SITE CATHOLIQUE FRANÇAIS       drapeau FR

colere de dieu et punition du monde

 

Accueil
Prières
mes Images
Parole de DIEU
Notre Dame de la Salette
Sommaire
le Dessin
Autres sites
Témoignage - la Mort
Anne Catherine Emmerich
Plan du site

Toutes les pages de la Parole

AUTRES PAROLES DE DIEU (4)

 la Foi - suivie de - La Très Sainte Trinité

barre décorative


gloire et louange à Dieu seul

tout est de DIEU


La Foi

Avant tout sachons que c'est l'Esprit Saint qui donne la Foi et la nourrit ensuite continuellement. Sachons que la principale des prières et des sollicitations au Père c'est de Lui demander de nous donner Son Esprit Saint, afin qu'Il nous emplisse et nous accorde Ses dons.

Hébreux, 9, v. 6 ...Or, sans la foi, il est impossible d'être agréable à DIEU, car celui qui s'approche de DIEU doit croire qu'il existe et qu'il récompense ceux qui le cherchent.

La Foi est la source du salut et la première des vertus. Elle inclut l'espérance et un amour total pour DIEU puisque l'amour sans la Foi, l'amour dans le Monde, sans DIEU est vain. La seconde vertu, qui la complète, est la charité chrétienne (pas laïque !). La Foi ouvre toutes les portes, sauve, guérit, protège, comme le Christ, DIEU le Fils, l'a maintes fois répété. La Foi engendre également la soumission dans l'amour et l'obéissance à DIEU. La Foi, vraie et forte, qui transcende tout l'être, prime toujours sur la raison ; elle est d'origine divine, supérieure à l'intelligence humaine et au savoir ; elle est folie aux yeux du monde ; c'est pour cela que le Père nous a dit : "Vos pensées ne sont pas mes pensées et vos chemins ne sont pas mes chemins" et que le SEIGNEUR a dit au Père : "Merci d'avoir caché cela aux sages et aux savants." Il nous faut en effet une âme et un cœur d'enfant pour garder une Foi pure et forte. Elle devient donc de plus en plus rare comme on peut le constater et même jusque dans l'Église....

Hébreux, 11, v. 1 ...La foi est une manière de posséder déjà ce que l'on espère, un moyen de connaître des réalités que l'on ne voit pas. Donc bien au-dessus de l'intelligence, de la raison et du raisonnement.

La vraie Foi, même au milieu des épreuves pour soi-même et les autres, est indestructible, viscérale, liée à la moelle même des os.... Elle est nourrie par un amour total pour DIEU et une espérance sans faille pour notre vie éternelle à venir...... Tout est de DIEU, par DIEU, pour DIEU ! Quoique l'on voit, quoiqu'il se passe !

De nos jours beaucoup de catholiques et même de Prêtres, ou se disant tels, ne sont pas vraiment convertis et n'ont pas la vraie Foi, celle qui nourrit l'âme et lui donne la Vie.... Cela se nomme la tiédeur et c'est une horreur pour DIEU.

Alors que penser de la grande mode actuelle dans l'Église Catholique qui veut que l'on soit béat d'admiration devant les Religieux ou Religieuses qui reconnaissent avoir perdu la Foi, soigner des pauvres et des malades sans leur apporter le Crucifix, la Parole, l'Évangile et le Salut éternel par le seul chemin qui est JÉSUS-CHRIST et même, douter de la réalité de l'existence de DIEU ! Leur raison a pris le pas sur leur faible foi en DIEU et leur amour pour Lui. Quelle honte, que l'Église catholique est bien malade ! La personne, qui qu'elle soit, qui perd la Foi ne l'avait tout simplement pas assez forte avant, tout comme son amour pour DIEU et le démon a pu agir en elle ! Elle n'avait pas la Foi, la vraie, cette Foi ancrée jusque dans la moelle des os que rien ne peut ternir et qui surmonte tout, épreuves, souffrances, mort de soi-même et des autres ! Ces personnes ont seulement besoin de prières de compassion, d'aide et de soutien, mais pas de félicitations et d'honneurs.

Voulez-vous une preuve, s'il en est besoin, que la Foi est la principale des vertus ? St Luc, 18, v. 8b "...Mais le Fils de l'homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? "

Lors du jour terrible de Son retour comme Juge, c'est la Foi que le SEIGNEUR veut trouver ici-bas ! Et malheur à ceux qui ne l'auront pas !

Le SEIGNEUR n'a pas dit désirer trouver à Son retour la paix, la joie et le bonheur, une civilisation de loisirs, la tolérance ou la démocratie, ni la laïcité ou les Droits de l'homme (alors qu'à Ses yeux l'homme n'a que des devoirs !), pas plus que le "dialogue"et la compromission de Son l'Église jusqu'à sa dilution et la perte de la Vérité, pas plus que le non-respect du Corps et du Sang dans l'Eucharistie, non plus que le RMI ou les 35 heures (en attendant encore moins bien sûr !), ou bien un pouvoir d'achat toujours en hausse dans une société toujours plus ruinée et malade, ni même les Jeux Olympiques ou des stades de plus en plus immenses dans lesquels les foules viennent acclamer leurs dieux dans des super-messes, et pas non plus des tours de Babel de plus en plus hautes, folles et orgueilleuses, non..... mais la FOI, ...et la vraie. Et de nos jours il n'en reste apparemment que très peu.
Beaucoup de catholiques ne l'ont plus et peut-être même certains (beaucoup de ?) Prêtres.... Il y a une grande différence entre avoir la Foi avec un amour immense, total et pur pour DIEU et le fait de rendre simplement un culte, plus ou moins dévoyé de nos jours d'ailleurs, et de satisfaire à nos "obligations".

St Matthieu,
15, v. 7 à 9 "...Hypocrites ! Esaïe a bien prophétisé à votre sujet, quand il a dit : "Ce peuple m'honore des lèvres, mais son cœur est loin de moi. C'est en vain qu'ils me rendent un culte, car les doctrines qu'ils enseignent ne sont que préceptes d'hommes." Et beaucoup de catholiques dans notre monde de ténèbres, n'ont pas le cœur tout à DIEU et semblent plus soumis aux doctrines, philosophies et idéologies du monde qu'à celle de DIEU ; ils rendent très souvent un vain culte au Tout-Puissant......

La Foi n'est pas, comme on essaie de nous le faire croire aussi maintenant, pour notre perte, une simple opinion religieuse ; ce n'est pas non plus une espèce d'idéologie de la "sagesse humaine universelle" qui se nourrirait d'un peu toutes les religions et philosophies.... C'est le fait de croire à la Révélation divine, à la Vie ; elle est la Sagesse et la Puissance de DIEU ; c'est une connaissance surnaturelle (contrairement à la connaissance naturelle de DIEU comme celle des philosophes). La Foi est un don de DIEU I Pierre, I, v 1 Simon Pierre, serviteur et apôtre de Jésus-Christ, à ceux qui ont reçu, par la justice de notre Dieu et Sauveur Jésus-Christ, une foi de même prix que la nôtre.... Elle est nourrie par l'amour que l'on porte au SEIGNEUR ; plus l'amour pour DIEU est fort, brûlant, consumant et plus la Foi est puissante, indestructible.... C'est une grâce de DIEU qu'il nous faut demander dans nos prières. Prions pour avoir La Foi, la vraie !

Le Fidèle véritable, le Disciple, le Témoin, croit en DIEU de toutes ses forces, de tout son cœur, de toute son âme jusqu'à sa mort et au martyre s'il le faut, tout comme le Christ, le Maître de tous les hommes..... La Foi nous guide, modèle notre vie et nourrit notre espérance en DIEU. La Foi ne s'adapte pas aux modes du Monde et du moment, elle ne peut être mêlée aux raisonnements humains. La Foi transcende, surpasse totalement toute réflexion, elle ne peut être expliquée, analysée, décortiquée par la raison, elle est le bonheur divin et surnaturel de l'âme et du cœur dans notre Monde dégénéré avec ses mœurs délétères et ses idéologies vaines, voire morbides. Elle est réservée aux cœurs purs et aux âmes libérées des Ténèbres, nourries de la Lumière divine et elle ne peut donner "aux sages et aux savants" les preuves scientifiques qu'ils demandent. La Foi est toute simple, limpide et droite. Pour la recevoir il faut posséder un cœur et une âme d'enfant et rester enfant face au Père.

Mais de nos jours s'est installée une "fausse foi", pleine de doute, tortueuse, repoussant le Vrai, le Divin, avec le surnaturel et le merveilleux qui vont obligatoirement avec, s'appuyant sur le Monde, sa Science et ses philosophies humanistes dans une nouvelle Théologie plus ou moins dévoyée. C'est affreux et courrouce extrêmement le Père ! Il est à noter que certaines personnes entrées au Séminaire ont dû le quitter pour ne pas perdre la Foi ! Par exemple, et entre autres, il y serait enseigné que la Résurrection et l'Ascension de Notre SEIGNEUR n'ont pas existé réellement, visiblement ! Il s'agit là du rejet de la vraie Foi et du péché jamais pardonné contre la puissance de l'Esprit Saint ! Il est donc sensé de croire que de nombreux "Prêtres" issus de ces Séminaires sans Foi et rebelles à DIEU ne sont pas réellement ordonnés aux yeux de DIEU.... Leur ministère et leurs sacrements seraient nuls, tout simplement, ce qui fait dire au SEIGNEUR que "les péchés de l'Église sont très grands" et "qu'Il ne se donne plus" dans l'Eucharistie (voir en bas de page) ! l'Église serait alors réellement mourante et pas simplement malade. Et comme elle ne peut mourir, il ne reste plus à DIEU qu'à punir et faire cesser les abominations en agissant dès maintenant !

Il y a trois péchés contre la Foi : l'hérésie qui est une doctrine contraire à l'enseignement de DIEU, l'apostasie qui est l'abandon volontaire de la Foi (elle a terrassé l'ex-fille aînée de l'Église, la France) et l'infidélité que l'on combat en évangélisant et en baptisant. Donc, contrairement à l'enseignement naïvement tolérant et permissif de notre pauvre Église actuelle, tous les non-chrétiens sont des infidèles puisque le SEIGNEUR Jésus nous a dit : "Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie. Personne ne va au Père si ce n'est par moi !" Nous ne pouvons donc être sauvés que par la Passion du CHRIST, par notre Foi et notre Espérance en Lui, DIEU le Fils, DIEU au sein de DIEU....

La Foi des "fidèles" ces dernières décennies est devenue plus que tiède et dévoyée et par conséquent une horreur au yeux du SEIGNEUR qui les punira plus durement comme Il l'a expliqué à Ste Catherine de Sienne dans "le Dialogue" : "Cependant ils n'acquittent pas cette dette d'amour envers moi et de dilection vis à vis du prochain, avec une vraie et réelle vertu ; et par cette négligence, parce qu'ils me doivent beaucoup d'amour, ils tombent dans un plus grand péché. Aussi dois-je, par justice divine, leur imposer un châtiment plus grave en leur infligeant l'éternelle damnation. Un faux chrétien encourt une peine plus dure qu'un païen ; par divine justice il est plus brûlé par le feu qui ne consume jamais, c'est-à-dire qu'il est plus torturé, et dans cette torture il se sent dévoré par le ver de la conscience. Ce feu néanmoins ne consume pas, parce que les damnés, quel que soit le tourment qu'ils endurent, ne perdent jamais leur être. Je te le dis, ils demandent la mort, mais ils ne peuvent l'obtenir, parce qu'ils ne peuvent prendre l'être...... Le péché est donc plus puni depuis la Rédemption du Sang qu'il ne l'était auparavant, parce que les hommes ont plus reçu. Il ne semble pas qu'ils s'en aperçoivent et qu'ils aient conscience de leurs propres maux : ils se sont faits mes ennemis, à Moi qui les avaient réconciliés par le sang de mon Fils !" Sans commentaire ! Et pourtant nos Prêtres, dans l'erreur totale, volontairement ou non, nous enseignent constamment que DIEU ne peut pas punir ! Si DIEU est Amour, Il est aussi Justice, et cette dernière sera maintenant implacable, car DIEU s'est révélé à l'Humanité dans la Face et le Sang de Son Fils.

Galates, 2, v. 16 ... Nous savons cependant que l'homme n'est pas justifié par les œuvres de la loi, mais seulement par la foi de Jésus-Christ...

Hébreux, 12, v. 1 et 2 ... Ainsi donc, nous aussi, qui avons autour de nous une telle nuée de témoins (de la Foi), rejetons tout fardeau et le péché qui sait si bien nous entourer et courons avec endurance l'épreuve qui nous est proposée, les regards fixés sur celui qui est l'initiateur de la foi et qui la mène à son accomplissement, Jésus, lui qui, renonçant à la joie qui lui revenait, endura la croix au mépris de la honte et s'est assis à la droite du trône de Dieu. Nous sommes bien venus ici bas pour vivre "l'épreuve" ou plutôt une suite d'épreuves tout au long de notre vie et que nous devons endurer pour faire grandir toujours plus en nous la Foi qui mène au Salut.

Romains, 1, v. 1 à 6a ...Paul, serviteur de Jésus Christ, appelé à être apôtre, mis à part pour annoncer l'Évangile de Dieu. Cet Evangile, qu'il avait déjà promis par ses prophètes dans les Ecritures saintes, concerne son Fils, issu selon la chair de la lignée de David, établi, selon l'Esprit Saint, Fils de Dieu avec puissance par sa Résurrection d'entre les morts, Jésus Christ notre Seigneur. Par lui nous avons reçu la grâce d'être apôtre pour conduire à l'obéissance de la foi, à la gloire de son nom, tous les peuples païens.... on est loin de l'évangélisation catholique actuelle dite "silencieuse" qui est la charité "non chrétienne" et le refus de la mission d'évangéliser et de baptiser, donc le reniement des commandements du Christ, tout simplement.

III, v. 28...Nous estimons en effet que l'homme est justifié par la foi, indépendamment des œuvres de la loi.

St Luc, 22, v. 31 et 32 ....Le Seigneur dit : " Simon, Simon, Satan vous a réclamés pour vous secouer dans un crible comme on fait pour le blé. Mais moi, J'ai prié pour toi, afin que ta foi ne disparaisse pas... " les disciples semblent attirer particulièrement la colère de Satan. Le Malin cherche à nous faire perdre à tous la Foi et le Christ peut nous aider. St Pierre aurait peut-être perdu la Foi, en tout cas était en grand danger de la perdre si JÉSUS n'avait pas prié,et grâce à cette prière le Père a interdit à Satan d'agir. Lire le Notre Père ancien au sujet du Malin.

St Marc, 4, v. 36 à 40...Quittant la foule, ils emmenèrent Jésus dans la barque où il se trouvait...... Survient un grand tourbillon de vent. Les vagues se jetaient sur la barque, au point que, déjà, la barque se remplissait. Et lui, à l'arrière sur le coussin, dormait.... Jésus leur dit : " Pourquoi avez-vous si peur ? Vous n'avez pas encore de foi ? " .

v. 25 à 34 ... Une femme qui souffrait d'hémorragies depuis douze ans - elle avait beaucoup souffert du fait de nombreux médecins et avait dépensé tout ce qu'elle possédait sans aucune amélioration ; au contraire, son état avait plutôt empiré - cette femme donc, avait appris ce qu'on disait de Jésus. Elle vint par derrière dans la foule et toucha son vêtement. Elle se disait : " Si j'arrive à toucher au moins ses vêtements, je serai sauvée." A l'instant sa perte de sang s'arrêta et elle ressenti en son corps qu'elle était guéri de son mal....... Mais Jésus lui dit : "Ma fille ta foi t'a sauvée ; va en paix et sois guérie de ton mal." La Foi, quant elle est très forte peut même guérir.

St Matthieu, 8, v. 8 à 10 et 13 ....Mais le centurion reprit : " Seigneur je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit : dis seulement un mot et mon serviteur sera guéri. Ainsi moi, je suis soumis à une autorité avec des soldats sous mes ordres, et je dis à l'un : " va " et il va, à un autre : " viens " et il vient, et à mon esclave : " fais ceci " et il le fait. En l'entendant Jésus fut plein d'admiration et dit à ceux qui le suivaient : " en vérité, je vous le déclare, chez personne en Israël je n'ai trouvé une telle foi... " ..... Et Jésus dit au centurion : " Rentre chez toi ! Qu'il te soit fait comme tu as cru. " Et le serviteur fut guéri à cette heure-là......
v. 25 et 26
...Ils s'approchèrent et le réveillèrent en disant : " Seigneur, au secours! Nous périssons." Il leur dit : " Pourquoi avez-vous peur, hommes de peu de foi ? " Alors, debout, il menaça les vents et la mer, et il se fit un grand calme...

9, v. 20 à 22 ....Or une femme, souffrant d'hémorragie depuis douze ans, s'approcha par derrière et toucha la frange de son vêtement. Elle se disait : " Si j'arrive seulement à toucher son vêtement, je serai sauvée." Mais Jésus, se retournant et la voyant, dit : " Confiance, ma fille ! Ta foi t'a sauvée. " Et la femme fut sauvée dès cette heure-là.....
v. 27 à 30a
....Comme Jésus s'en allait, deux aveugles le suivirent en criant : "Aie pitié de nous, Fils de David !" Quand il fut entré dans la maison, les aveugles s'avancèrent vers lui, et Jésus leur dit : " Croyez-vous que je puisse faire cela ? " - " Oui, Seigneur ", lui disent-ils. Alors il leur toucha les yeux en disant : " Qu'il vous advienne selon votre foi. " Et leurs yeux s'ouvrirent.

17, v. 14 à 20a ...Comme ils arrivaient près de la foule, un homme s'approcha de lui et lui dit en tombant à genoux : " Seigneur, aie pitié de mon fils : il est lunatique et souffre beaucoup ; il tombe souvent dans le feu ou dans l'eau. Je l'ai bien amené à tes disciples, mais ils n'ont pas pu le guérir. " Prenant la parole, Jésus dit : " Génération incrédule et pervertie, jusqu'à quand serai-je avec vous ? Jusqu'à quand aurai-je à vous supporter ? Amenez-le moi ici. " Jésus menaça le démon qui sortit de l'enfant, et celui-ci fut guéri dès cette heure-là. Alors les disciples, s'approchant de Jésus, lui dirent en particulier : " Et nous, pourquoi n'avons-nous pu le chasser ? " Il leur dit : " A cause de la pauvreté de votre foi. Car en vérité je vous le déclare, si un jour vous avez de la foi gros comme une graine de moutarde, vous direz à cette montagne : " Passe d'ici là-bas " et elle y passera. Rien ne vous sera impossible. " Jésus semble en colère contre cette génération incrédule et pervertie, contre ce genre de possession et le fait que personne, par sa foi, ne puisse délivrer cet enfant. Alors de nos jours, que dire de notre génération ? Que doit-elle représenter aux yeux de notre SEIGNEUR ? Qui a la Foi, la vraie, celle qui "déplace les montagnes", guérit, ressuscite et chasse les démons par l'action de l'Esprit Saint ?

21, v. 18 à 22 ...Voyant un figuier près du chemin, il s'en approcha, mais il n'y trouva rien, que des feuilles. Il lui dit : " Jamais plus tu ne porteras de fruit ! " A l'instant même, le figuier sécha. Voyant cela les disciples furent saisis d'étonnement.... Jésus leur répondit : " En vérité je vous le déclare, si un jour vous avez la foi et ne doutez pas, non seulement vous ferez ce que je viens de faire au figuier, mais même si vous dites à cette montagne : "Ote-toi de là et jette-toi dans la mer", cela se fera. Tout ce que vous demanderez dans la prière avec foi, vous le recevrez". Ce que Jésus a fait au figuier qui ne rapporte pas de fruit c'est tout simplement, le tuer, le supprimer... Jésus ne garde pas près de Lui ce (et donc ceux !) qui ne rapporte (ent) pas de fruit....

On parle beaucoup ces derniers temps de la paix dans ce monde rebelle à DIEU et on nous demande souvent, à la messe ou ailleurs, de prier pour la PAIX. Il est inutile de prier pour la paix si l'on ne prie pas d'abord pour la FOI chrétienne dans le Monde...

Pas d'Evangile, pas de FOI en CHRIST chez tous les peuples = pas de PAIX sur terre....!

DIEU ne peut pas envoyer Sa Paix dans des pays où l'on crache sur l'Évangile, où l'on persécute et assassine les Chrétiens et où le CHRIST-DIEU est renié, ou même tout simplement dans des pays où le Saint Nom de DIEU ne doit pas être prononcé officiellement par ses dirigeants, comme la France, ex-Fille Aînée de l'Église, par exemple. Un enfant doit pouvoir comprendre cela ! Il faut supplier DIEU d'envoyer la FOI avec la Paix du Christ dans le Monde ! Mais il est déjà trop tard.... Chacun doit maintenant essayer de sauver son âme et celle de ses proches.

En France il y a de moins en moins de différence entre ceux qui prétendent connaître DIEU et ceux qui ne Le connaissent pas ! c'est-à-dire ne veulent pas Le connaître.

Et dans notre pauvre France rebelle à DIEU, il y a beaucoup de personnes qui, dans les sondages, osent se dire croyants et même, pour beaucoup, catholiques non pratiquants (c'est-à-dire non-catholiques et rebelles à DIEU !) et qui nous déclarent de tout leur cœur, saintement et doctement : " Oui, doit quand même y'avoir quèque chose au'd'ssus d'nous" .....! Ah , qu'elle est belle la foi moderne.....!

Tout catholique se doit de porter le Crucifix, d'autant plus pour le Clergé.

Le Crucifix, petit ou grand, ne devrait pas quitter un seul jour tout Catholique digne de ce nom.....

Pourtant beaucoup de nos Prêtres et Prélats, horreur et damnation, ne le portent plus....!
Au "mieux", une croix, minuscule et à moitié cachée peut-être, ou très souvent non latine, (la croix non latine, sur laquelle DIEU Crucifié ne peut même pas être représenté pour Sa Gloire et pour une continuelle compassion pour Ses souffrances est une absence de Croix, une fausse croix chrétienne et un mépris de la Passion dans l'amour du Monde.....), mais le Crucifix, la Croix avec le Divin Crucifié, horreur, répugnance, surtout pas ! Un vieux Prêtre à qui l'on demandait pourquoi il ne portait jamais la moindre Croix (pas question du Crucifix bien sûr !), a répondu sèchement : "Mon patron l'a portée une heure, çà suffit !".
Quelle tristesse effroyable devant ce blasphème, quel égarement, quel manque total d'amour et de charité pour Notre SEIGNEUR et quelle colère du Père !

Ce n'est pas la Croix seule qui nous sauve et nous rachète (si nous le désirons et agissons en conséquence bien évidemment), mais c'est bien le Crucifié ! Elle L'élève pour qu'Il glorifie le Père et enfante dans le Sang l'Église naissante et pour que nous puissions mieux Le regarder et compatir douloureusement....
Le SEIGNEUR commence même de nous racheter depuis avant la Croix, déjà depuis la terrible Sueur de Sang et même depuis Sa naissance surnaturelle dans la chair de la Passion dans la Crèche.
La Croix seule sans DIEU le Fils crucifié sur elle, sans l'Agneau Divin, ne représente pas plus que le terrible flagellum, la Couronne d'épines, les clous, les crachats, les violences continuelles, le faux jugement ou les outrages, etc... et particulièrement de nos jours quand elle est minuscule ou non latine, disons-le carrément, quasiment honteuse d'exister.... Elle a été utilisée pour de très nombreux condamnés qui n'étaient pas DIEU le Verbe, DIEU la Vie, DIEU la Vérité et DIEU le Chemin !
La Croix ne peut donc être représentée que portant DIEU Sauveur...

barre décorative


La Très Sainte Trinité ou plus précisément la Plénitude de DIEU

Béni sois-tu Père, dans Ta très Sainte, Merveilleuse et Adorable TRINITÉ.

  BÉNI SOIT NOTRE DIEU DANS LA MERVEILLEUSE PLÉNITUDE ET UNITÉ DE SA TRINITÉ

DIEU, le Très-Haut, le Père, le Tout-Puissant, le Maître unique, dans Sa Trinité parfaite.......... est la Merveille des merveilles, un "cadeau" inouï pour l'humanité ! C'est le bonheur incommensurable pour notre amour. Nous ne pouvons qu'adorer (1) notre DIEU dans Sa sublime Plénitude....

DIEU nous demande de L'adorer dans la magnificence de Sa merveilleuse "Plénitude":
"Père, le Tout-Puissant, le Très-Haut", "Fils engendré du Père, consubstantiel (et non pas créé et de même nature !), Verbe et Rédempteur, l'Alpha et l'Oméga", et "l'Esprit Saint" du Père
.

Il est "CELUI ÉTAIT, QUI EST, QUI SERA" c'est-à-dire "JEHOVAH" ou aussi "YAHWEH", aussi bien que " JE SUIS ", oui, mais dans toute Sa merveilleuse et divine Plénitude révélée, le Père, le Fils et l'Esprit Saint....
C'est la Nouvelle et ultime Alliance donnée à l'humanité....

(1) Seul DIEU est adorable, on ne peut adorer que DIEU, personne d'autre, et rien d'autre. Le SEIGNEUR est intransigeant à ce sujet..... !

St Matthieu, 28, v. 18 et 19...Jésus s'approcha d'eux et leur adressa ces paroles : "Tout pouvoir m'a été donné au ciel et sur la terre. Allez donc : de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, leur apprenant à garder tout ce que je vous ai prescrit." Jésus confirme la réalité de la Très Sainte Trinité et ordonne la Mission principale de l'Église.....


Mais qui est JESUS, qui est la Vérité ?

St Jean, 1, v. 1 à 18 ""...Au commencement était le Verbe (2) et le Verbe était tourné vers Dieu et le Verbe était Dieu.

Il était au commencement tourné vers Dieu. Tout fut par Lui, et rien de ce qui fut, ne fut sans Lui. En Lui était la vie et la vie était la lumière des hommes, et la lumière brille dans les ténèbres et les ténèbres (3) ne l'ont point comprise.

Il y eut un homme envoyé de Dieu : son nom était Jean (4). Il vint en témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous croient par lui. Il n'était pas la lumière, mais il devait rendre témoignage à la lumière.

Le Verbe était la vraie lumière, qui, en venant dans le monde, illumine tout homme. Il était dans le monde, et le monde fut par lui, et le monde ne l'a pas reconnu. Il est venu dans son propre bien et les siens ne l'ont pas accueilli. Mais à ceux qui l'ont reçu, à ceux qui croient en son Nom, il a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu. Ceux-là ne sont pas nés du sang, ni d'un vouloir de chair, ni d'un vouloir d'homme, mais de Dieu.

Et le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous et nous avons vu sa gloire, cette gloire que, Fils unique plein de grâce et de vérité, il tient du Père. Jean lui rend témoignage et proclame : "Voici celui dont j'ai dit : après moi vient un homme qui m'a devancé, parce que, avant moi, il était." De sa plénitude en effet, tout, nous avons reçu et grâce sur grâce. Si la loi fut donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ.

Personne n'a jamais vu Dieu ; Dieu Fils unique, qui est dans le sein du Père, nous L'a dévoilé......""

(2) le Verbe est le CHRIST JÉSUS. (3) les ténèbres sont les hommes d'il y a deux mille ans, et, de nos jours, tous les non-Chrétiens et même les Chrétiens tièdes et de peu de Foi qui sont une horreur à Dieu. (4) Le grand St Jean le Baptiste.

JÉSUS dans Son Incarnation et Sa Passion est la Nouvelle et dernière Alliance du Père avec l'Humanité. Dans l'Ancienne on a sacrifié des milliers d'animaux pour effacer les péchés des hommes, et dans la Nouvelle, c'est l'Agneau Divin qui S'est sacrifié volontairement pour les péchés commis avant et pour ceux commis ensuite par les hommes, qui, dans l'avenir, L'aimeront, Lui plairont et Le serviront.

"...Je suis avec vous depuis si longtemps, et cependant, Philippe, tu ne m'as pas reconnu ! Celui qui m'a vu a vu le Père. Pourquoi dis-tu : "Montre-nous le Père ?" St Jean, 14, v. 9

Et n'oublions pas St Paul dans son Epître aux Colossiens, 1, v. 13 à 16
...Il (le Père) nous a arrachés au pouvoir des ténèbres et nous a transférés dans le royaume du Fils de son amour, et en lui nous sommes délivrés, nos péchés sont pardonnés. Il est l'image du Dieu invisible, Premier-né avant toute créature, car en lui tout a été créé dans les cieux et sur la terre, les êtres visibles comme les invisibles, Trônes et Souverainetés, Autorités et Pouvoirs. Tout est créé par lui et pour lui....
 
Le Christ, évidemment, est beaucoup plus que la simple "image de DIEU" tel que nous le sommes, nous les créatures humaines, puisqu'Il est notre Créateur ! Il est le Créateur des créatures et non pas simplement Premier né des créatures....
Mais du fait de Son Incarnation dans notre chair pour Se rapprocher de nous et partager notre condition, nous devons nous efforcer d'être à Son Image, tous frères en Son Amour dans Sa Passion pour nous, prendre notre croix sous Son joug et Le suivre.
Nul ne va au Père sans Lui et nous n'aurions alors jamais accès à DIEU dans Sa Plénitude. Et comme Il est aussi Esprit, Il est Plénitude de DIEU.

 
Il est DIEU qui se montre enfin dans Son Fils engendré et non pas créé, consubstantiel de Lui-même et non pas de "même nature". Il s'agit du Verbe qui était là avant que le monde fût et qui a tout créé ! (le CREDO, lire plus bas)

On comprend pourquoi le CHRIST nous a enseigné qu'Il est la Vie, la Vérité et le seul et unique Chemin. Point de salut en dehors de Lui....

JÉSUS parle et agit avec Autorité et Puissance de l'Esprit Saint

Il est DIEU au sein de DIEU

Ignorer le CHRIST JÉSUS, c'est donc rejeter DIEU ; Le combattre, c'est combattre DIEU !

DIEU est donc rejeté actuellement par une très grande partie de l'humanité !

Et le Fils de DIEU, comme certains tentent de nous l'enseigner faussement maintenant dans l'Église moderniste dévoyée, serait "de même nature que le Père", c'est-à-dire un "autre" qui Lui ressemblerait, ce qui ferait qu'il y aurait comme trois Dieux avec l'Esprit .....!
 JÉSUS est consubstantiel au Père, c'est-à-dire qu'Il est intimement lié à la Divinité même du Père qui Lui a tout remis
, Il est dans le Père avec l'Esprit et le Père et l'Esprit sont en Lui. (5)

On ne peut vouloir diviser la Plénitude de DIEU....

Actes, 4, v. 12 "...Il n'y a aucun salut ailleurs qu'en Lui ; car aucun autre nom sous le ciel n'est offert aux hommes, qui soit nécessaire à notre salut."

DIEU nous explique Sa Plénitude dans la Trinité dans son "Dialogue" avec Ste Catherine de Sienne, Dr de l'Église, ainsi : "Tu vois donc bien que la Vérité (6) ne vous a pas trompés quand elle a dit : "Qui m'aimera sera une même chose avec moi" ; puisque, en suivant sa doctrine par sentiment d'amour, vous êtes unis à lui, et par cette union avec lui, vous êtes pareillement unis à moi, car nous ne faisons qu'un ; par le fait, je me manifeste moi-même à vous, puisque nous sommes une seule et même chose. C'est donc la Vérité même qu'a annoncée ma Vérité quand elle a dit : je me manifesterai à vous. En se manifestant, c'est moi qu'elle manifeste, et en me manifestant c'est elle qu'elle manifeste. Mais pourquoi mon Fils n'a-t-il point dit : je manifesterai le Père ? Pour trois raisons particulières. La première, parce qu'il a voulu montrer que je ne suis séparé de lui, ni lui de moi. C'est pourquoi à saint Philippe qui lui demandait : "Fais-nous voir le Père et cela nous suffira", il répondit : "Qui me voit, voit le Père, et qui voit le Père, me voit." Il l'a pu dire parce qu'il est une même chose avec moi ; mais ce qu'il a, il le tient de moi et non moi de lui. Aussi dit-il aux Juifs : "ma doctrine n'est pas de moi, mais de mon Père qui m'a envoyé." Car le Fils procède de moi et non moi de lui. Mais je n'en suis pas moins une même chose avec lui et lui avec moi...... La seconde raison est qu'en se manifestant à vous, il ne révélait rien d'autre que ce qu'il tenait de moi le Père ; comme s'il eut voulu dire : le Père s'est manifesté à moi. Comme je suis une même chose avec lui, c'est moi et c'est lui tout ensemble que je vous manifesterai en moi. La troisième raison est, qu'étant Moi-même invisible (du Monde invisible des esprits), je ne puis être vu de vous qui êtes visibles (du Monde visible de la matière, de la chair), tant que vous ne serez pas séparés de vos corps. Alors vous me verrez, Moi votre DIEU, face à face, et le Verbe, mon Fils unique, intellectuellement (c'est-à-dire en esprit) jusqu'au moment de la résurrection générale où votre humanité deviendra conforme et s'unira à l'humanité du Verbe....." DIEU, dans ce petit passage, ne parle pas de l'Esprit qui unit le Père et le Fils et qui est, Lui aussi, DIEU au sein de DIEU.

JE CROIS en un seul DIEU, le Père Tout-Puissant, Créateur du ciel et de la terre, de toutes choses visibles et invisibles.
Je crois en un seul SEIGNEUR, Jésus-Christ, le Fils unique de DIEU, né du Père avant tous les siècles : Il est DIEU né de DIEU, Lumière née de la Lumière, vrai DIEU né du vrai DIEU, engendré et non pas créé, consubstantiel au Père, et par qui tout a été créé......
....Je crois en l'Esprit-Saint, qui est aussi SEIGNEUR et qui donne la Vie. Il procède du Père et du Fils. Avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration et même gloire. Il a parlé par les prophètes.....

CREDO in unum Deum, Patrem omnipotentem, factorem cæli et terræ, visibilium omnium et invisibilium.
Et in unum Dominum Jesum Christum, Filium Dei unigénitum. Et ex Patre natum ante omnia sǽcula. Deum de Deo, lumen de lumine, Deum verum de Deo vero. Génitum, non factum, consubstantialem Patri : per quem omnia facta sunt.....
....Et in Spiritum Sanctum, Dominum et vivificantem : qui ex Patre, Filioque procédit. Qui cum Patre, et Filio simul adoratur, et conglorificatur : qui locutus est per Prophétas.....

En ce qui concerne la famille du CHRIST Jésus, il est véridique que notre SEIGNEUR était le seul enfant de la Vierge Marie et qu'il ne faisait pas partie d'une fratrie. D'autre part Il n'est pas né de façon humaine.
Si St Matthieu nous parle des frères et sœurs de Jésus, (13, v. 55 et 56), il faut savoir que le mot "cousin" n'existe pas dans les langues sémitiques et que les mots frères et sœurs sont employés couramment pour tous les proches parmi toute la famille. Et St Jean nous explique dans 19, v. 25, que la Vierge Marie, avait une sœur, Marie, femme de Clopas qui elle-même était mère.

DIEU le Fils, le Verbe, la Lumière et la Vie de tout homme, a pris chair de la Vierge Marie de façon tout à fait divine, surnaturelle et non pas bassement sexuelle.
Sa Nature Divine ne pouvait être rabaissée à ce point d'animalité, Sa Déité ne le permettait pas, bien évidemment ! Il ne pouvait s'incarner que divinement et par une Vierge consacrée et réservée par le Père depuis avant sa naissance ici-bas.

Alors ne nous laissons pas égarer par les démolisseurs de l'Église Catholique.


Mais qui est le SAINT - ESPRIT ?

Le SAINT-ESPRIT est également DIEU au sein de DIEU, formant avec le Père et le Fils, dans un pur et parfait Amour, la Toute Plénitude et la Toute Puissance de DIEU, que l'on nomme également la SAINTE TRINITÉ, comme déjà dit.

C'est le Saint-Esprit qui a donné vie dans notre malheureuse chair à DIEU le Fils ( Luc, 1, v. 34 et 35). Il a donné également naissance au monde : Genèse, 1, v. 2 ...la terre était déserte et vide et la ténèbre à la surface de l'abîme ; le souffle de Dieu planait à la surface des eaux.

L'Esprit Saint agit au Nom de DIEU ; Il est le doigt et la Toute-Puissance de DIEU à l'œuvre. Jésus faisait Ses miracles, guérissait, ressuscitait, pardonnait les péchés par le Saint Esprit du Père. C'est pourquoi le SEIGNEUR nous a dit :

St Jean, 15, v. 22 à 24 "....Si je n'étais pas venu, si je ne leur avais pas adressé la parole, ils n'auraient pas de péché ; mais à présent leur péché est sans excuse. Celui qui me hait, hait aussi mon Père. Si je n'avais pas fait au milieu d'eux ces œuvres que nul autre n'a faites, ils n'auraient pas de péché ; mais à présent qu'ils les ont vues, ils continuent à nous haïr et Moi et mon Père......" Ne pas croire en la Toute-Puissance de DIEU et les miracles du SEIGNEUR par l'Esprit est une révolte et un rejet de DIEU ! et surtout le terrible péché contre l'Esprit (voir plus bas)

Dans la Passion, le Saint-Esprit, qui est UN avec le Père et le Fils, est considéré au même rang que l'Eau et le Sang du SEIGNEUR comme cela nous est dit dans 1 Jean, 5, v. 5 à 8 "Qui est vainqueur du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de DIEU ? C'est lui qui est venu par l'eau et par le sang, Jésus-Christ, non avec l'eau seulement, mais avec l'eau et le sang ; et c'est l'Esprit qui rend témoignage, parce que l'Esprit est la vérité. C'est qu'ils sont trois à rendre témoignage, l'Esprit, l'eau et le sang...."


Les sept dons du SAINT- ESPRIT

Crainte de DIEU - Sagesse - Intelligence - Conseil - Science - Force - Piété

L'Église reconnaît sept dons au Saint-Esprit et, l'Ancien Testament, seulement six.... Esaïe, 2, v. 1 et 2 ...Un rameau sortira de la souche de Jessé, un rejeton jaillira de ses racines. Sur lui reposera l'Esprit du SEIGNEUR : esprit de sagesse et de discernement, esprit de conseil et de vaillance, esprit de connaissance et de crainte du SEIGNEUR. Mais il est certain que la CRAINTE DE DIEU est le Don le plus important et englobe à lui seul tous les autres.

C'est l'Esprit Saint qui donne la Foi et la nourrit ensuite continuellement. Sachons que la principale des prières et des sollicitations au Père c'est de Lui demander de nous donner Son Esprit Saint, afin qu'Il nous emplisse et nous accorde Ses dons. Quand une personne est emplie de l'Esprit Saint,  celui-ci la conseille, l'inspire, l'enseigne et peut parler par sa bouche. 


Les deux péchés qui ne sont jamais pardonnés :
DIEU le Fils nous fait connaître le terrible péché en paroles contre le SAINT-ESPRIT...
DIEU le Père nous fait connaître le péché de désespoir, de refus de la Miséricorde Divine...

St Matthieu, 12, v. 31 et 32 ...Alors on lui amena un possédé aveugle et muet ; il le guérit, en sorte que le muet parlait et voyait. Bouleversées, toutes les foules disaient : "Celui-ci n'est-il pas le Fils de David ?" Mais les Pharisiens, entendant cela, dirent : "Celui-là ne chasse les démons que par Béelzéboul, le chef des démons." Voyant leur réaction, il leur dit : "Tout royaume divisé contre lui-même court à la ruine ; aucune ville, aucune famille, divisée contre elle-même, ne se maintiendra. Si donc Satan expulse Satan, il est divisé contre lui-même : comment alors son royaume se maintiendra-t-il ? Et si c'est par Béelzéboul que moi, je chasse les démons, vos disciples, par qui les chassent-ils ? Ils seront donc eux-mêmes vos juges. Mais si c'est par l'Esprit de Dieu que je chasse les démons, alors le Règne de Dieu vient de vous atteindre....... Qui n'est pas avec moi est contre moi, et qui ne rassemble pas, disperse. Voilà pourquoi, je vous le déclare, tout péché, tout blasphème sera pardonné aux hommes, mais le blasphème contre l'Esprit ne sera pas pardonné. Et si quelqu'un dit une parole contre le Fils de l'homme, cela lui sera pardonné ; mais s'il parle contre l'Esprit Saint, cela ne lui sera pardonné ni en ce monde ni dans le monde à venir." Paroles terribles de Notre SEIGNEUR qui sont malheureusement, comme beaucoup d'autres, totalement ignorées ou dévoyées de nos jours dans l'Eglise où la Puissance de DIEU est ridiculisée constamment et que nos Prêtres ne Le nomme jamais de Son Nom, le TOUT-PUISSANT.....

On peut entendre et lire beaucoup de choses à ce sujet mais certains osent avouer tout de même que l'on ne connaît pas très exactement ce très grave péché contre l'Esprit. Certains affirment également que ce péché peut-être tout de même pardonné selon la repentance dont on fera preuve de notre vivant, jusqu'avant notre dernier soupir pour notre départ pour le Jugement personnel dans l'Univers de l'Esprit de DIEU. Toutefois Notre SEIGNEUR ne précise pas à ce sujet si , une fois avoir prononcé les paroles sacrilèges, on peut encore être pardonné en prononçant des paroles de Vérité de son vivant. Il dit seulement : ne sera pas pardonné.

Il semble que l'on puisse connaître au moins deux péchés non pardonnables :

1) Selon le SEIGNEUR, DIEU le Fils, il semble certain que ce péché définitivement mortel soit d'attribuer à Satan, au Malin, aux forces du Mal, les œuvres de DIEU, de JÉSUS, réalisées par le SAINT-ESPRIT, comme guérir les malades, les aveugles, les paralytiques, chasser les démons des corps, ressusciter les morts, pardonner les péchés, se reconnaître Fils de DIEU et le prouver, envoyer prêcher le Salut et la vie éternelle dans la joie, rejeter la violence et pardonner même à ses ennemis, donner sa vie et son Sang pour le rachat de Ses amis et disciples, rester pur et saint sans profiter des biens et des facilités du monde de cette époque, etc.... et non pas, convertir de force par la persécution, réduire à l'esclavage, tuer et assassiner au nom de DIEU, etc.... JÉSUS, engendré du Père, consubstantiel au Père, est bien la Nouvelle et dernière Alliance entre le Père et les hommes.

Le péché contre l'Esprit serait donc de discréditer l'action et les œuvres de l'Esprit de DIEU par le CHRIST ou pour le CHRIST, et donc d'affirmer en paroles que JÉSUS n'est pas le Fils de DIEU et le Messie, alors qu'Il l'a prouvé par la puissance des œuvres de l'Esprit.... Et même celui qui n'a jamais commis le péché irrémédiablement mortel contre l'Esprit, s'il ne professe pas en paroles avant sa mort, humblement et de tout son cœur, que le Seigneur JÉSUS est le MESSIE et le SAUVEUR, DIEU au sein de DIEU, alors il ne sera pas sauvé ; il ne pourra pas entrer par la porte étroite dans le bonheur éternel. Et ces pauvres gens sont une multitude ! St Jean, 17, v. 20 "...Je ne prie pas seulement pour eux, je prie aussi pour ceux qui croiront en moi par leur parole....."

St Jean, 5, v. 36 "...Or je possède un témoignage qui est plus grand que celui de Jean ; ce sont les œuvres que le Père m'a données à accomplir ; ces œuvres je les fais (dans la puissance de l'Esprit Saint) et elles témoignent que le Père m'a envoyé....."

14, v. 10 "...Ne crois-tu pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ! Au contraire, c'est le Père, qui, demeurant en moi, accomplit ses propres œuvres."

DIEU étant Esprit et pas du tout "chair" (JÉSUS en prenant chair parmi Ses créatures s'est donc extraordinairement rabaissé), le SEIGNEUR nous enseigne que tout blasphème contre Lui incarné dans la chair mortelle et périssable est pardonnable (si totale soumission à DIEU dans le CHRIST et demande de pardon, évidemment !), mais que tout blasphème contre DIEU dans Sa Puissance et Sa Gloire divines, en tant qu'Esprit Créateur, Maître de tout et ayant accompli les œuvres par le CHRIST JESUS, lui, n'est pas et ne sera jamais pardonné..... L'on voit ici l'importance de l'évangélisation, de l'éducation chrétienne des tout-petits par les parents et du catéchisme ensuite, concernant la crainte de DIEU et le respect dû au Tout-Puissant, au seul Maître des hommes, et à la puissance de l'Esprit Saint ; et l'on comprend aussi pourquoi le SEIGNEUR nous a déclaré douloureusement que peu nombreux seront ceux qui franchiront la "porte étroite" et ce, malgré Sa Passion..... Pensons que dans l'Église actuelle on ne croit plus guère au surnaturel et que beaucoup de chrétiens ne croient plus réellement aux miracles du CHRIST, à la puissance de L'Esprit de DIEU, même chez certains malheureux Prêtres ! Cette situation est catastrophique et en conduit beaucoup à leur perte....

Quant à ceux qui ne croient pas sincèrement en l'Incarnation de DIEU dans la virginité de la Vierge Marie, par l'Esprit Saint et qui l'affirment en paroles, commettent aussi peut-être le péché irréparable et irrémissible contre la puissance et les œuvres de l'Esprit de DIEU ; ils sont déjà jugés ! Le Divin Créateur des univers visible et invisible, de tous les êtres et de toutes choses, le Verbe, de toute façon, ne pouvait s'incarner que divinement dans notre misérable chair issue du péché ! Que celui qui déclare publiquement le contraire soit anathème.

Parler contre l'Esprit Saint et Ses œuvres puissantes surnaturelles c'est donc combattre DIEU, servir et honorer Satan publiquement : ce n'est pas pardonnable !

2) Selon DIEU le Père, dans Son "Dialogue" avec Sainte Catherine de Sienne, nous donne connaissance d'un autre péché irrémissible, le désespoir, le refus de la Miséricorde Divine :

"....Voila le péché irrémissible, qui n'est pardonné ni en ce monde ni dans l'autre. Elle (l'âme) a repoussé, elle a méprisé ma miséricorde et ce péché est plus grave à mes yeux que tous les autres péchés dont elle s'est rendue coupable. Aussi le désespoir de Judas fut-il plus offensant pour Moi et plus douloureux pour mon Fils que sa trahison elle-même. Ainsi l'âme pécheresse est accusée de ce faux jugement qui lui a fait estimer son péché plus grand que ma miséricorde et, pour cette raison, elle est punie avec les démons et tourmentée éternellement avec eux. Elle est aussi accusée de l'injustice qu'elle a commise en se montrant plus sensible à sa perte qu'à mon offense. Il y a là vraiment une injustice, car elle ne m'a pas accordé à moi ce à quoi j'avais droit, et à elle-même ce qui lui était dû. Elle me devait à Moi l'amour ! Quant à elle, elle ne pouvait prétendre qu'à la douleur et au repentir du cœur, qu'elle devait offrir en ma présence, pour l'offense qu'elle m'avait faite. Bien au contraire, c'est à elle qu'elle donne tout son amour, elle n'a de compassion que pour elle-même, de douleur que pour la peine que lui a attirée son péché. Tu vois donc bien quelle double injustice elle commet. Voilà pourquoi elle est punie tout à la fois de l'une et de l'autre. Puisqu'elle a méprisé ma miséricorde, Moi, par ma justice, je la condamne, en même temps que sa servante cruelle la sensualité, et avec le diable cet impitoyable tyran dont elle s'est fait l'esclave en consacrant à son service sa propre sensualité et je les livre tous ensemble aux supplices et aux tourments, comme c'est ensemble aussi qu'ils m'ont offensé. Elle sera tourmentée par mes ministres, les démons, chargés par ma justice de châtier ceux qui ont fait le mal. Ma Fille, ta langue est impuissante à dire la peine qu'endurent ces âmes dégradées."

Et aussi :

"....Mais au péché de désespoir, comment trouver une excuse dans la fragilité ! Là aucun plaisir qui les y attire; au contraire, rien qu'une peine intolérable. Dans le désepoir aussi, il y a le mépris de ma Miséricorde, par lequel le pécheur estime son crime plus grand que ma Miséricorde et que ma Bonté. Une fois tombé dans ce péché, il ne se repent plus, il ne s'afflige plus vraiment, comme il doit s'affliger. Il n'a de pleur que pour son propre malheur, il n'en a point pour mon offense. C'est ainsi qu'il tombe dans l'éternelle damnation. C'est ce crime seul, tu le vois bien, qui le conduit en enfer, où il est châtié tout à la fois pour ce péché et pour les autres qu'il a commis. S'il eut conçu de la douleur et du repentir de l'offense qu'il m'a faite à Moi, et s'il eut espéré dans ma Miséricorde, il eut obtenu le pardon. Car, je te l'ai dit, ma Miséricorde est incomparablement plus grande que tous les péchés que peuvent commettre toutes les créatures ensemble : aussi est-ce le plus cruel affront que l'on puisse me faire, que d'estimer que le crime de la créature est plus grand que ma Bonté. C'est là le péché qui n'est pardonné, ni en cette vie ni dans l'autre. Au moment de la mort, après toute une existence passée dans le désordre et dans le crime, je voudrais donc que les pécheurs prissent confiance en ma Miséricorde, tant j'ai horreur du désespoir..."

Et si la Miséricorde de DIEU est toujours accordée aux âmes sincèrement repentantes, soumises et aimantes, le Temps de cette Miséricorde et de la Patience divines sur le Monde et les nations, sur la planète, lui, est bien terminé.......

Ce n'est plus la planète qu'il nous faut sauver aujourd'hui, mais les âmes !

Réveillez-vous.... Repentez-vous.... Humiliez-vous.... Repentez-vous.... Rendez à DIEU l'amour que vous Lui devez.....


NOUVEAU TESTAMENT

Actes, 19, v. 1 à 7 ...Ce fut pendant le séjour d'Appolos à Corinthe que Paul arriva à Ephèse en passant par le haut-pays. Il y trouva quelques disciples et leur demanda : "Avez-vous reçu l'Esprit Saint, quand vous êtes devenus croyants ?" "Mais lui répondirent-ils, nous n'avons même pas entendu parler de l'Esprit Saint !" Paul demanda : "Quel baptême alors avez-vous reçu ?" Ils répondirent : "Le baptême de Jean." Paul reprit : "Jean donnait un baptême de conversion et il demandait au peuple de croire en celui qui viendrait après lui, c'est-à-dire en Jésus." Ils l'écoutèrent et reçurent le baptême au Nom du Seigneur Jésus. Paul leur imposa les mains et l'Esprit Saint vint sur eux : ils parlaient en langues et prophétisaient... Le Saint Esprit est bien à l'origine de tout ce qui est surnaturel, aussi bien chez Notre SEIGNEUR que chez les Apôtres et disciples. Mais on a chassé le surnaturel de l'Église de nos jours en y faisant entrer à la place la Science des hommes !

Apocalypse, 21, v. 22 et 23 ...Mais de temple je n'en vis point dans la cité, car son temple, c'est le Seigneur, le Dieu Tout-Puissant ainsi que l'Agneau. La cité n'a besoin ni du soleil ni de la lune pour l'éclairer, car la gloire de Dieu l'illumine et son flambeau c'est l'Agneau..... (le Christ)

Colossiens, 2, v. 9 et 10 ...Car en lui (Jésus) habite toute la plénitude de la Divinité, corporellement, et vous vous trouvez pleinement comblés en celui qui est le chef de toute Autorité et de tout Pouvoir.

1 Corinthiens, 2, v. 10 à 14 ...En effet c'est à nous que Dieu l'a révélé par l'Esprit. Car l'Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu. Qui donc parmi les homme connaît ce qui est dans l'homme, sinon l'esprit de l'homme qui est en lui ? De même, ce qui est en Dieu, personne ne le connaît sinon l'Esprit de Dieu. Pour nous, nous n'avons pas reçu l'esprit du monde, mais l'Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les dons de la grâce de Dieu. Et nous n'en parlons pas dans le langage qu'enseigne la sagesse humaine, mais dans celui qu'enseigne l'Esprit, exprimant ce qui est spirituel en termes spirituels. L'homme laissé à sa seule nature n'accepte pas ce qui vient de l'esprit de Dieu. C'est une folie pour lui, il ne peut le connaître, car c'est spirituellement qu'on en juge.

Ephésiens, 2, v. 18 ...Et c'est grâce à Lui (le Christ Jésus), que les uns et les autres, dans un seul Esprit, nous avons l'accès auprès du Père.

St Jean, 1, v. 1 à 18 ....Au commencement était le Verbe, et le Verbe était tourné vers Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement tourné vers Dieu. Tout fut par lui, et rien de ce qui fut, ne fut sans lui. En lui était la vie et la vie était la lumière des hommes..... Le Verbe était la vraie lumière qui, en venant dans le monde, illumine tout homme..... Et le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous et nous avons vu sa gloire, cette gloire que, Fils unique plein de grâce et de vérité, il tient du Père.... Personne n'a jamais vu Dieu ; Dieu Fils unique, qui est dans le sein du Père, nous l'a dévoilé....
v. 49 à 51 ...Nathanaël reprit : " Rabbi, tu es le fils de Dieu, tu es le roi d'Israël. " Jésus lui répondit : " Parce que je t'ai dit que je t'avais vu sous le figuier, tu crois. Tu verras des choses bien plus grandes. " Et il ajouta : " En vérité, en vérité, je vous le dis, vous verrez le ciel ouvert et les anges de Dieu monter et descendre au-dessus du Fils de l'homme."

5, v. 19 à 27 ...Jésus reprit la Parole et leur dit : "En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, mais seulement ce qu'il voit faire au Père : car ce que fait le Père, le Fils le fait pareillement.....Celui qui n'honore pas le Fils, n'honore pas non plus le Père qui l'a envoyé.....Car, comme le Père possède la vie en lui-même, ainsi a-t-il donné au Fils de posséder la vie en lui-même ; il lui a donné le pouvoir d'exercer le jugement parce qu'il est le Fils de l'homme....."

8, v. 54 et 55 ...Jésus leur répondit : "Si je me glorifiais moi-même, ma gloire ne signifierait rien. C'est mon Père qui me glorifie, lui dont vous affirmez qu'il est votre Dieu. Vous ne l'avez pas connu tandis que moi, je le connais. "
v. 57
...Sur quoi les juifs lui dirent : " Tu n'as même pas cinquante ans et tu as vu Abraham!" Jésus leur répondit : " En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu'Abraham fût, je Suis." "JE SUIS" est le Nom de DIEU, Il S'est nommé ainsi à Moïse.

10, v. 27 à 38 "....Mes brebis écoutent ma voix et je les connais et elles viennent à ma suite . Et moi, je leur donne la vie éternelle; elles ne périront jamais et personne ne pourra les arracher de ma main. Mon Père qui me les a données est plus grand que tout, et nul n'a pouvoir d'arracher quelque chose de la main du Père. Moi et le Père, nous sommes UN ........ A celui que le Père a consacré et envoyé dans le monde, vous dites : " Tu blasphèmes ", parce que j'ai affirmé que je suis le Fils de Dieu. Si je ne fais pas les œuvres de mon Père, ne me croyez pas ! Mais si je les fais, quand bien même vous ne me croiriez pas, croyez en ces œuvres, afin que vous connaissiez et que vous sachiez bien que le Père est en moi comme je suis dans le Père."

12, v. 44 et 45 ....Cependant Jésus proclama : "Qui croit en moi, ce n'est pas en moi qu'il croit, mais en Celui qui m'a envoyé et celui qui me voit, voit aussi celui qui m'a envoyé."

13, v. 19 et 20 " ...Je vous le dis à présent, avant que l'évènement n'arrive, afin que, lorsqu'il arrivera, vous croyiez que Je Suis. En vérité, en vérité, je vous le dis, recevoir celui que j'enverrai, c'est me recevoir moi-même, et me recevoir c'est aussi recevoir Celui qui m'a envoyé...." ( DIEU est "JE SUIS".... Exode, 3, v.11 à 14 ....Moïse dit à Dieu : " Qui suis-je pour aller vers le Pharaon et faire sortir d'Egypte les fils d'Israël ? ". " JE SUIS avec toi ", dit-il ..... Moïse dit à Dieu : " Voici ! Je vais aller vers les fils d'Israël et je leur dirai : Le Dieu de vos pères m'a envoyé vers vous. S'ils me disent : Quel est son nom? que leur dirai-je ? Dieu dit à Moïse : " JE SUIS QUI JE SERAI. " Il dit : "Tu parleras ainsi aux fils d'Israël : JE SUIS m'a envoyé vers vous." )

14, v. 5 à 11 ....Thomas lui dit : " Seigneur, nous ne savons même pas où tu vas, comment en connaîtrions-nous le chemin ? " Jésus lui dit : " Je suis le chemin et la vérité et la vie. Personne ne va au Père si ce n'est par moi. Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. Dès à présent vous le connaissez et vous l'avez vu. " Philippe lui dit : " Seigneur, montre-nous le Père et cela nous suffit. " Jésus lui dit : "Je suis avec vous depuis si longtemps et cependant, Philippe, tu ne m'as pas reconnu ! Celui qui m'a vu a vu le Père. Pourquoi dis-tu : "Montre-nous le Père." Ne crois-tu pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ! Au contraire, c'est le Père qui, demeurant en moi, accomplit ses propres œuvres. Croyez-moi, je suis dans le Père et le Père est en moi ; et si vous ne croyez pas ma parole, croyez du moins à cause de ces œuvres." v. 15 à 17 "....si vous m'aimez vous vous appliquerez à observer mes commandements ; moi je prierai le Père : il vous donnera un autre Paraclet qui restera avec vous pour toujours. C'est lui l'Esprit de vérité, celui que le monde est incapable d'accueillir parce qu'il ne le voit pas et qu'il ne le connaît pas. Vous, vous le connaissez, car il demeure auprès de vous et il est en vous.

15, v. 26 et 27 " ....Lorsque viendra le Paraclet que je vous enverrai d'auprès du Père, l'Esprit de vérité qui procède du Père, il rendra lui-même témoignage de moi ; et à votre tour vous me rendrez témoignage, parce que vous êtes avec moi depuis le commencement. "

16, v. 7 à 11 "....Cependant je vous ai dit la vérité : c'est votre avantage que je m'en aille ; en effet, si je ne pars pas, le Paraclet ne viendra pas à vous ; si, au contraire, je pars, je vous l'enverrai. Et lui, par sa venue, il confondra le monde en matière de péché, de justice et de jugement ; en matière de péché : ils ne croient pas en moi ; en matière de justice : je vais au Père et vous ne me verrez plus ; en matière de jugement : le prince de ce monde a été jugé.
v. 12 à 15
" ....Lorsque viendra l'Esprit de vérité, il vous fera accéder à la vérité tout entière. Car il ne parlera pas de son propre chef, mais il dira ce qu'il entendra et il vous communiquera tout ce qui doit venir. Il me glorifiera car il recevra de ce qui est à moi et il vous le communiquera. Tout ce que possède mon Père est à moi ; c'est pourquoi j'ai dit qu'il vous communiquera ce qu'il reçoit de moi "

v. 26 à 28 ....Ce jour là, vous demanderez en mon nom et cependant je ne vous dis pas que je prierai le Père pour vous, car le Père lui-même vous aime parce que vous m'avez aimé et que vous avez cru que je suis sorti de Dieu. Je suis sorti du Père et je suis venu dans le monde ; tandis qu'à présent, je quitte le monde et vais au Père. "

17, v. 1 à 5 ....Après avoir ainsi parlé, Jésus leva les yeux au ciel et dit : "Père, l'heure est venue, glorifie ton fils afin que ton fils te glorifie et que, selon le pouvoir sur toute chair que tu lui as donné, il donne la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, Toi, le seul vrai Dieu et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. Je t'ai glorifié sur la terre, j'ai achevé l'œuvre que tu m'as donnée à faire. Et maintenant, Père, glorifie-moi auprès de Toi de cette gloire que j'avais auprès de Toi avant que le monde fût." v. 21a " ...Que tous soient un comme toi, Père, tu es en moi et que je suis en toi... "

20, v 28 et 29 ....Thomas lui répondit : "mon Seigneur et mon Dieu." Jésus lui dit : "Parce que tu m'as vu, tu as cru ; bienheureux ceux qui, sans avoir vu, ont cru."

St Luc, 4, v. 1, 14, 17 et 18 ....Jésus, rempli d'Esprit Saint, revint du Jourdain et il était dans le désert, conduit par l'Esprit .... Alors Jésus, avec la puissance de l'Esprit, revint en Galilée .... On lui donna le livre du prophète Esaïe et, en le déroulant, il trouva le passage où il était écrit : l'Esprit du Seigneur est sur moi parce qu'il m'a conféré l'onction pour annoncer la bonne nouvelle....

10, v. 22 " ....Tout m'a été remis par mon Père et nul ne connaît qui est le Fils, si ce n'est le Père, ni qui est le Père, si ce n'est le Fils et celui à qui le Fils veut bien le révéler...... "

17, v. 20 et 21 .....Les Pharisiens lui demandèrent : " Quand donc vient le règne de Dieu ? " Il leur répondit : "Le règne de Dieu ne vient pas comme un fait observable. On ne dira pas : "Le voici" ou "le voila". En effet, le Règne de Dieu est parmi vous."

St Matthieu, 10, v. 19 et 20 " ...Lorsqu'ils vous livreront, ne vous inquiéter pas de savoir comment parler ou que dire : ce que vous aurez à dire vous sera donné à cette heure-là, car ce n'est pas vous qui parlerez, c'est l'Esprit de votre Père qui parlera en vous. "

11, v. 27 " ...Tout m'a été remis par mon Père. Nul ne connaît le Fils si ce n'est le Père et nul ne connaît le Père si ce n'est le Fils et celui à qui le Fils veut bien le révéler."

12, v. 32 " ....Et si quelqu'un dit une parole contre le Fils de l'homme, cela lui sera pardonné ; mais s'il parle contre l'Esprit Saint, cela ne lui sera pardonné ni en ce monde ni dans le monde à venir... " (Lire plus haut)

22, v. 41 à 46 ....Comme les Pharisiens se trouvaient réunis, Jésus leur posa cette question : "Quelle est votre opinion au sujet du Messie ? De qui est-il fils ?" Ils lui répondent : "de David." Jésus leur dit : "Comment donc David, inspiré par l'Esprit, l'appelle-t-il Seigneur, en disant : Le Seigneur a dit à mon Seigneur : Siège à ma droite jusqu'à ce que j'aie mis tes ennemis sous tes pieds ? Si donc David l'appelle Seigneur, comment est-il son fils ?" Personne ne fut capable de lui répondre un mot. Et, depuis ce jour-là, nul n'osa plus l'interroger.

28, v. 18 et 19...Jésus s'approcha d'eux et leur adressa ces paroles : "Tout pouvoir m'a été donné au ciel et sur la terre. Allez donc : de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, leur apprenant à garder tout ce que je vous ai prescrit." Jésus confirme la réalité de la Très Sainte Trinité et ordonne la Mission principale de l'Église.....

AUTRES TEXTES

du "Dialogue" entre DIEU le Père et Sainte Catherine de Sienne, Dr de l'Église : "....Vous ne pouvez donc me voir présentement tel que je suis. C'est pourquoi j'ai caché la nature divine sous le voile de votre humanité, afin que vous me puissiez voir ainsi. Moi invisible, je me suis fait visible, en vous donnant le Verbe mon Fils caché sous le voile de votre humanité. C'est par elle qu'il me manifeste à vous .....Tu as appris aussi pourquoi il n'a pas dit : Je manifesterai le Père. C'est que, il ne vous est pas possible à vous, dans un corps mortel, de me voir moi le Père, et d'autre part il est une même chose avec moi."

(5) Visions de la sœur Anne-Catherine EMMERICH. Extrait de la Sueur de Sang du CHRIST ....Pendant que l'humanité du Christ était écrasée sous cette effroyable masse de souffrance, j'aperçus un mouvement de compassion dans les Anges ; il y eut une petite pause : il me sembla qu'ils désiraient ardemment le consoler et qu'ils priaient à cet effet devant le trône de Dieu. Il y eut comme un combat d'un instant entre la miséricorde et la justice de Dieu, et l'amour qui se sacrifiait. Une image de Dieu me fut montrée, non comme d'autres fois sur son trône, mais dans une forme lumineuse ; je vis la nature divine du Fils dans la personne de son Père, et comme retirée dans son sein ; la personne du Saint Esprit procédait du Père et du Fils ; elle était comme entre eux, et tout cela n'était pourtant qu'un seul Dieu ; mais ces choses sont inexprimables. J'eus plutôt un sentiment intérieur qu'une vision avec des formes distinctes ; il me sembla que la volonté divine du Christ se retirait en quelque sorte dans le Père pour laisser peser sur son humanité toutes ces souffrances que la volonté humaine de Jésus priait le Père de détourner de lui. Je vis cela dans le moment de la compassion des Anges, lorsqu'ils désirèrent consoler Jésus, et en effet il reçut à cet instant quelque soulagement. Alors tout disparut, et les Anges abandonnèrent le Seigneur dont l'âme allait avoir à souffrir de nouvelles attaques....... DIEU peut se montrer à nous sous toutes formes et ici Il n'est pas du tout de forme humaine.... Quant il est dit que DIEU a créé l'homme à Son image, cela veut dire qu'il a créé son âme ainsi, pas le corps.

(6) DIEU le Père nomme également JÉSUS comme étant : "le Verbe", "le Fils", "l'Eau Vive", "le Pont" (entre Ciel et terre et seul chemin possible). Lire la page Paroles du Seigneur.

Il nous faut aimer le Christ, Jésus le Messie, comme UNIQUE SAUVEUR, puisque, tout comme le sang des agneaux badigeonné sur les linteaux des portes a protégé les Hébreux en Egypte, la nuit où tous les premiers nés des hommes et des animaux ont été tués par l'Ange de la colère de DIEU, Son Saint Sang versé jusqu'à la dernière goutte protège pour toujours de la colère du Père ceux qui l'aiment profondément, plus que tout et compatissent à Ses souffrances dans la Passion.


PAS D'AMOUR UNIVERSEL POUR DIEU DANS LA PLENITUDE DE SA TRINITE
=
PAS DE PAIX, FLEAUX ET CALAMITES POUR LES NATIONS SUR TERRE !

C'est d'une simplicité enfantine !

Loué soit Jésus-Christ
Verbe et Rédempteur, Alpha et Oméga
Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie
personne ne va au Père sinon par Moi

Tout est dit ! C'est très simple, clair et précis !
Et l'unique Vérité en JESUS-CHRIST n'est pas intolérance !!!
Elle est Vérité, Amour et Charité pour le salut des âmes du plus grand nombre !

Si la MISÉRICORDE de DIEU est toujours accordée aux âmes sincèrement repentantes, soumises, respectueuses et aimantes, puisque DIEU est Amour, Pardon, Miséricorde mais aussi Justice, le temps de cette Miséricorde et de la Patience divines sur la planète Terre et les nations, lui, est bien terminé......

N'oublions pas non plus que, même si le pardon des péchés nous a été accordé, la justification des péchés, surtout des plus graves, elle, reste toujours à assumer du fait de la réparation due à l'Amour de DIEU dans Sa Justice parfaite, Amour assumé et glorifié jusqu'au  Sang dans la terrible Passion de la Nouvelle Alliance, Amour offensé et surtout blessé par nos fautes.

Le SEIGNEUR demande instamment de prier pour les âmes de tous ceux qui meurent chaque jour et vont mourir dans toutes les catastrophes,  fléaux et grands fléaux qui vont frapper maintenant de plus en plus la planète et les nations....

Ce n'est plus la planète qu'il nous faut sauver maintenant,
mais les âmes !

Nous sommes entrés maintenant dans la troisième période :

1:  CRÉATION

2:  PASSION de DIEU le Fils et Nouvelle et dernière Alliance avec les Hommes

3:  PUNITION de l'Humanité de plus en plus rebelle et ingrate

En 2007, le SEIGNEUR nous dit :
 "Si vous saviez comme les péchés de l'Église sont grands..."

"Je ne Me donne plus  .....ou si peu "

"Combien ne Me reçoivent pas ou croient Me recevoir...."

C'est malheureusement très facile à comprendre en effet, une grande victoire du malin et des forces du Mal, Vatican 2 et ses suites sataniques, ayant fait se retourner les Autels réservés au Culte Divin, les transformant au passage en simples tables ou en pseudo-autels très ordinaires, voire carrément laids, et se débarrassant de "ce qui gênait", le Saint des Saints, le Tabernacle, l'Ecrin recelant DIEU en Son Corps et Son Sang.

Il n'y avait pas de lieu plus Sacré, c'est démoniaque !

DIEU, dans Son Tabernacle, a été chassé de "l'autel" utilisé par le célébrant, pour laisser place à cette nouvelle liturgie dévoyée, à l'envers, et de plus, en langues vernaculaires pour encore mieux séparer les Catholiques les uns des autres et briser cette pauvre Eglise ...

Comment DIEU pourrait-Il encore Se trouver dans les Tabernacles ? !

Comment pourrait-Il donc encore Se donner ? !

C'est une effroyable abomination, un cataclysme dans l'Eglise....


Il nous précise aussi, en ce qui concerne les Messes catholiques traditionnelles et modernes :
"J'ai formé l'Eglise tout au long des siècles pour arriver à cette Messe et ils l'ont foulée aux pieds, ils la déshonorent..."

Il faut donc en conclure que le Seigneur ne Se trouve plus que dans les Tabernacles trônant sur les Autels utilisés pour le Saint Sacrifice de la Messe Traditionnelle. Il peut alors encore Se donner.


En fin 2007, le PÈRE, très en colère, nous dit :
"La Terre où le Sang de Mon Fils n'est même pas respecté est maintenant MAUDITE !"


L'HUMANITÉ NE MÉRITE DONC PLUS SA PLANÈTE, MAUDITE PAR SON CRÉATEUR...

Et la malédiction de DIEU peut être effroyable ! Il a tout créé, Il peut tout détruire, y compris Ses créatures...
Les outrages à la Passion de DIEU le Fils ont rendu la colère de DIEU le Père implacable.
Oui, Il est lent à la colère, mais maintenant elle est bien là, n'en déplaise à beaucoup...!
La Terre ne va donc plus procéder des mêmes lois naturelles et surnaturelles qu'auparavant.
Sa situation est nouvelle et terrible !
La folie du monde, les aberrations de toutes sortes, la violence, le Mal, les persécutions, les fléaux vont croître jusqu'aux "nouveaux Cieux et nouvelle Terre".
Ensuite la vie sera beaucoup plus surnaturelle, simple et merveilleuse dans le total respect de l'Amour du DIEU unique, Trinitaire dans Sa Plénitude.
Le Mal, sous toutes ses formes, aura disparu.
Mais qui sera sauvé ? Combien seront sauvés ?


Il nous faut donc prier maintenant quotidiennement sans relâche pour la conversion de tous ceux qui rejettent et méprisent la Passion du CHRIST, le Verbe Créateur, la Lumière, le Chemin et la Vie, dans Son Amour pour nous. Prions pour tous les pécheurs et tous les non-chrétiens, particulièrement les musulmans....

En juin 2008, le SEIGNEUR nous dit :
"Les grands fléaux sont maintenant à la porte et ils vont entrer..."


En avril 2009 :
"Venez à Moi les bénis de Mon Père..."


En décembre 2010 :
"Quand les fléaux vont commencer, il faudra beaucoup, beaucoup prier..."

à rapprocher de St Marc, 13, v. 18 et 19 : "Priez pour que cela n'arrive pas en hiver. Car ces jours-là seront des jours de détresse comme il n'y en a pas eu de pareille depuis le commencement du monde que DIEU a créé jusque maintenant, et comme il n'y en aura plus."

Actuellement la Très Sainte Vierge est immensément triste devant l'égarement et la perte de beaucoup d'âmes,
et, en novembre 2008, Elle nous disait déjà :

"Si vous saviez combien d'âmes sont précipitées chaque jour en Enfer..."

Avec Elle, on ne peut donc tous qu'être des catholiques très tristes et compatissants car beaucoup d'âmes sont perdues, déjà jugées et condamnées.
Cela ne sert donc à rien de gémir pour le juste châtiment de notre planète maintenant maudite qui va être durement frappée, il nous faut prier et nous humilier, c'est tout...

Le 30 octobre 2009,  je me trouvais dans une Abbaye Bénédictine de France. A 7 h 00 je suis descendu dans la Crypte assister aux dix messes basses simultanées dans les dix chapelles latérales.
Devant la solennité, la sainteté et la beauté de la Liturgie traditionnelle, la grande ferveur et l'humilité des Officiants, l'amour et l'immense respect de l'Eucharistie, face au Tabernacle qui est le Saint des Saints, l'émotion a été telle que j'en ai pleuré. Alors le SEIGNEUR, très nettement, m'a dit :

"Tu vois, c'est à cause d'eux que j'ai retardé, mais maintenant le péché de la Terre est trop grand....."


Le 10 décembre 2011, alors que je visitais un grand parc d'attractions français :

"Je vais faire cesser tout cela.... Ils M'offensent et ils s'amusent !"

Sachons que DIEU ne reviendra pas sur Son Décret de la punition du Monde...


En fin avril 2013, DIEU nous dit :
"Tenez-vous prêts"

Les fléaux très justement mérités de la Grande Tribulation étant très proches, il faut tous nous y préparer dès maintenant, spirituellement, moralement et physiquement....
Tous ceux qui ironisent sur la "Crainte" de DIEU ou n'y croient pas, vont trembler devant le TOUT-PUISSANT.


Toujours en 2013, DIEU nous dit :
"Le démon donne maintenant toute sa puissance...
Résistez... Résistez..."


En fin mars 2015, DIEU nous dit :
"Le nombre des martyrs est atteint"

Ceci concerne évidemment l'Apocalypse de Saint Jean et les Sceaux. Le nombre de Martyrs Chrétiens de ces dernières années est en effet absolument effroyable, satanique et semble ne jamais finir.

Apocalypse, Cinquième Sceau...Quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l'autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la parole de Dieu et du témoignage qu'ils avaient portés. Ils criaient d'une voix forte : "Jusques à quand, Maître saint et véritable, tarderas-tu à faire justice et à venger notre sang sur les habitants de la terre ?" Alors il leur fut donné à chacun une robe blanche et il leur fut dit de patienter encore un peu, jusqu'à ce que fût au complet le nombre de leurs compagnons de service et de leurs frères qui doivent être mis à mort comme eux.
La Communauté Céleste elle-même demande la punition du monde !

En 2015, nous sommes donc arrivés à l'aube du Sixième Sceau de l'Apocalypse de St Jean.
Les évènements vont s'aggraver très rapidement.

Apocalypse, Sixième Sceau ...Et je vis : quand il ouvrit le sixième sceau, il se fit un violent tremblement de terre. Le soleil devint noir comme une étoffe de crin et la lune entière comme du sang. Les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, comme des fruits verts d'un figuier battu par la tempête. Le ciel se retira comme un livre qu'on roule, toutes les montagnes et les îles furent ébranlées, les rois de la terre, les grands, les chefs d'armée, les riches et les puissants, tous, esclaves et hommes libres, se cachèrent dans les cavernes et les rochers des montagnes. Ils disaient aux montagnes et aux rochers : " tombez sur nous et cachez-nous, loin de la face de celui qui siège sur le trône et loin de la colère de l'Agneau ! Car il est venu le grand jour de leur colère, et qui peut subsister ? " Lire aussi les Evangiles - St Luc, 21, v. 25 à 27- St Marc, 13, v. 14 à 27 - et Sagesse, 5, v. 15 à 23

En début juin 2015, la Très Sainte Vierge nous dit :
"Je ne peux plus retenir le bras de Mon Fils et la colère du Père va éclater..."


Le 24 août 2015, DIEU nous dit :
"Je vais reprendre une grande partie de l'Humanité qui ne mérite plus sa planète, cette planète que J'ai formée de Mes mains et que Je lui ai attribuée..."


Le 28 septembre 2015, la Très Sainte Vierge nous dit :
"Maintenant tout va aller très vite..."


Le 18 novembre 2015, la Très Sainte Vierge nous dit:
"La terre va changer..."


En décembre 2015, le SEIGNEUR nous dit :
"Tout ne peut être effacé que par la souffrance et Je suis le modèle même..."

Le 12 avril 2017, DIEU nous dit :
"Je vais agir violemment..."


Le 13 mai 2017, DIEU nous dit :
"La Tribulation est commencée..."

Et la Très Sainte Vierge nous précise que tout va s'accroître rapidement...
Il n'y a plus d'autre avertissement pour cette humanité rebelle et perdue...

Le 23 mai 2017, DIEU nous dit :
"Ma colère peut agir de bien des manières et les gens vont être désorientés..."


Que l'Honneur, le Respect et l'Amour dûs à DIEU, dans toute Sa plénitude, par les nations et les hommes, Lui soient rendus maintenant, ....de gré ou de force. La monstruosité des offenses faites au Tout-Puissant est si grande que le temps en est venu...


PSAUME 9

Les nations ont sombré dans la fosse qu'elles avaient creusée,
leur pied s'est pris au filet qu'elles avaient caché...
Debout,SEIGNEUR ! Que l'homme ne triomphe pas !
Que les nations soient jugées devant Ta Face !
SEIGNEUR, répands sur elles la terreur, et que les nations se reconnaissent mortelles.

Il est encore maintenant plus indispensable et urgent de prier chaque jour pour les âmes de toutes les personnes qui vont mourir dans les fléaux qui frappent et vont frapper notre planète maudite par le TOUT-PUISSANT et repentons-nous sincèrement et humblement pour le salut de notre âme.....

La Passion et le Sang du Fils ont éteint la grande colère de DIEU sur l'humanité il y a deux mille ans, mais, malgré ce Sacrifice Divin, les hommes, depuis, continuent leurs offenses et, depuis le XXe siècle, de plus en plus ouvertement et avec des moyens de plus en plus puissants, rapides et planétaires. Actuellement, avec les progrès techniques accroissant abominablement la dégénérescence spirituelle de l'Homme et la puissance du démon, devant les guerres que les nations mènent contre Lui, la colère du TOUT-PUISSANT est de nouveau à son comble.

Le Christ ne reviendra pas cette fois pour assumer un nouveau Sacrifice pour notre salut.

S'il y a nouveau sacrifice pour Lui, c'est, par obéissance au Père et comme cela nous a été annoncé, revenir en JUGE pour juger le monde et séparer les brebis des boucs, l'ivraie du bon grain, pour le bonheur ou le malheur, la récompense ou la punition des âmes (seule l'âme est importante et c'est elle qui ira au Paradis ou en Enfer).
Oui, nous allons payer nos fautes et boire la coupe jusqu'à la lie. Mais les âmes des amoureux de DIEU, de ceux qui L'aiment sincèrement et plus que tout dans la Plénitude de Sa Trinité, seront sauvées..... Ces élus peuvent redresser la tête et ne pas craindre...

Et n'oublions pas que la Miséricorde infinie de DIEU nous est toujours offerte ; il n'y a qu'à tendre la main du cœur et de l'âme pour la saisir par le Christ Jésus dans Sa Passion d'Amour de la Nouvelle Alliance, encore faut-il le faire....

Maudit es-tu, Satan, pour avoir tenté et entraîné tant d'hommes à leur perte !

Maudit es-tu, Satan, car tu es déjà vaincu et condamné par Notre SEIGNEUR, le CRUCIFIE !

Maudit es-tu, Satan, car ton royaume va disparaître !

Malheur à vous, forces des Ténèbres, malheur à vous, hordes de démons,

car votre heure est arrivée ! C'est l'étang de feu et de soufre qui vous attend !

Le texte très important de ce cadre est répété sur plusieurs pages du site afin que des lecteurs occasionnels ne visitant qu'une ou certaines autres pages, puissent en avoir connaissance également.

Rappel : Ce site catholique français a été créé sous la conduite impérative du SEIGNEUR à laquelle je n'ai pu me dérober, mis en place en avril 2002 et enrichi occasionnellement, toujours selon Sa volonté. Le site n'est pas conçu pour plaire et flatter comme c'est la coutume, ni pour faire peur ; il n'est pas un site du désespoir ni de la discorde mais une mise en garde en vue du salut, pour la gloire et l'amour de DIEU, selon Sa Parole..... Ce n'est pas une étude poussée mais une simple réflexion, une méditation, et surtout une ultime et suppliante mise en garde de DIEU afin de sauver le plus grand nombre d'âmes. Rien dans ce site ne doit vous éloigner de DIEU, mais vous en rapprocher, pendant qu'il en est encore temps, oui !

haut de page