SITE CATHOLIQUE FRANÇAIS       drapeau FR

bannière

 

Accueil
Prières
mes Images
Parole de DIEU
Notre Dame de la Salette
Sommaire
le Dessin
Autres sites
Témoignage - la Mort
Anne Catherine Emmerich
Plan du site
Toutes les pages de la Parole


ESAIE

barre décorative


Chapitre 1, v. 1 à 5 ...Ecoutez, cieux ! Terre, prête l'oreille ! C'est le SEIGNEUR qui parle : J'ai fait grandir des fils, je les ai élevés, eux, ils se sont révoltés contre moi. Un bœuf connaît son propriétaire et un âne la mangeoire chez son maître : Israël ne connaît pas, mon peuple ne comprend pas. Malheur ! Nation pécheresse, peuple chargé de crimes, race de malfaisants, fils corrompus.
Ils ont abandonné le SEIGNEUR, ils ont méprisé le Saint d'Israël, ils se sont dérobés. Où faut-il encore vous frapper, vous qui persistez dans la rébellion ? Toute tête est malade, tout cœur exténué.......
 
Cela s'adresse de nos jours à toute l'humanité car c'est d'une dramatique actualité !
Et encore, à cette époque DIEU n'avait pas encore livré son Fils dans Sa terrible Passion, ce qui nous rend encore beaucoup plus redevable envers Lui !

Notre dette envers DIEU, depuis la Passion, est énorme,
le TOUT-PUISSANT va frapper maintenant de plus en plus fort.....

Chapitre 5, v. 1 à 6 ...Que je chante pour mon ami, le chant du bien-aimé et de sa vigne : Mon bien-aimé avait une vigne sur un coteau plantureux. Il y retourna la terre, enleva les pierres, et installa un plant de choix. Au milieu, il bâtit une tour et il creusa aussi un pressoir. Il en attendait de beaux raisins, il n'en eut que de mauvais. Et maintenant, habitants de Jérusalem et gens de Juda, soyez donc juges entre moi et ma vigne. Pouvais-je faire pour ma vigne plus que je n'ai fait ? J'en attendais de beaux raisins, pourquoi en a-t-elle produit de mauvais ? Eh bien, je vais vous apprendre ce que je vais faire à ma vigne : enlever la haie pour qu'elle soit dévorée, faire une brèche dans le mur pour qu'elle soit piétinée. J'en ferai une pente désolée, elle ne sera ni taillée ni sarclée, il y poussera des épines et des ronces et j'interdirai aux nuages d'y faire tomber la pluie. ( ...Ce texte est toujours actuel et nous concerne tous à l'aube de ce 21 ème siècle )

v. 20 à 25 ....Malheur ! Ils déclarent bien le mal et mal le bien. Ils font de l'obscurité la lumière et de la lumière l'obscurité. Ils font passer pour amer ce qui est doux et pour doux ce qui est amer. Malheur! A leurs propres yeux ils sont sages, de leur point de vue ils sont intelligents.... (vérité pour notre époque !) Ils justifient le coupable pour un présent.... Aussi comme la paille est dévorée par le feu .... ils pourriront par la racine ... Car ils ont rejeté l'instruction du Seigneur, le Tout-Puissant ... C'est pourquoi la colère du Seigneur s'enflamme contre son peuple, il étend la main pour le frapper, les montagnes tremblent et leurs cadavres sont comme des ordures au milieu des rues. Mais avec cela sa colère ne s'est pas détournée et sa main est encore étendue.....

Chapitre 11, v. 1 à 4 ...Un rameau sortira de la souche de Jessé, un rejeton jaillira de ses racines. Sur lui reposera l'Esprit du SEIGNEUR : esprit de sagesse et de discernement, esprit de conseil et de vaillance, esprit de connaissance et de crainte du SEIGNEUR. Et il lui inspirera la crainte du SEIGNEUR. Il ne jugera pas d'après ce que voient ses yeux, il ne se prononcera pas d'après ce qu'entendent ses oreilles, il jugera les faibles avec justice, il se prononcera dans l'équité envers les pauvres du pays. De sa parole, comme d'un bâton, il frappera le pays, du souffle de ses lèvres il fera mourir le méchant. Il s'agit du CHRIST et il reviendra en Juge avec la Parole comme glaive....

Chapitre 13, v. 3 à 13 ...Moi, j'ai mandé ceux qui me sont consacrés, j'ai convoqué les guerriers de ma colère, ceux que réjouit mon honneur. Ecoutez le grondement dans les montagnes : c'est comme une grande foule. Ecoutez le tumulte des royaumes, des nations assemblées .... Poussez des cris de deuil ! il est proche le jour du Seigneur; comme la dévastation, il vient du Dévastateur .... Voici que vient le jour du Seigneur, implacable et le débordement d'une ardente colère qui va réduire le pays à la désolation et en exterminer les pécheurs. (lire Amos, ch.V). Les étoiles du ciel et leurs constellations ne feront plus briller leur lumière. Dès son lever, le soleil sera obscur et la lune ne donnera plus sa clarté. (lire aussi St Marc, XIII, v. 14 à 27) . Je punirai le monde pour sa méchanceté, les impies pour leurs crimes. Je mettrai fin à l'orgueil des insolents ... Je rendrai les hommes plus rares que l'or d'Ofir. En effet j'ébranlerai les cieux et la terre tremblera sur ses bases, sous la fureur du Seigneur, du tout-puissant, le jour de son ardente colère...

Chapitre 24, v.1 à 21...Voici que le Seigneur dévaste la terre et la ravage, il en bouleverse la face, il en disperse les habitants, les prêtres comme le peuple .... La terre sera totalement dévastée, pillée de fond en comble, comme l'a décrété le Seigneur. La terre en deuil se dégrade, le monde entier dépérit et se dégrade, avec la terre dépérissent les hauteurs. La terre a été profanée sous les pieds de ses habitants, car ils ont transgressé les lois, ils ont tourné les préceptes, ils ont rompu l'alliance perpétuelle. C'est pourquoi la malédiction dévore la terre, ceux qui l'habitent en portent la peine ... Les écluses d'en haut sont ouvertes, les fondements de la terre sont ébranlés. La terre se brise, vole en éclats ... Son péché pèse sur elle, elle tombe et ne peut se relever ; ce jour-là le Seigneur interviendra là-haut contre l'armée d'en-haut (lire St Luc, X, v. 17 et 18 ....les soixante-douze disciples revinrent dans la joie disant : " Seigneur, même les démons nous sont soumis en ton nom ". Jésus leur dit : "Je voyais Satan tomber du ciel comme l'éclair" ), et sur terre contre les rois de la terre....

Chapitre 26, v. 9 et 10 ...Quand tes sentences s'exercent sur la terre, les habitants du monde apprennent la justice. Mais si l'on fait grâce au méchant, il n'apprend pas la justice. Au pays de la rectitude, il fait le mal et il ne voit pas la majesté du Seigneur ... v. 20 et 21 ...Va, mon peuple, rentre chez toi et ferme sur toi les deux battants. Cache-toi un instant, le temps que passe la colère, car voici le Seigneur qui sort de sa demeure pour demander compte de leurs crimes aux habitants de la terre. Et la terre laissera paraître le sang, elle cessera de dissimuler les victimes. Ce jour-là, le Seigneur interviendra avec son épée acérée, énorme, puissante contre Léviatan le serpent fuyant, contre Léviatan le serpent tortueux, il tuera le Dragon de la mer.....

Chapitre 29, v. 15 et 16 Malheur ! Ils agissent par-dessous pour cacher au SEIGNEUR leurs projets. Ils trament dans l'ombre et ils disent : "Qui nous voit ? Qui nous remarque ?" Quel renversement des rôles ! Prendra-t-on le potier pour l'argile ? L'œuvre dira-t-elle de l'ouvrier : "Il ne m'a pas faite" ?

Chapitre 30, v. 27 à 30 ...Voici venir de loin le nom du Seigneur, sa colère est ardente, écrasante, ses lèvres débordent d'indignation, sa langue est comme un feu dévorant. Son souffle est comme un torrent qui déborde et monte jusqu'au cou. Il va passer les nations au crible destructeur et mettre aux mâchoires des peuples le mors de l'égarement. Vous chanterez comme la nuit ou l'on célèbre la fête, vous aurez le cœur joyeux, comme celui qui marche au son de la flûte, qui va vers la montagne du Seigneur, vers le rocher d'Israël. Le Seigneur fera entendre sa voix majestueuse et on verra s'abattre son bras, dans la violence de sa colère, dans la flamme d'un feu dévorant, dans une tornade de pluie et de grêle. (lire Notre Dame de la Salette et le bras de Son fils....)

Chapitre 34, v. 1 à 4...Approchez, nations, pour écouter, peuples, soyez attentifs. Que la terre écoute, avec tout ce qu'elle contient, le monde avec tout ce qu'il en procède. Le courroux du Seigneur est dirigé contre toutes les nations, sa fureur contre leur armée entière. Il les voue à l'interdit, il les livre au massacre. Leurs morts seront jetés en désordre, de leurs cadavres montera la puanteur et les montagnes ruisselleront de leur sang. Toute l'armée des cieux se décomposera (comme déjà dit, voir St Luc, 10, v. 18 ...Jésus leur dit : " Je voyais Satan tomber du ciel comme l'éclair...", les cieux seront roulés comme un document et toute leur armée tombera..." et l'Apocalypse de St Jean, 6 ème Sceau...le ciel se retira comme un livre qu'on roule...

Chapitre 45, v. 5 à 7 ...C'est moi qui suis le Seigneur, il n'y en a pas d'autre, moi excepté, nul n'est dieu. Je t'ai mis le ceinturon sans que tu me connaisses afin qu'on reconnaisse, au levant du soleil comme à son couchant, qu'en dehors de moi : néant ! C'est moi qui suis le Seigneur, il n'y en a pas d'autre ; je forme la lumière et je crée les ténèbres, je fais le bonheur et je crée le malheur : c'est moi le Seigneur qui fais tout cela... v. 23 et 24 ...Sur moi-même j'ai prêté serment, de ma bouche sort ce qui est juste, une parole irréversible. Devant moi, tout genou fléchira et toute langue prêtera serment ; c'est seulement dans le Seigneur, dira-t-elle de moi, que sont actes de justice et puissance ! Ils viendront vers lui et seront dans la honte, tous ceux qui s'étaient échauffés contre lui.....

Chapitre 51 ,v. 6 ....Levez vos yeux vers les cieux, puis regardez en bas vers la terre ; oui les cieux, comme une fumée, s'effilocheront, la terre comme un habit s'usera et ses habitants mourront comme des insectes. Mais mon salut sera là pour toujours et ma justice ne sera jamais terrassée... ( pour les enfants de DIEU le salut, mais pour les autres ? ) v. 22 et 23 ....Ainsi parle ton Maître, le Seigneur ton Dieu, qui épouse la querelle de son peuple : Voici que j'ai retiré de ta main le calice du vertige, la coupe du calice de ma fureur, désormais tu n'auras plus à la boire. Je la mettrai dans la main de tes tourmenteurs.... (DIEU s'adresse à Sion et il peut agir ainsi dans un sens ou un autre, selon sa Justice, envers les villes et les nations. Ces paroles s'appliquent également à tout homme )

Chapitre 52 , v. 13 à 53 v. 8....Voici que mon Serviteur réussira, il sera haut placé, élevé, exalté à l'extrême. De même que les foules ont été horrifiées à son sujet, car il était si défiguré que son apparence n'était plus celle d'un homme et son aspect plus celui des fils d'Adam. De même à son sujet des foules de nations vont être émerveillées, des rois vont rester bouche bée, car ils verront ce qui ne leur a pas été raconté et ils observerons ce qu'ils n'avaient pas entendu dire. Qui donc à cru à ce que nous avons entendu dire ? Le bras du SEIGNEUR, en faveur de qui a-t-il été dévoilé ? Devant Lui, celui-là végétait comme un rejeton, comme une racine sortant d'une terre arride ; il n'avait ni aspect ni prestance pour attirer nos regards, ni apparence telle que nous le recherchions. Il était méprisé, laissé de côté par les hommes, homme de douleurs, familier de la souffrance, tel celui devant qui l'on cache son visage ; oui méprisé, nous ne l'estimions nullement. En fait, ce sont nos souffrances qu'il a portées, ce sont nos douleurs qu'il a supportées, et nous, nous l'estimions châtié par Dieu et humilié. Mais lui il était transpercé à cause de nos fautes, broyé à cause de nos perversités : la sanction, gage de paix pour nous, était sur lui et dans ses plaies se trouvait notre guérison. Nous tous, comme des brebis, nous étions errants et chacun suivait son propre chemin et le SEIGNEUR a fait retomber sur lui le perversité de nous tous. Brutalisé, il s'humilie ; il n'ouvre pas la bouche, comme un agneau traîné à l'abattoir, comme brebis devant ceux qui la tondent : elle est muette et lui n'ouvre pas la bouche. Sous la contrainte, sous le jugement, il a été supprimé. Mais qui s'est préoccupé de lui ? Oui, il a été retranché de la terre des vivants, frappé à cause des péchés de son peuple.....
Le peuple juif a bien été prévenu par les Saintes Ecritures des conditions de la venue du Messie dans le monde !
Pourtant le Christ est encore rejeté de nos jours par ce peuple de l'Ancienne Alliance qui refuse toujours la Nouvelle Alliance, celle du Rachat et du Salut.... Quant à dire que JÉSUS ne ressemblait plus à un fils d'Adam à cause des sévices extrêmes subis, cela paraît étrange à notre époque où certains de nos Prêtres nous traitent de "mauvais chrétiens" si nous croyons qu'Adam et Ève ont réellement existés, et où la plupart sont persuadés que nous ne sommes en réalité que des singes améliorés issus d'une évolution génétique due au plus grand des hasards à partir dont ne sait quoi !

Chapitre 54, v. 16 ...C'est moi, vois-tu, qui ai créé l'artisan, celui qui souffle sur un feu de braises et en tire une arme destinée à ce qu'elle doit faire ; c'est aussi moi qui ai créé le destructeur destiné à défaire !

Chapitre 55, v. 8 à 11 "...C'est que vos pensées ne sont pas mes pensées et mes chemins ne sont pas vos chemins -oracle du SEIGNEUR-. C'est que les cieux sont hauts par rapport à la terre : ainsi mes chemins sont hauts, par rapport à vos chemins, et mes pensées par rapport à vos pensées. C'est que, comme descend la pluie ou la neige, du haut des cieux, et comme elle ne retourne pas là-haut sans avoir saturé la terre, sans l'avoir fait enfanter et bourgeonner, sans avoir donné semence au semeur et nourriture à celui qui mange, ainsi se comporte ma parole du moment qu'elle sort de ma bouche : elle ne retourne pas vers moi sans résultat, sans avoir exécuté ce qui me plaît et fait aboutir ce pour quoi je l'avais envoyée." Alors quand en 2007 DIEU nous dit : "La Terre où le Sang de mon Fils n'est même pas respecté est maintenant maudite !", cela va forcément se concrétiser et nous allons maintenant subir en toute justice la colère de DIEU.....

Chapitre 59, v. 1 à 5 ...Non, la main du SEIGNEUR n'est pas trop courte pour sauver, son oreille n'est pas trop dure pour entendre ! Mais ce sont vos perversités qui ont mis une séparation entre vous et votre Dieu ; ce sont vos fautes qui ont tenu son visage caché, loin de vous, trop loin pour qu'il vous entende. Vos paumes, en effet, sont tachées par le sang et vos doigts par la perversité ; vos livres profèrent la tromperie, votre langue roucoule la perfidie. Nul ne porte plainte selon la justice, nul ne plaide de bonne foi ; on assoit son assurance sur du vide, on parle creux, on conçoit le dommage et on enfante le méfait ! Ce sont des œufs de reptiles qu'ils font éclore et des toiles d'araignées qu'ils tissent ; qui mange de leurs œufs en meure ; éclaté, l'œuf éclot : c'est une vipère ! ce texte est totalement d'actualité de nos jours.

Chapitre 60, v. 1 à 6 ...Mets-toi debout et deviens lumière, car elle arrive ta lumière : la gloire du SEIGNEUR sur toi s'est levée. Voici qu'en effet les ténèbres couvrent la terre et un brouillard les cités, mais sur toi le SEIGNEUR va se lever et sa gloire, sur toi, est en vue. Les nations vont marcher vers ta lumière et les rois vers la clarté de ton lever. Porte tes regards sur les alentours et vois : tous ils se rassemblent, ils viennent vers toi, tes fils vont arriver du lointain, et tes filles sont tenues solidement sur la hanche. Alors tu verras, tu seras rayonnante, ton cœur frémira et se dilatera, car vers toi sera détournée l'opulence des mers, la fortune des nations viendra jusqu'à toi. Un afflux de chameaux te couvrira, de tout jeunes chameaux de Madiân et d'Eifa ; tous les gens de Saba viendront, ils apporteront de l'or et de l'encens, et se feront les messagers des louanges du SEIGNEUR...... Cela aurait pu être effectivement ! La Lumière est venue en effet au milieu des ténèbres et les rois sont venus l'adorer, mais la Lumière dans la Gloire de DIEU a été violemment rejetée...... Alors la terre de lait et de miel s'est transformée en terre de sang, les chameaux en chars de feu et la fumée de l'encens en fumée d'explosions...... C'est un grand malheur.

Chapitre 66, v. 14 à 16 ...La main du SEIGNEUR se fera connaître à ses serviteurs, mais il se montrera indigné envers ses ennemis : Voici, en effet, le SEIGNEUR : c'est dans le feu qu'il vient, ses chars pareils à un typhon, pour régler sa dette de colère par de la fureur et sa dette de menaces par les flammes du feu. Oui, c'est armé de feu que le SEIGNEUR entre en jugement avec toute chair, et aussi armé de son épée : nombreux seront les êtres transpercés par le SEIGNEUR.


image contrejour

haut de page