matthieu, 19, v. 9 à 12  "Je vous le dis : si quelqu'un répudie sa femme (ou divorce de nos jours), sauf en cas d'union illégale, et en épouse une autre, il est adultère." Les disciples lui dirent : "si telle est la condition de l'homme envers sa femme, il n'y a pas intérêt à se marier." Il leur répondit : " Tous ne comprennent pas ce langage, mais seulement ceux à qui c'est donné. En effet il y a des eunuques qui sont nés ainsi du sein maternel ; il y a des eunuques qui ont été rendus tels par les hommes et il y en a qui se sont rendus eux-mêmes eunuques à cause du royaume des cieux. Comprenne qui peut comprendre ! " (1)
C'est l'extinction volontaire et le rejet total de la sexualité et des actes sexuels
, une abstinence absolue et avec l'aide du SEIGNEUR évidemment, presque le désintérêt pour le mariage ; et ce n'est pas une offense faite à DIEU, malgré le
" Croissez et multipliez-vous " puisque c'est Jésus qui nous l'enseigne ! Bien sûr il faut que les couples mariés aient des enfants, mais ensuite cela s'applique à eux aussi. Mais à une époque où le vagabondage sexuel dès le plus jeune âge est encouragé et où l' innocence est détruite le plus tôt possible, c'est-à-dire très jeune, plus personne ne comprend les paroles de notre SEIGNEUR même pas dans l'Eglise ! Pourtant, aux Etats-Unis on commence à enseigner, paraît-il, des cours sur la virginité jusqu'au mariage, dans certaines écoles. Et que dire des mouvements d'opinions, surtout depuis mai 1968 en France, pour la " liberté sexuelle " et contre le célibat des prêtres.... DIEU est un Dieu jaloux et un prêtre ne peut lui appartenir et appartenir à une femme. Cette cohabitation est impossible, indigne de Lui, ce serait un adultère horrible. Les Apôtres eux-mêmes ont dû quitter femme et enfants pour suivre le Christ... Et notre Bien-Aimé Pape Benoît XVI a déclaré aux Evêques de la Côte d'Ivoire le 3 avril 2006 : "En vivant fidèlement la chasteté dans le célibat, le prêtre manifestera que tout son être est don de lui-même à Dieu et à ses frères."

En ce qui concerne le mariage des Prêtres que les ennemis de l'Église nous rabâchent sans cesse, voyons ce qu'en pense DIEU....

19, v. 28 à 30 ....Jésus dit aux Apôtres : " En vérité je vous le déclare : lors du renouvellement de toute chose, quand le fils de l'homme siègera sur son trône de gloire, vous qui m'avez suivi, vous siègerez vous aussi sur douze trônes pour juger les douze tribus d'Israël. Et quiconque aura laissé, maison, frères, sœurs, père, mère, enfants ou champs, à cause de mon Nom, recevra beaucoup plus et en partage la vie éternelle. Beaucoup de premiers seront derniers et beaucoup de derniers, premiers... "
Donc, encore bien plus pour le Clergé,  un Prêtre qui prendrait femme, fonderait une famille, quitterait donc le SEIGNEUR, de premier deviendrait dernier et renoncerait au Royaume des Cieux ; il servirait la chair et non l'Esprit de DIEU qui est en lui. Il ne serait alors plus Prêtre ( le Génie du Christianisme de Chateaubriand ...Il est naturel qu'on n'ose plus rendre maître de ses secrets l'homme qui a rendu une femme maîtresse des siens ; on craint, avec raison, de se confier au prêtre qui a rompu son contrat de fidélité avec Dieu, et répudié le Créateur pour épouser la créature ... )

Et voyons ce que pense DIEU le Père dans Son "Dialogue" avec Ste Catherine de Sienne, du mariage ou du concubinage des Prêtres et des relations qu'ils peuvent entretenir avec une femme :
"...Et bien pis encore ! Jouant à l'époux qui orne sa propre épouse, ces démons incarnés parent des dépouilles de l'Église la complice diabolique de leur injustice et de leur impudicité. Sans la moindre honte, ils l'a feront assister à l'office, pendant qu'ils célèbrent à l'autel, sans trouver mauvais que cette malheureuse, tenant ses enfants pas la main, se présente à l'offrande avec le peuple ! O démons, plus démons que les démons ! ..... Est-ce la pureté que j'exige de mon ministre, quand il monte à l'autel ? Le matin, l'âme souillée dans un corps corrompu, il se lève de la couche, où il gisait dans le péché mortel, dans le péché immonde et il s'en va célébrer ! O tabernacle du démon !"

Voir aussi cette vidéo.
La famille du Prêtre est sa Paroisse et en général, son prochain.

Un homme qui choisit de devenir Prêtre, qui épouse le Sacerdoce , de cœur et avec le CHRIST, "se couche sur la Croix", pas dans le lit d'une femme !
On ne sert pas DIEU et le sexe et on ne partage pas un cœur que l'on a donné tout entier à DIEU pour Son service, ou alors on lui prouve qu'Il ne nous suffit pas, qu'en fin de compte, Il n'est pas assez important pour nous ! Beaucoup confondent "être tourné vers DIEU" et "être à DIEU" ; c'est différent !

Quand on est à DIEU, quand on appartient à DIEU, on ne peut l'être que totalement, entièrement, pas de demi-mesure avec le TOUT-PUISSANT !
Un prêtre qui prendrait femme serait dans une situation d'adultère abominable et d'offense effroyable ! Il ne serait plus qu'à moitié à DIEU et s'il a des enfants, encore moins ! Et DIEU n'a pas besoin, dans le Clergé de Son Église, de demi ou de quart de serviteurs, surtout en notre époque d'apostasie effroyable !

Galates, 2, v.19b ...Avec le Christ, je suis un crucifié (fixé à la Croix); je vis, mais ce n'est plus moi, c'est Christ qui vit en moi.

St Luc, 9, v.23 .....Puis il dit à tous "Si quelqu'un veut venir à ma suite, qu'il se renie lui-même et prenne sa croix chaque jour, et qu'il me suive" ....cela s'adresse aussi au Clergé, n'est-ce pas ! D'autre part, " la raréfaction des vocations affecte aussi le protestantisme dont les pasteurs sont mariés et affirmer que le célibat des prêtres est contraire à la nature humaine est "cliniquement faux". Ce qui serait en cause, c'est l'idée du sacrifice de soi et la perte de vue de l'épanouissement du prêtre dans sa condition de prêtre " - à lire La Crise Catholique de Denis Pelletier, professeur d'histoire contemporaine, chez Payot, 2001, p.68 - A ne pas rapprocher de Saint Paul dans I Thimothée, 3, v. 1 et 2 .....Si quelqu'un aspire à l'épiscopat, c'est une belle tâche qu'il désire. Aussi faut-il que l'épiscope soit irréprochable, mari d'une seule femme, sobre, pondéré, de bonne tenue ...St Paul parlait selon les mœurs de l'époque qui n'avaient pas encore suivi totalement l'enseignement de notre SEIGNEUR et c'est pourquoi il déclare aussi dans : Ephésiens, 6, v. 5 : ...Esclaves, obéissez à vos maîtres d'ici bas avec crainte et tremblement. La société à cette époque était encore au stade de l'Ancienne Alliance et pas encore formée totalement selon l'enseignement du Maître....

Il nous faut donc méditer les paroles du Christ en St Marc, 10, v. 4 et 5 ...Ils dirent : "Moïse a permis d'écrire un certificat de répudiation et de renvoyer sa femme ". Jésus leur dit : "c'est à cause de la dureté de votre cœur qu'il a écrit pour vous ce commandement", commandement que Jésus a annulé puisqu'Il est venu accomplir les Ecritures.... Quand un prêtre se donne à DIEU, qu'il réfléchisse bien. Il se donne à DIEU totalement ou pas du tout ! Pas de demi mesure.... DIEU ne partage jamais pour un prêtre qui devra rester pur et saint.... De même pour quiconque voudra vraiment lui appartenir totalement! Le Christ est notre modèle et : "soyez parfaits comme votre Père est parfait".

Voyons ce qui est dit du Très Saint R.P Henri-Dominique Lacordaire : "....Il fut donc Prêtre, c'est-à-dire, selon le sens le plus élevé de ce mot, médiateur et pontife; il conçut et ambitionna le sacerdoce comme une "immolation de l'homme ajoutée à celle de DIEU". Très attaché aux souffrances du Christ, avant la messe il allait baiser les pieds d'un frère convers et se faisait flageller très souvent en mémoire de la Passion. Ses pénitences et disciplines étaient très sévères et continuelles." Rien à voir avec le mariage et la fornication !

De même, il est évident, et DIEU l'a voulu ainsi, que le seul rempart contre le SIDA causé par le vagabondage sexuel entraînant la pourriture de l'âme, soit la pureté dans la chasteté (l'abstinence), la fidélité conjugale.... il n'y en a aucun autre, contrairement à tous les immondes encouragements et battages médiatiques journaliers pour la débauche par le préservatif dans la "liberté sexuelle" qui enchaîne à Satan ! La personne "libérée" est en réalité esclave, perdue, n'ayant pour horizon que souffrances, soit sur terre, soit après, ou plutôt les deux......

Et alors que dans le passé les Prêtres distribuaient aux jeunes gens et jeunes filles de belles images pieuses et des recueils de la vie des Saints, que penser de ce malheureux Prêtre très médiatique et adulé qui, sur une radio française dite "chrétienne ?", raconte combien de dizaines de préservatifs il achète par mois chez son pharmacien pour "ses jeunes" et qui, lorsque quelqu'un "a l'audace" de le lui reprocher, répond sentencieusement et religieusement au micro : " Mes jeunes baisent comme des castors et je les protège "....!
Outre le langage ordurier qui déplaît extrêmement à DIEU, il faut le savoir, et qu'il pardonne encore moins chez un Prêtre, on quitte là le domaine de la Religion, le Royaume du CHRIST, la pureté, le salut de l'âme, l'évangélisation et on entre dans les ténèbres, la pourriture et la perte des âmes ; en effet ce Prêtre "protège" peut-être alors le corps (et encore cela n'est même pas certain !) des jeunes livrés et laissés (non, encouragés) à leurs débauches et laisse leur âme aller à sa perte, d'autant plus qu'il avait déjà déclaré demander tout simplement à ses jeunes de ne pas insulter "son DIEU" (comme s'il y en avait plusieurs !) ; c'est la "nouvelle évangélisation", une horreur aux yeux de DIEU. La principale mission d'un Prêtre auprès des jeunes, pour ne pas dire l'unique, est l'enseignement des commandements et de la Parole de DIEU et le salut, si possible, de leur âme, leur éviter le terrible Enfer, sachant qu'ils ont bien entendu leur libre arbitre pour choisir la Vie et le bonheur en DIEU, ou la Mort et le malheur, pour maintenant et après leur mort terrestre.
On comprend aisément la tristesse et la colère de DIEU devant cette grande misère des âmes et ce gâchis
...... Il nous faut donc prier beaucoup pour la sainteté et la pureté de nos Prêtres et de l'Église catholique dont on nous dit qu'elle est le Corps mystique du Christ et ce corps ne peut pas être un corps de prostituée ni un corps de débauché comme certains, avec fierté, en donnent l'apparence ....mais l'Église est-elle encore ce Corps actuellement ? Il est à noter que DIEU dans son long enseignement à Ste Catherine de Sienne, Docteur de l'Église, toujours dans "Le Dialogue" explique que le Corps Mystique de l'Église est  le Clergé et Ses Ministres et non pas l'Église universelle avec les fidèles.

Chez les catholiques modernes, peu semblent comprendre le CHRIST de nos jours effectivement !
St Matthieu
, 13, v. 18
"...Vous donc, écoutez la parabole du semeur. Quand l'homme entend la parole du Royaume et ne comprend pas, c'est que le Malin vient et s'empare de ce qui a été semé dans son cœur"

DIEU nous enseigne que l'acte sexuel des époux est, sinon contraire à l'élévation spirituelle, à l'union de notre âme avec Lui, du moins un frein et qu'en tout cas, la chasteté c'est-à-dire l'abstinence totale, donnent accès au Royaume des Cieux. Les Paroles du SEIGNEUR sont claires, nettes et à la portée de tous. Un couple ayant eu des enfants devrait donc, selon le SEIGNEUR, chercher l'élévation spirituelle et abandonner la sexualité comme l'ont fait dans le passé nombre de saints et saintes. Les Pères de l'Église l'avaient bien compris et ils sont de moins en moins en "odeur de sainteté" de nos jours. Certains égarés leur reprochent leurs attaches avec un reste de manichéisme, avec une certaine philosophie grecque et leur penchant à rejeter "l'importance du corps" au bénéfice de l'âme. Mais, depuis le péché originel, nous sommes venus ici-bas pour vaincre la chair par l'esprit et notre corps de chair n'est que le manteau provisoire de l'esprit et de l'âme, et ce, contrairement à la nouvelle théologie idolâtre du corps que nous enseigne l'Église ! On peut aussi dire que notre corps donne à l'esprit et à l'âme une apparence visible et palpable dans ce monde du visible pour que nous puissions communiquer dans la matière lors de notre incarnation, pour que nous y subissions nos épreuves qui doivent nous permettre, éventuellement, de nous affiner et de nous élever vers DIEU ; en cette vie présente. notre corps mortel semble donc n'avoir qu'une importance relative ; il doit être " entretenu " le mieux possible, respecté, notamment par une vie saine, raisonnable, soumise à DIEU et ceci, de la naissance à la mort. D'ailleurs de vrais jumeaux peuvent se ressembler extraordinairement et c'est l'âme qui elle, étant le reflet et en même temps le réservoir
de la conduite, des pensées, des paroles et des actions, qui seule est importante, même d'une importance extrême, et qui sera jugée par DIEU, pas le corps. DIEU ne juge pas le corps mais il peut le détruire et Il nous le dit ! Il pourra d'ailleurs aussi détruire l'âme, à la fin des temps, c'est la seconde mort....
St Luc
, 12, v 4
"...Je vous le dis à vous mes amis : Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui, après cela, ne peuvent rien faire de plus. Je vais vous montrer qui vous devez craindre : Craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir de jeter dans la géhenne. Oui je vous le déclare, c'est celui-là que vous devez craindre...(DIEU le Père)" Et nous notons dans ces paroles du SEIGNEUR qu'il s'agit bien d'avoir la crainte de DIEU, la peur de déplaire à Celui qui peut donner la mort n'importe quand à n'importe qui ! Et cela se produit tous les jours....

Nous devons prendre conscience que nous sommes venus ici-bas, depuis le péché originel, pour vaincre la chair dans sa lourdeur et ses ténèbres par l'esprit pour l'âme et que notre corps de chair terrestre n'est que le manteau provisoire de l'esprit et de l'âme. En effet notre esprit, le corps spirituel qui contient l'âme, est venu s'incarner selon la volonté divine ; pour cela notre cerveau est le "contact" de l'esprit avec notre corps animal comme dit Saint Paul, c'est-à-dire ce corps de chair qui souvent nous pèse tant, et qui n'est lui-même que le simple outil, l'apparence provisoire du corps spirituel et de l'âme avec la matière du Monde visible. De plus, la chair peut être (est souvent ?) une puissance des Ténèbres si elle n'est fermement maîtrisée par la pureté et la sainteté de l'esprit et du cœur, ce qui n'est pas souvent le cas !

Et DIEU, toujours dans son "Dialogue" avec Ste Catherine de Sienne, Docteur de l'Eglise, nous fait connaître ceci : "Sais-tu en quoi consiste principalement la béatitude des bienheureux ? C'est d'avoir leur volonté toute remplie de ce qu'ils désirent. C'est Moi qu'ils désirent ; mais, en même temps qu'ils me désirent, ils me possèdent, ils me goûtent sans aucun obstacle, délivrés qu'ils sont du poids du corps dont la loi conspirait contre l'esprit. Le corps était un intermédiaire qui ne leur permettait pas de connaître parfaitement la vérité ; emprisonnés dans le corps, ils ne pouvaient me voir face à face. Mais depuis que l'âme n'est plus arrêtée par ce poids du corps, sa volonté est pleinement satisfaite : elle désire me voir, elle me voit, et dans cette vision consiste la béatitude."

Les Pères de l'Église ne se trompaient pas ......! DIEU, Lui, nous enseigne la béatitude de l'âme. Le corps de chair est un poids pour l'âme et totalement rédhibitoire après la mort ; le corps glorieux, lui, participera au plaisir de l'âme des élus, mais ne lui est pas absolument nécessaire. Toutefois, cela semble important, ce corps glorieux serait plus ou moins tributaire de l'ancien corps de chair, mais pas pour sa chair et encore moins pour sa sexualité.....

Alors que dire de la nouvelle Théologie du corps que nous a enseignée notre bien-aimé Jean-Paul II dans ses études d'avant son pontificat et dans ses catéchèses du mercredi au Vatican, concernant notamment le mariage qui y est présenté comme une œuvre de sainteté jusque dans et par les actes sexuels ! Les "nouveaux théologiens", enthousiasmés, se sont évidemment précipités par cette porte ouverte (sur le néant de l'âme) et nous commentent cette longue catéchèse.

Je ne peux m'empêcher de recopier de ci-dessus St Matthieu, 19, v. 10 à 12 Les disciples lui dirent : " si telle est la condition de l'homme envers sa femme, il n'y a pas intérêt à se marier. " Il leur répondit : " Tous ne comprennent pas ce langage, mais seulement ceux à qui c'est donné. En effet il y a des eunuques qui sont nés ainsi du sein maternel ; il y a des eunuques qui ont été rendus tels par les hommes et il y en a qui se sont rendus eux-mêmes eunuques à cause du royaume des cieux. Comprenne qui peut comprendre !"

Ces nouveaux théologiens, qui ne sont donc pas capables de comprendre les paroles du Christ, nous disent que la religion chrétienne est d'abord une religion du corps dans sa chair ; c'est donc une idolâtrie, de l'anthropocentrisme pur... On se demande pourquoi l'on a une âme et un esprit ....! Pourquoi ne pas nous enseigner plutôt une théologie de l'âme et de son salut ? Il semblerait que la religion chrétienne soit d'abord une religion de la Parole de DIEU et du Verbe, recueillie et enseignée pour le salut de nos âmes, et pas de nos corps, et ce sont les Evangiles des Apôtres prêchés par tous les Saints après la Passion et à toutes les nations, qui ont formés l'Église.... Et beaucoup de Saints d'ailleurs étaient souvent pressés de se "débarrasser" de leur corps pesant pour s'élever et rejoindre le SEIGNEUR... Il est vrai qu'ils ne sont plus guère en odeur de sainteté de nos jours comme je l'ai déjà dit....

LA CHAIR :
 
St Jean de Dieu
...Il nous faut sortir du triangle infernal ..monde ...chair ...démon.
Genèse, 6
, v. 3
Le SEIGNEUR dit : "Mon Esprit ne dirigera pas toujours l'homme, étant donné ses erreurs : il n'est que chair et ses jours seront de 120 ans."
Psaume 78
Souvent il retint sa colère, il ne réveilla pas toute sa fureur, se souvenant qu'ils n'étaient que chair, un souffle qui s'en va sans retour.....

Ces "que chair" semble indiquer le "peu d'importance" de la chair d'ici-bas pour DIEU malgré le fait que nous soyons "à son image". La chair, dans "l'homme à l'image de DIEU" apparaît comme vraiment secondaire. Ceci appelle aussi St Jean, 1, v. 14 "...Le Verbe s'est fait chair." Avant son Incarnation, le Christ, Pur Esprit Divin, n'avait rien à voir avec la chair, il a dû s'abaisser par amour pour la prendre sur Lui, c'est-à-dire se recouvrir de notre déchéance par la chute dans cette chair du visible, pour venir à nous....

DIEU dans son "Dialogue" avec Ste Catherine de Sienne, Docteur de l'Église, lui dit : "J'ai créé l'âme à mon image et ressemblance, par le fait que je lui ai donné la mémoire, l'intelligence et la volonté. L'intelligence est la plus noble partie de l'âme."
Quel rapport avec la chair du corps et même nos organes génitaux et le plaisir sexuel, tant à la mode actuellement, même dans l'Église ? Quelle erreur que de s'intéresser tant au corps et à sa chair et si peu à l'âme et à son salut ! Le salut est dans l'âme, pas dans le corps ! Bien sûr le corps doit être entretenu et respecté.

DIEU lui dit également : "...En créant l'âme à mon image et ressemblance, en l'élevant à une si haute dignité, en l'ornant de tant de beauté, je l'ai associée en même temps à la chose la plus vile qui se puisse voir, en lui imposant cette loi perverse, en la liant à un corps formé de la fange de la terre, afin que la vue de sa beauté ne lui fit point dresser la tête, orgueilleusement, contre Moi. Pour qui possède cette lumière, la fragilité du corps inspire donc à l'âme l'humilité : elle n'a pas de motif de s'enorgueillir, tu le vois, mais bien plutôt de concevoir une vraie et parfaite humilité."
Sans commentaire sur la glorification extrême du corps de nos jours ! Et quand l'âme se trouvera réunie à la fin des Temps, lors du Jugement Général à un corps, ce sera un corps glorieux éthéré, possédant les vertus divines de l'âme, comme DIEU l'a expliqué également à Ste Catherine de Sienne dans le passage qui suit.

Et Il lui dit encore : "......la troisième raison est, qu'étant Moi-même invisible (dans l'Univers invisible), je ne puis être vu de vous qui êtes visibles (dans l'Univers visible), tant que vous ne serez pas séparés de vos corps (la chair ne peut entrer dans l'Univers invisible, l'Univers divin de l'esprit). Alors vous me verrez, Moi votre Dieu, face à face, et le Verbe, mon Fils unique, intellectuellement (en esprit), jusqu'au moment de la Résurrection générale où votre humanité deviendra conforme et s'unira à l'humanité du Verbe."
Au moment de la Résurrection générale, notre humanité aura changé, ce ne sera donc plus "la chair" telle que nous la connaissons actuellement mais un autre "corps" glorieux, éthéré, conforme alors au Monde invisible de l'Esprit et du Divin, ayant la faculté de pouvoir voir DIEU face à face (pour les élus.... les autres ne verront jamais DIEU une fois jugés et ce sera leur terrible souffrance éternelle.....)
Ce corps glorieux ressemblera à notre corps de chair actuel, mais comment exactement ?
Et comment seront les corps de chair des millions de bébés massacrés, découpés vifs dans le ventre de leur maman, ceux qui se seront faits brûler et leurs cendres dispersées un peu partout comme de l'engrais ou du désherbant ?

Il est à noter que la CREMATION est la destruction immédiate, entière et volontaire du corps. Le corps ne retourne pas à la terre naturellement comme DIEU l'a prévu, mais on s'en "débarrasse" le plus vite et le plus complètement possible dans de puissantes flammes (déjà l'Enfer pour le corps ? ).
Le corps alors ne redevient pas poussière selon le plan de DIEU, mais cendre, ce qui n'est pas du tout pareil ! La poussière est le résultat de la décomposition naturelle du corps, les os restants entiers, alors que la cendre n'est que le déchet restant d'un brûlage du corps, une certaine, voire grande partie de celui-ci d'ailleurs, partant dans les fumées évacuées par la ventilation...
Et puis "çà" prend moins de place, c'est plus écologique ! Une horreur !
On nous dit que la place manque dans les cimetières, mais Dieu n'est pas responsable des surfaces utilisées pour les grandes surfaces et leurs parkings immenses, les stades, piscines, tennis, golfs, terres inexploitées, les parcs de loisirs, salles de "spectacles", etc, etc....
Tout cela déplaît évidemment beaucoup à DIEU ! Malheureusement l'Église moderne s'en accommode fort bien....

Ils nous rapportent pourtant, ces nouveaux théologiens, que Jean-Paul II affirme que le corps, par anthropomorphisme même, lors de la résurrection, sera de chair et sexué et St Paul nous affirme exactement le contraire I Corinthiens, 15, v. 49 et 50 ....Et de même que nous avons été à l'image de l'homme terrestre, nous serons aussi à l'image de l'homme céleste. Voici ce que j'affirme, frères : la chair et le sang ne peuvent hériter du Royaume de Dieu, ni la corruption hériter de l'incorruptibilité. Il nous est donc enseigné que nous vivrons donc dans le monde invisible (Symbole de Nicée) pour l'éternité, avec nos corps terrestres de chair ressuscités et sexués, alors que le SEIGNEUR nous a enseigné que nous seront comme des Anges, et qu'il n'y a ni femmes ni maris... Comprenne qui pourra !
Psaume 139
, v. 13 et 14
...C'est toi qui a créé mes reins ; tu m'abritais dans le sein maternel. Je confesse que je suis une vraie merveille, tes œuvres sont prodigieuses... Lire le paragraphe sur l'Avortement.
DIEU nous connaît déjà dans le sein maternel, c'est-à-dire qu'il a déjà donné un esprit, une âme, à ce corps physique en formation, c'est le corps spirituel qui est totalement neutre lors de l'incarnation (pas de sexe, de couleur de peau, de race .... ) et qui retournera de même dans l'autre monde dès la mort, mais avec les traces, bonnes et mauvaises, de son passage sur Terre....
" Au ciel il n'y a ni mari ni femme mais nous sommes comme les anges..... " nous a pourtant dit Jésus (donc au Ciel, dans l'Univers Invisible, pas de sexe, pas de couples, pas de vie de famille comme sur Terre ! c'est une vérité). Et que dire du racisme si tout le monde après la mort terrestre se retrouve ensuite sous la forme d'un corps spirituel neutre éthéré ?

C'est notre âme qui a été créée à l'image de DIEU, mais ils nous affirment pourtant que chez l'homme et la femme, les organes sexuels sont relatifs à notre "ressemblance à DIEU" ! (...qui est Pur Esprit Divin et serait donc en plus, selon eux, de cette chair que nous connaissons et bissexué !), et non aux animaux ; que l'acte sexuel des époux, sans concupiscence et dans le don de soi-même, et même hors procréation, est appelé à devenir "œuvre de sainteté", et non seulement pour eux-mêmes, mais aussi pour l'Église ! On nous enseigne aussi que la sexualité du couple, est, selon Jean-Paul II, une liturgie ! Que les époux entrent en communion pendant l'acte sexuel comme les Trois Personnes de la Trinité sont en communion entre elles.... ! Car, semble-t-il, l'homme étant créé à l'image de DIEU et avec son épouse formant une seule chair, les époux unis dans l'acte sexuel seraient donc unis comme la Très Sainte Trinité en un seul DIEU... Blasphème ! L'homme devenu DIEU dans une espèce d'union orgasmique. Donc plus les couples catholiques mariés copulent, plus ils deviennent saints, et l'Église avec.... Pour un peu on nous ferait passer l'orgasme du couple pour l'union extatique d'une Sainte restée pure et vierge pour le SEIGNEUR... aucun rapport entre le 7ème ciel des amoureux et la Divine Félicité Céleste, mais alors aucun ! Eh bien si ! car il nous est maintenant enseigné aussi que la "chasteté" des époux qui "copulent saintement", est équivalente en mérite à l'abstinence des religieux et des consacrés...! horreur et damnation ! Même dans l'Église, le Bien est vraiment devenu Mal et le Mal devenu Bien, comme nous a dit Esaïe.....

En fin de compte, tout ce battage autour de cette fameuse Théologie du Corps, c'est surtout pour glorifier et justifier l'acte sexuel, donc le plaisir et l'orgasme, tant à la mode maintenant, jusque dans l'Église moderne, au détriment de la pureté et du salut de l'âme...... Maintenant on offense DIEU délibérément en rendant un culte à l'homme dans son corps et sa sexualité ! Il serait grand temps de s'occuper de notre âme, cette âme, reflet de DIEU, qui nous a été remise par le Créateur, resplendissante, pure, lumineuse et que nous malmenons chaque jour jusque, pour la multitude, la conduire à la damnation éternelle......! lire la rubrique sur l'âme si ce n'est déjà fait...

St Paul nous explique que la virginité est bien meilleure que le mariage qui a été établi comme remède à la concupiscence et au Ciel il n'y a ni épouses ni maris  mais des anges.....
L'orgasme, c'est à dire la folie des sens, est le contraire de l'union à DIEU, qui est le calme, l'oraison, la prière, la méditation et l'écoute de DIEU dans la présence de l'Esprit Saint. L'orgasme est l'union de deux chairs dans une jouissance sexuelle exacerbée et n'a rien de spirituel ni de divin ! C'est exactement le contraire et certains, dans leurs "extases", poussent même des cris les faisant ressembler à des bêtes en rut.....

Au Ciel, dans le Monde de l'esprit, plus de corps de chair ! Heureusement pour les âmes éternelles ! Qu'y ferait-elles, pour toujours et à jamais dans l'éternité, avec leurs corps déformés par l'âge, la maladie, les accidents ? Certains nous disent que l'on retrouvera un corps âgé d'environ 33 ans comme celui du SEIGNEUR, mais alors les âmes des nourrissons, et les millions de bébés avortés de façon industrielle et jetés à la poubelle, et tous ceux qui ont détruit toute trace de leur corps en se faisant incinérer et disperser leurs cendres, etc... quel corps auraient-elles toutes ces âmes ? Pour l'éternité le Ciel serait peuplé de corps de nourrissons, de vieillards, de handicapés, d'obèses, d'estropiés, d'accidentés de la route, de bébés-poubelle avortés, etc ? Et où seraient alors nos corps spirituels et glorieux, éthérés comme l'esprit et sans chair terrestre ? Non après notre mort nous redevenons immédiatement esprit qui est notre corps spirituel.

St Marc, 12, v. 23 à 27 ...A la résurrection, quand ils ressusciteront, duquel d'entre eux sera-t-elle la femme, puisque les sept l'ont eue pour femme ? Jésus leur dit : "N'est-ce point parce que vous ne connaissez ni les Ecritures ni la puissance de DIEU que vous êtes dans l'erreur ? En effet, quand on ressuscite d'entre les morts, on ne prend ni femme ni mari, mais on est comme des anges dans les cieux. Quant au fait que les morts doivent ressusciter, n'avez-vous pas lu dans le livre de Moïse, au récit du buisson ardent, comment DIEU lui a dit : "Je suis le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob ?" Il n'est pas le Dieu des morts, mais des vivants. Vous êtes complètement dans l'erreur." Paroles très importantes de Notre SEIGNEUR :

1) Dès notre mort terrestre, immédiatement après notre dernier souffle ici-bas, nous ne sommes pas mort mais toujours bien vivants.

2) Etant toujours bien vivants, nous le sommes avec toutes nos facultés intellectuelles, mais comme le corps de chair devenu inutile est resté et livré à la pourriture et que nous en sommes enfin débarrassé, nous sommes "comme des anges dans les cieux", sous forme d'esprits, l'esprit contenant l'âme. De plus, il n'y a plus de famille humaine terrestre, ni femmes ni maris ni enfants et encore moins de sexualité. Le SEIGNEUR n'en dit pas plus sur notre position qui suit le Jugement personnel jusqu'au Jugement dernier, mais nous ne sommes plus "en famille" comme sur terre, c'est la vérité. Nous sommes alors dans l'Univers invisible, le monde de l'esprit et chacun dans "sa sphère", celle que sa conduite lui a réservée.

Dès le Jugement personnel qui suit de peu la mort, nous sommes donc placés dans un état et un lieu en rapport avec nos mérites et notre élévation vers DIEU durant notre incarnation. Rien à voir avec notre situation d'ici-bas ! Alors il peut y avoir de grandes joies, mais aussi et surtout pour beaucoup, des "pleurs et des grincements de dents"...... C'est seulement après le Jugement dernier, à la Fin des Temps, que sera prononcée ou non par DIEU, la seconde mort, la mort définitive et irrémédiable. Cette seconde mort est terrible, car les âmes condamnées connaîtrons le bonheur inouï et la divine Félicité céleste réservés aux bienheureux et aux saints, ce sera affreux, effroyable pour elles......

Dans l'Univers visible, Adam a été créé seul, donc sans besoin de sexualité, et c'est ensuite que DIEU a voulu lui donner "une aide" comme pour les autres créatures. (Genèse, 1, v. 15 à 22) ...DIEU, voulant donner une aide à l'homme, pensa d'abord aux animaux et plus tard seulement à une femme. Il a sorti de lui-même, la femme, comme une espèce de " clone ", et c'est pour cela qu'ils sont " une seule chair " Genèse, 1, v. 23 ...L'homme s'écria : " Voici cette fois l'os de mes os et la chair de ma chair, celle-ci, on l'appellera femme car c'est de l'homme qu'elle a été prise." En fin de compte, sur terre, nous sommes tous, nous les humains, frères, et d'une seule chair tirée d'Adam, lui-même tiré de la Terre ; cela concerne l'humanité par rapport au reste de la création et pas seulement le couple qui s'unit... Nous sommes tous enfants de DIEU par l'âme et chair d'Adam dans la chute... DIEU qui crée par son souffle dans chaque homme la Vie, c'est à dire une âme et un esprit, comme une espèce de corps spirituel neutre, a donné aux hommes la sexualité pour la reproduction entre eux, comme pour les animaux  "Croissez et multipliez-vous").

Mais cette fameuse sexualité glorifiée ici-bas n'a aucune utilité dans l'Univers invisible et son existense même est impossible ; pour DIEU, la sexualité et les organes sexuels qui vont avec, sont un mal nécessaire pour l'homme ici-bas, rien de plus ! Et nous pouvons dire que les organes sexuels et ce qu'ils entraînent comme vices et pourriture dans le monde sont une catastrophe ! ...La femme vit que l'arbre était bon à manger ....... Leurs yeux à tous deux s'ouvrirent et ils surent qu'ils étaient nus (à prendre, comme le reste, au premier degré, Adam et Eve, dans le péché et la trahison prennent seulement conscience de la différence sexuelle de leur corps !) .....Dieu dit à la femme : " Je ferai qu'enceinte, tu sois dans de grandes souffrances ; c'est péniblement que tu enfanteras des fils. Ton désir te poussera vers ton homme qui te dominera. " (DIEU vient juste de créer pour Adam et Eve, la sexualité et le désir envers l'autre sexe, la copulation et la procréation dans la souffrance. Le désir, la concupiscence, le plaisir du sexe, c'est une punition de DIEU, une marque d'infâmie, pas une grâce.....!) L'homme connut Eve sa femme (première copulation de l'histoire de l'humanité, après la trahison et suite à la punition de DIEU !). Elle devint enceinte et enfanta Caïn... ....

Et la Bienheureuse Anne-Catherine Emmerich dans les visions que DIEU lui a montrées, concernant la Genèse, nous explique : "Je vis Adam près d'une colline, allongé près de l'eau sous un arbre, le bras gauche replié sous la joue. Dieu fit tomber le sommeil sur lui, et Adam fut ravi en extase. Alors Dieu tira Eve du coté droit d'Adam, à l'endroit où Jésus fut plus tard percé par la lance. Je vis Eve fine et petite ; elle devint rapidement plus grande, jusqu'à atteindre sa taille définitive et être parfaitement belle. Sans le péché originel, tous les hommes seraient ainsi nés au cours d'un doux sommeil" Donc quand DIEU dit nous avoir créés " mâle et femelle à son image ", comme expliqué ci-dessus, nous voyons bien qu'il n'est pas question de reproduction sexuée et nous sommes loin de cette nouvelle et ténébreuse Théologie du corps avec sa "merveilleuse sexualité" avec le plaisir des sens et l'orgasme de qualité qui mène à la sainteté chez les couples mariés selon ce que l'Église nous enseigne actuellement à l'initiative du Pape Jean-Paul II et qui serait une grâce de DIEU et à son image...! Alors que l'Église cesse de nous seriner l'ineptie de la "sainteté" de l'acte sexuel.... !

Quand on pense, comme nous a dit à la télévision française un Religieux dans une émission sur la vie des Moines : "que la semence de l'homme passe par le même canal que l'urine", et que l'on connaît la configuration des organes de la femme et de la sortie des déjections de son corps ; on peut plutôt dire que la sexualité et la naissance sont, pour le moins, "mal entourées", à tel point que, lors de la naissance, des excréments sont également évacués pendant la sortie de l'enfant.... L'acte sexuel, obligatoire pour la procréation et la multiplication de l'Homme sur la Terre, est donc un acte animal, dégradant, exactement le contraire "d'être comme des Anges", c'est bien une déchéance ......rien de pur, de beau et de saint dans la sexualité et l'enfantement, rien à voir avec la naissance d'Adam et Eve, qui ne devaient même pas posséder d'organes sexuels à l'origine, puisque sans aucun objet ! c'est bien une des punitions infligées par DIEU dans la chute et le rabaissement dans la chair... Comment peut-on inventer une telle théologie de cette navrante et triste chute dans la chair ? Alors cessons d'idolâtrer ce corps de chair sexué corruptible qui va se décomposer et pourrir à la fin de sa vie ! Quant à la résurrection de la chair, lire éventuellement cette page et à la résurrection du CHRIST, celle-ci.

Et, ils nous expliquent aussi, que Sa Sainteté Jean-Paul II aurait été encore plus précis et aurait oser comparer les noces du CHRIST en Sa communion avec Son Église sur la Croix et disant : "Tout est consommé !", avec la communion des époux le soir de leur noces où le mariage est "consommé totalement" ....! Oser comparer toutes les souffrances effroyables dans l'agonie du CHRIST jusqu'à ce "tout est consommé", moment de Sa Mort atroce où Il rendit Son esprit à Son Père, avec les orgasmes d'un couple copulant et jouissant dans sa nuit de noce..... ! (*) Il n'existe pas de mots pour nommer cette abomination.... !
Je tiens à préciser que toutes ces blasphèmes et horreurs ont profondément blessé le SEIGNEUR et ce sont les termes mêmes qu'Il a employés avec une très grande tristesse : "J'ai été profondément blessé", Lui qui est né sans œuvre de chair, sans cette sexualité du "corps animal" issue de la punition du péché originel ; notre Très Sainte Mère, la très Sainte Vierge MARIE, l'Immaculée Conception devenue l'écrin de pureté qui a porté le Verbe, Elle, en a été "bouleversée", ce sont également Ses propres paroles, tout comme la Communauté Céleste ; et imaginez la colère du Père ....!
Notons au passage que lors de son agonie le Christ n'était pas véritablement en "communion" avec son Eglise, dont il était bien sûr en train de donner naissance dans le Sang, un peu comme une femme accoucherait humainement de sa fille, et même s'Il savait Sa Passion rédemptrice. Il n'était guère avec ses Apôtres et Disciples qui L'ont abandonné même déjà pendant la sueur de sang, mais avec Son Père, avec DIEU à qui Il a demandé d'éloigner cette coupe et à qui il a remis Son esprit ; Il était aussi en communion avec Sa Sainte Mère qui a ressenti profondément la plupart de Ses douleurs et Son agonie, comme un glaive de douleurs et de mort ;  Il a essayé de survivre à toutes les souffrances effroyables qui déchiraient, lacéraient et perçaient Son corps, de Son arrestation jusqu'à la Croix, d'aller jusqu'au bout comme il a pu, de survivre jusqu'à la Croix, soutenu quelques fois par les Anges (sinon Il serait mort avant !) et sachant depuis la Sueur de Sang que sans doute peu seront sauvés et qu'Il ne trouvera peut-être même plus la Foi sur Terre à son retour (souffrances dont on ne parle plus en France car elles n'intéressent plus personne, mais vous pouvez lire toutes les pages sur les visions d'Anne Catherine Emmerich et voir absolument le film de Mel Gibson : La Passion du Christ, film qui a été souvent repoussé avec violence à sa sortie par les médias et le Clergé français !). Vous pouvez aussi télécharger l'image "très parlante" du vitrail de la "Trinité Crucifiée" sur cette page et vous constaterez peut-être, si vous y parvenez comme nos théologiens modernes l'ont fait facilement, la corrélation pourtant pas très évidente pour un non-initié et à ma connaissance encore jamais enseignée depuis deux mille ans, entre la Passion de notre SEIGNEUR dans une agonie effroyable et sanglante et un couple au lit copulant et jouissant le soir de ses noces .... C'est effroyable à pleurer et cela fait peut-être partie des péchés contre le Saint Esprit, puisqu'Il unit le Père et le Fils, vous savez, ces péchés qui ne sont jamais pardonnés, ni en ce monde ni en l'autre....

(*) Et sa Sainteté Jean-Paul II savait très bien de quoi il parlait puisqu'il a même été jusqu'à expliquer dans ses enseignements que, selon des études, la courbe d'excitation sexuelle de la femme étant plus lente que celle de l'homme, l'époux doit être attentif à la montée du plaisir de sa femme afin que le point culminant d'excitation sexuelle (l'orgasme) leur soit commun et de qualité ; il précise que le couple est doté pour cela d'une science instinctive de la manière de faire l'amour..... On peut dire que le Bien-Aimé Jean-Paul II ne parle pas en paraboles ! On peut dire en tout cas que cela n'avait rien à voir avec sa fonction et le salut des âmes et, de plus, est contraire à l'enseignement du Christ et à sa Parole, que je répète : "et il y en a qui se sont rendus eux-mêmes eunuques à cause du royaume des cieux. Comprenne qui peut comprendre ! ..." ....Si c'est l'Eglise elle-même qui ne veut pas comprendre, il n'y a plus grand-chose à faire effectivement, mis à part attendre la destruction du Monde, qui arrive à grands pas d'ailleurs.... !

Le SEIGNEUR sur la Croix, a dit : Luc, 23, v. 46 " Père, entre tes mains, je remets mon Esprit ! " Il n'a pas dit je remets mon corps ni ma chair ! Pourtant Sa Divinité a permis que Son âme se montre encore sur terre avec Son corps ressuscité avant Son Ascension et dans une mise en œuvre merveilleuse et assez compliquée avec les anges (lire la Résurrection de JESUS d'Anne Catherine Emmerich) Quoi qu'il en soit, notre corps après la mort, donc dans l'Univers invisible, relevant du domaine de l'Esprit et de l'immatérialité, ne pourrait être que notre corps-esprit glorieux, habité, illuminé par notre âme (si elle n'est pas noire mais pure et lumineuse !) et ce corps ne peut être qu'éthéré, spirituel et ne répondra plus aux lois de notre univers visible, matériel et physique. Il ne pourra pas être de cette chair que nous connaissons ici-bas et son apparence exacte nous est inconnue même si l'on sait que cette entité a une forme de corps " neutre " et éthérée. Et on ne voit pas en quoi la sexualité avec ses organes y serait représentée.... !
Lire la page " la Descente aux Enfers " suivie de la Résurrection de Jésus d'Anne Catherine Emmerich et citons de nouveau :

I Corinthiens, 15, v. 49 et 50 ...Et de même que nous avons été à l'image de l'homme terrestre, nous serons aussi à l'image de l'homme céleste. Voici ce que j'affirme, frères : la chair et le sang ne peuvent hériter du Royaume de Dieu, ni la corruption, hériter de l'incorruptibilité.

St Marc, 12, v. 24 et 25 ...Jésus leur dit : " N'est-ce pas parce que vous ne connaissez ni les Ecritures ni la puissance de Dieu que vous êtes dans l'erreur ? En effet, quand on ressuscite d'entre les morts, on ne prend ni femme ni mari, mais on est comme des anges dans les cieux. "

Le corps glorieux n'a rien à voir avec la chair...... Ainsi Anne-Catherine Emmerich a vu le SEIGNEUR ressuscité se présentant peu après sa mort à sa Sainte Mère avec son Corps glorieux et lumineux ne présentant pas les stigmates......

Définition de la nature des Anges par l'Eglise catholique : ....Les Anges sont des créatures purement spirituelles, incorporelles, invisibles et immortelles ; ce sont des êtres personnels doués d'intelligence et de volonté. Contemplant sans cesse Dieu face à face, ils le glorifient.... Aucun rapport, même lointain, avec la Théologie du Corps de chair sexué "et comme les Anges" ....! Pas de chair au Ciel, mais des corps glorieux dans une espèce de nouvelle apparence inconnue, corps éthérés, impalpables et seulement après le Jugement dernier à la fin des siècles, pas avant ! Et aussi combien d'entre nous pourront-ils contempler DIEU face à face, de près ? En tout cas aucun de ceux qui L'ont ignoré, donc combattu, toute leur vie et peu selon JÉSUS, car la porte est étroite et l'Église nous enseigne actuellement, au nom de la tolérance en tout et des mœurs dégénérés, à emprunter l'autoroute de la facilité et du salut assurés d'avance quoi que l'on fasse ou ne fasse pas ! Tous ceux qui ne seront pas élus, ne verront plus DIEU après le Jugement Général, et vivront éternellement un enfer de souffrances.

Alors que l'Église Catholique nous enseigne donc maintenant le salut dans la Théologie de la pureté du corps, du cœur, de l'esprit et de l'âme et la Théologie de la sainteté dans la Foi, qui, seules, nous permettent d'accéder au Royaume de DIEU où "le plus petit est plus grand que Saint Jean le Baptiste " nous a dit JÉSUS ! Et, à ce que nous savons, Saint Jean-Baptiste n'enseignait pas aux foules les techniques sexuelles, dans une sorte de liturgie,  pour un orgasme de qualité dans la sainteté....! Alors, à cause de ces horreurs et de ces abominations, combien auront accès au Royaume de DIEU.... ? Combien échapperont à la Colère Divine qui maintenant frappe déjà le Monde ? Qui sera sauvé ? Et qui aura des comptes à rendre pour la multitude d'âmes perdues ?

Par contre c'est une vérité d'affirmer que le corps de chair ici-bas est très important dans notre relation à DIEU pour la prière et la méditation. Il nous permet de communiquer humblement avec Lui, de prier et de recevoir Ses grâces dans le recueillement, la prosternation, les agenouillements, les signes de la Croix. Qu'il est délicieux de prier le SEIGNEUR, de Lui parler allongé sur le sol, les bras en Croix......

De nos jours la pureté et la sainteté sont une horreur aux yeux du Monde et même de l'Église Catholique semble-t-il.... 

Sagesse, 2, v. 12 à 16 ...Traquons le juste : il nous gêne, s'oppose à nos actions, nous reproche nos manquements à la loi et nous accuse d'être infidèles à notre éducation. Il déclare posséder la connaissance de Dieu et il se nomme enfant du Seigneur. Il est devenu un reproche vivant pour nos pensées et sa seule vue nous est à charge. Car sa vie ne ressemble pas à celle des autres et sa conduite est étrange. Il nous considère comme une chose frelatée et il s'écarte de nos voies comme de nos souillures. Il proclame heureux le sort final des justes et se vante d'avoir Dieu pour père.

Et je me répète, n'omettez surtout pas de lire, que dis-je, de méditer, la Genèse selon les visions de la Bienheureuse Anne Catherine Emmerich.

Plus on est pur, d'âme, de cœur, d'esprit et des mains, et plus DIEU nous couvre de grâces et de bienfaits. Moins on l'est et plus le malheur s'abat sur nous et notre famille. C'est vérité et ce n'est que justice.


Loué soit Jésus-Christ
Verbe et Rédempteur, Alpha et Oméga
Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie
personne ne va au Père sinon par Moi

Tout est dit ! C'est très simple, clair et précis !
Et l'unique Vérité en JESUS-CHRIST n'est pas intolérance !!!
Elle est Vérité, Amour et Charité pour le salut des âmes du plus grand nombre !

Si la MISÉRICORDE de DIEU est toujours accordée aux âmes sincèrement repentantes, soumises, respectueuses et aimantes, puisque DIEU est Amour, Pardon, Miséricorde mais aussi Justice, le temps de cette Miséricorde et de la Patience divines sur la planète Terre et les nations, lui, est bien terminé......

N'oublions pas non plus que, même si le pardon des péchés nous a été accordé, la justification des péchés, surtout des plus graves, elle, reste toujours à assumer du fait de la réparation due à l'Amour de DIEU dans Sa Justice parfaite, Amour assumé et glorifié jusqu'au  Sang dans la terrible Passion de la Nouvelle Alliance, Amour offensé et surtout blessé par nos fautes.

Le SEIGNEUR demande instamment de prier pour les âmes de tous ceux qui meurent chaque jour et vont mourir dans toutes les catastrophes,  fléaux et grands fléaux qui vont frapper maintenant de plus en plus la planète et les nations....

Ce n'est plus la planète qu'il nous faut sauver maintenant,
mais les âmes !

Nous sommes entrés maintenant dans la troisième période :

1:  CRÉATION

2:  PASSION de DIEU le Fils et Nouvelle et dernière Alliance avec les Hommes

3:  PUNITION de l'Humanité de plus en plus rebelle et ingrate

En 2007, le SEIGNEUR nous dit :
 "Si vous saviez comme les péchés de l'Église sont grands..."

"Je ne Me donne plus  .....ou si peu "

"Combien ne Me reçoivent pas ou croient Me recevoir...."

C'est malheureusement très facile à comprendre en effet, une grande victoire du malin et des forces du Mal, Vatican 2 et ses suites sataniques, ayant fait se retourner les Autels réservés au Culte Divin, les transformant au passage en simples tables ou en pseudo-autels très ordinaires, voire carrément laids, et se débarrassant de "ce qui gênait", le Saint des Saints, le Tabernacle, l'Ecrin recelant DIEU en Son Corps et Son Sang.

Il n'y avait pas de lieu plus Sacré, c'est démoniaque !

DIEU, dans Son Tabernacle, a été chassé de "l'autel" utilisé par le célébrant, pour laisser place à cette nouvelle liturgie dévoyée, à l'envers, et de plus, en langues vernaculaires pour encore mieux séparer les Catholiques les uns des autres et briser cette pauvre Eglise ...

Comment DIEU pourrait-Il encore Se trouver dans les Tabernacles ? !

Comment pourrait-Il donc encore Se donner ? !

C'est une effroyable abomination, un cataclysme dans l'Eglise....


Il nous précise aussi, en ce qui concerne les Messes catholiques traditionnelles et modernes :
"J'ai formé l'Eglise tout au long des siècles pour arriver à cette Messe et ils l'ont foulée aux pieds, ils la déshonorent..."

Il faut donc en conclure que le Seigneur ne Se trouve plus que dans les Tabernacles trônant sur les Autels utilisés pour le Saint Sacrifice de la Messe Traditionnelle. Il peut alors encore Se donner.


En fin 2007, le PÈRE, très en colère, nous dit :
"La Terre où le Sang de Mon Fils n'est même pas respecté est maintenant MAUDITE !"


L'HUMANITÉ NE MÉRITE DONC PLUS SA PLANÈTE, MAUDITE PAR SON CRÉATEUR...

Et la malédiction de DIEU peut être effroyable ! Il a tout créé, Il peut tout détruire, y compris Ses créatures...
Les outrages à la Passion de DIEU le Fils ont rendu la colère de DIEU le Père implacable.
Oui, Il est lent à la colère, mais maintenant elle est bien là, n'en déplaise à beaucoup...!
La Terre ne va donc plus procéder des mêmes lois naturelles et surnaturelles qu'auparavant.
Sa situation est nouvelle et terrible !
La folie du monde, les aberrations de toutes sortes, la violence, le Mal, les persécutions, les fléaux vont croître jusqu'aux "nouveaux Cieux et nouvelle Terre".
Ensuite la vie sera beaucoup plus surnaturelle, simple et merveilleuse dans le total respect de l'Amour du DIEU unique, Trinitaire dans Sa Plénitude.
Le Mal, sous toutes ses formes, aura disparu.
Mais qui sera sauvé ? Combien seront sauvés ?


Il nous faut donc prier maintenant quotidiennement sans relâche pour la conversion de tous ceux qui rejettent et méprisent la Passion du CHRIST, le Verbe Créateur, la Lumière, le Chemin et la Vie, dans Son Amour pour nous. Prions pour tous les pécheurs et tous les non-chrétiens, particulièrement les musulmans....

En juin 2008, le SEIGNEUR nous dit :
"Les grands fléaux sont maintenant à la porte et ils vont entrer..."


En avril 2009 :
"Venez à Moi les bénis de Mon Père..."


En décembre 2010 :
"Quand les fléaux vont commencer, il faudra beaucoup, beaucoup prier..."

à rapprocher de St Marc, 13, v. 18 et 19 : "Priez pour que cela n'arrive pas en hiver. Car ces jours-là seront des jours de détresse comme il n'y en a pas eu de pareille depuis le commencement du monde que DIEU a créé jusque maintenant, et comme il n'y en aura plus."

Actuellement la Très Sainte Vierge est immensément triste devant l'égarement et la perte de beaucoup d'âmes,
et, en novembre 2008, Elle nous disait déjà :

"Si vous saviez combien d'âmes sont précipitées chaque jour en Enfer..."

Avec Elle, on ne peut donc tous qu'être des catholiques très tristes et compatissants car beaucoup d'âmes sont perdues, déjà jugées et condamnées.
Cela ne sert donc à rien de gémir pour le juste châtiment de notre planète maintenant maudite qui va être durement frappée, il nous faut prier et nous humilier, c'est tout...

Le 30 octobre 2009,  je me trouvais dans une Abbaye Bénédictine de France. A 7 h 00 je suis descendu dans la Crypte assister aux dix messes basses simultanées dans les dix chapelles latérales.
Devant la solennité, la sainteté et la beauté de la Liturgie traditionnelle, la grande ferveur et l'humilité des Officiants, l'amour et l'immense respect de l'Eucharistie, face au Tabernacle qui est le Saint des Saints, l'émotion a été telle que j'en ai pleuré. Alors le SEIGNEUR, très nettement, m'a dit :

"Tu vois, c'est à cause d'eux que j'ai retardé, mais maintenant le péché de la Terre est trop grand....."


Le 10 décembre 2011, alors que je visitais un grand parc d'attractions français :

"Je vais faire cesser tout cela.... Ils M'offensent et ils s'amusent !"

Sachons que DIEU ne reviendra pas sur Son Décret de la punition du Monde...


En fin avril 2013, DIEU nous dit :
"Tenez-vous prêts"

Les fléaux très justement mérités de la Grande Tribulation étant très proches, il faut tous nous y préparer dès maintenant, spirituellement, moralement et physiquement....
Tous ceux qui ironisent sur la "Crainte" de DIEU ou n'y croient pas, vont trembler devant le TOUT-PUISSANT.


Toujours en 2013, DIEU nous dit :
"Le démon donne maintenant toute sa puissance...
Résistez... Résistez..."


En fin mars 2015, DIEU nous dit :
"Le nombre des martyrs est atteint"

Ceci concerne évidemment l'Apocalypse de Saint Jean et les Sceaux. Le nombre de Martyrs Chrétiens de ces dernières années est en effet absolument effroyable, satanique et semble ne jamais finir.

Apocalypse, Cinquième Sceau...Quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l'autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la parole de Dieu et du témoignage qu'ils avaient portés. Ils criaient d'une voix forte : "Jusques à quand, Maître saint et véritable, tarderas-tu à faire justice et à venger notre sang sur les habitants de la terre ?" Alors il leur fut donné à chacun une robe blanche et il leur fut dit de patienter encore un peu, jusqu'à ce que fût au complet le nombre de leurs compagnons de service et de leurs frères qui doivent être mis à mort comme eux.
La Communauté Céleste elle-même demande la punition du monde !

En 2015, nous sommes donc arrivés à l'aube du Sixième Sceau de l'Apocalypse de St Jean.
Les évènements vont s'aggraver très rapidement.

Apocalypse, Sixième Sceau ...Et je vis : quand il ouvrit le sixième sceau, il se fit un violent tremblement de terre. Le soleil devint noir comme une étoffe de crin et la lune entière comme du sang. Les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, comme des fruits verts d'un figuier battu par la tempête. Le ciel se retira comme un livre qu'on roule, toutes les montagnes et les îles furent ébranlées, les rois de la terre, les grands, les chefs d'armée, les riches et les puissants, tous, esclaves et hommes libres, se cachèrent dans les cavernes et les rochers des montagnes. Ils disaient aux montagnes et aux rochers : " tombez sur nous et cachez-nous, loin de la face de celui qui siège sur le trône et loin de la colère de l'Agneau ! Car il est venu le grand jour de leur colère, et qui peut subsister ? " Lire aussi les Evangiles - St Luc, 21, v. 25 à 27- St Marc, 13, v. 14 à 27 - et Sagesse, 5, v. 15 à 23

En début juin 2015, la Très Sainte Vierge nous dit :
"Je ne peux plus retenir le bras de Mon Fils et la colère du Père va éclater..."


Le 24 août 2015, DIEU nous dit :
"Je vais reprendre une grande partie de l'Humanité qui ne mérite plus sa planète, cette planète que J'ai formée de Mes mains et que Je lui ai attribuée..."


Le 28 septembre 2015, la Très Sainte Vierge nous dit :
"Maintenant tout va aller très vite..."


Le 18 novembre 2015, la Très Sainte Vierge nous dit:
"La terre va changer..."


En décembre 2015, le SEIGNEUR nous dit :
"Tout ne peut être effacé que par la souffrance et Je suis le modèle même..."

Le 12 avril 2017, DIEU nous dit :
"Je vais agir violemment..."


Le 13 mai 2017, DIEU nous dit :
"La Tribulation est commencée..."

Et la Très Sainte Vierge nous précise que tout va s'accroître rapidement...
Il n'y a plus d'autre avertissement pour cette humanité rebelle et perdue...

Que l'Honneur, le Respect et l'Amour dûs à DIEU, dans toute Sa plénitude, par les nations et les hommes, Lui soient rendus maintenant, ....de gré ou de force. La monstruosité des offenses faites au Tout-Puissant est si grande que le temps en est venu...

PSAUME 9

Les nations ont sombré dans la fosse qu'elles avaient creusée,
leur pied s'est pris au filet qu'elles avaient caché...
Debout,SEIGNEUR ! Que l'homme ne triomphe pas !
Que les nations soient jugées devant Ta Face !
SEIGNEUR, répands sur elles la terreur, et que les nations se reconnaissent mortelles.

Il est encore maintenant plus indispensable et urgent de prier chaque jour pour les âmes de toutes les personnes qui vont mourir dans les fléaux qui frappent et vont frapper notre planète maudite par le TOUT-PUISSANT et repentons-nous sincèrement et humblement pour le salut de notre âme.....

La Passion et le Sang du Fils ont éteint la grande colère de DIEU sur l'humanité il y a deux mille ans, mais, malgré ce Sacrifice Divin, les hommes, depuis, continuent leurs offenses et, depuis le XXe siècle, de plus en plus ouvertement et avec des moyens de plus en plus puissants, rapides et planétaires. Actuellement, avec les progrès techniques accroissant abominablement la dégénérescence spirituelle de l'Homme et la puissance du démon, devant les guerres que les nations mènent contre Lui, la colère du TOUT-PUISSANT est de nouveau à son comble.

Le Christ ne reviendra pas cette fois pour assumer un nouveau Sacrifice pour notre salut.

S'il y a nouveau sacrifice pour Lui, c'est, par obéissance au Père et comme cela nous a été annoncé, revenir en JUGE pour juger le monde et séparer les brebis des boucs, l'ivraie du bon grain, pour le bonheur ou le malheur, la récompense ou la punition des âmes (seule l'âme est importante et c'est elle qui ira au Paradis ou en Enfer).
Oui, nous allons payer nos fautes et boire la coupe jusqu'à la lie. Mais les âmes des amoureux de DIEU, de ceux qui L'aiment sincèrement et plus que tout dans la Plénitude de Sa Trinité, seront sauvées..... Ces élus peuvent redresser la tête et ne pas craindre...

Et n'oublions pas que la Miséricorde infinie de DIEU nous est toujours offerte ; il n'y a qu'à tendre la main du cœur et de l'âme pour la saisir par le Christ Jésus dans Sa Passion d'Amour de la Nouvelle Alliance, encore faut-il le faire....

Maudit es-tu, Satan, pour avoir tenté et entraîné tant d'hommes à leur perte !

Maudit es-tu, Satan, car tu es déjà vaincu et condamné par Notre SEIGNEUR, le CRUCIFIE !

Maudit es-tu, Satan, car ton royaume va disparaître !

Malheur à vous, forces des Ténèbres, malheur à vous, hordes de démons,

car votre heure est arrivée ! C'est l'étang de feu et de soufre qui vous attend !

Le texte très important de ce cadre est répété sur plusieurs pages du site afin que des lecteurs occasionnels ne visitant qu'une ou certaines autres pages, puissent en avoir connaissance également.

Rappel : Ce site catholique français a été créé sous la conduite impérative du SEIGNEUR à laquelle je n'ai pu me dérober, mis en place en avril 2002 et enrichi occasionnellement, toujours selon Sa volonté. Le site n'est pas conçu pour plaire et flatter comme c'est la coutume, ni pour faire peur ; il n'est pas un site du désespoir ni de la discorde mais une mise en garde en vue du salut, pour la gloire et l'amour de DIEU, selon Sa Parole..... Ce n'est pas une étude poussée mais une simple réflexion, une méditation, et surtout une ultime et suppliante mise en garde de DIEU afin de sauver le plus grand nombre d'âmes. Rien dans ce site ne doit vous éloigner de DIEU, mais vous en rapprocher, pendant qu'il en est encore temps, oui !

haut de page