SITE CATHOLIQUE FRANÇAIS       drapeau FR

colere de dieu et punition du monde

 

Accueil
Prières
mes Images
Parole de DIEU
Notre Dame de la Salette
Sommaire
le Dessin
autres sites
Témoignage - la Mort
Anne Catherine Emmerich
Plan du site

Autres pages concernant la Passion

Sueur de Sang - Flagellation - Crucifixion - Descente de la Croix

Descente aux enfers et Résurrection de JÉSUS - La terrible Passion corporelle de JÉSUS

N'oubliez surtout pas la lecture de la page des Paroles essentielles de Notre SEIGNEUR.


Gloire et Louange

tout est de DIEU


Loué soit Jésus-Christ
MORT de JÉSUS

Extraits des visions de la DOULOUREUSE PASSION de NOTRE SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST selon Anne Catherine Emmerich



image de la Sainte Face....Vers dix heures, lorsque le jugement de Pilate fut prononcé, il tomba un peu de grêle, puis le ciel fut clair jusqu'à midi, après quoi il vint un épais brouillard rougeâtre devant le soleil. Vers la sixième heure, selon la manière de compter des juifs, ce qui correspond à peu près à midi et demi, il y eut une éclipse miraculeuse du soleil .... Le disque de ce corps était d'un jaune sombre, un cercle rouge semblable à un anneau de fer rougi au feu l'entourait. Le ciel s'obscurcit et les étoiles se montrèrent, jetant une lueur sanglante. Une terreur générale s'empara des hommes et des animaux : ceux qui injuriaient Jésus, baissèrent le ton. Plusieurs personnes frappèrent leur poitrine en criant : " Que son sang retombe sur ses meurtriers ! " ..... Comme les ténèbres s'accroissaient et que la Croix était abandonnée de tous, excepté de Marie et des plus chers amis du Sauveur, Dismas (le bon larron) leva la tête vers Jésus avec une humble espérance et lui dit : "Seigneur, pensez à moi quand vous serez dans votre royaume." Jésus lui répondit : " En vérité je te le dis, tu seras aujourd'hui avec moi dans le paradis " .... La sainte Vierge dans son amour de mère priait intérieurement pour que Jésus la laissât mourir avec lui .... Il était à peu près une heure et demi : je fus transportée dans la ville pour voir ce qui s'y passait. Je la trouvais pleine de trouble et d'inquiétude : les rues étaient enveloppées d'un brouillard épais, les hommes erraient çà et là à tâtons .... Je vis Pilate visiter Hérode : ils étaient très troublés l'un et l'autre et regardaient le ciel du haut de la terrasse même d'où Hérode, le matin, avait vu Jésus livré aux outrages du peuple." Cela n'est pas naturel, disaient-ils ; on a certainement été trop loin contre Jésus " .... Pilate fit appeler dans son palais les plus vieux d'entre les juifs et il leur demanda ce que signifiaient ces ténèbres ; il leur dit qu'il les regardait comme un signe effrayant, que leur dieu paraissait courroucé contre eux de ce qu'ils avaient poursuivi la mort du Galiléen qui était certainement leur prophète et leur roi, que pour lui il s'était lavé les mains, qu'il était innocent de ce meurtre, mais ils persistèrent dans leur endurcissement ... Toutefois bien des gens se convertirent et notamment tous les soldats, qui, lors de l'arrestation de Jésus sur le mont des Oliviers, avaient été renversés et s'étaient relevés .... La terreur et l'angoisse étaient au comble dans le temple : on s'occupait de l'immolation de l'agneau pascal , lorsque la nuit survint tout à coup .... Les princes des prêtres s'efforcèrent de maintenir l'ordre et la tranquillité ; on alluma toutes les lampes, mais le désordre augmentait de plus en plus. Je vis Anne frappé de terreur : il courait d'un coin à un autre pour se cacher ... Les ténèbres allaient toujours croissant .... Sur le Golgotha les ténèbres produisaient une terrible impression. Au commencement, les cris, les imprécations, l'activité des hommes occupés à dresser les croix, les hurlements des deux larrons lorsqu'on les attacha, les insultes des Pharisiens à cheval , les allées et venues des soldats, le départ tumultueux des bourreaux ivres en avaient affaibli l'effet .... Mais à mesure que les ténèbres augmentaient , les assistants devenaient plus pensifs et s'éloignaient de la croix. Ce fut alors que Jésus recommanda sa mère à Jean et que Marie fut emportée évanouie à quelque distance. Il y eut un moment de silence solennel : le peuple s'effrayait de l'obscurité .... Les étoiles paraissaient et jetaient une lumière sanglante : les oiseaux tombaient sur le Calvaire et dans les vignes voisines...Le Sauveur priait, je vis des anges autour de lui .... Il pria aussi pour ces hérétiques qui prétendent, que, comme Dieu, il n'a pas ressenti les douleurs de sa Passion, et qu'il n'a pas souffert ce qu'eût souffert une homme dans la même position. Vers trois heures , il s'écria à haute voix : " Eli, Eli, lamma sabachtani ! " ( mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné! ) .... Peu après trois heures la lumière revint un peu, la lune commença à s'éloigner du soleil. Les ennemis de Jésus reprirent leur arrogance à mesure que la lumière revenait .... Lorsque la clarté revint on vit le corps du Sauveur, livide, épuisé et encore plus blanc qu'auparavant, à cause de tout le sang qu'il avait perdu. Jésus était en défaillance, sa langue était desséchée et il dit : " j 'ai soif ". Comme ses amis le regardaient tristement, il dit : " Ne pouviez-vous me donner une goutte d'eau ? " Faisant entendre que pendant les ténèbres, on ne les aurait pas empêchés. Jean, tout troublé, lui répondit : " O, Seigneur, nous l'avons oublié " ... Cet oubli l'avait douloureusement affecté. Ses amis offrirent alors de l'argent aux soldats pour lui donner un peu d'eau, ce qu'ils ne firent pas ; mais l'un d'eux trempa une éponge dans du vinaigre pur et y répandit aussi du fiel .... Jésus dit : " lorsque ma voix ne se fera plus entendre, la bouche des morts parlera ". L'heure du Seigneur était venue, il lutta avec la mort et une sueur froide jaillit de ses membres. (effectivement j'ai déjà vu cette sueur perler sur tous les pores de la peau des bras de ma mère qui rendait l'âme à l'hôpital, car le SEIGNEUR m'a permis de recueillir son dernier souffle et c'est une grâce). La sainte Vierge se tenait debout entre Jésus et le bon larron, soutenue par Salomé et Marie de Cléophas, et elle regardait mourir son fils. Alors Jésus dit : "Tout est consommé !" Puis il leva la tête et cria à haute voix : "mon Père je remets mon esprit entre tes mains". Ce fut un cri doux et fort qui pénétra le ciel et la terre ; ensuite il pencha la tête et rendit l'esprit. Je vis son âme , comme une forme lumineuse, entrer en terre au pied de la croix. Jean et les saintes femmes tombèrent le front dans la poussière. Le centurion Abenadar avait les yeux fixés sur le visage ensanglanté de Jésus, et son émotion était profonde. Lorsque le Seigneur mourut, la terre trembla et le rocher se fendit entre la croix du Christ et celle du mauvais larron ..... Ce fut alors que la grâce vint sur Abenadar. Son cœur orgueilleux et dur, se brisa comme la roche du calvaire. Il jeta sa lance, frappa sa poitrine et cria avec l'accent d'un homme nouveau : " Béni soit le Dieu Tout-Puissant, le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob ; celui-ci était un juste : c'est vraiment le Fils de Dieu. Plusieurs soldats, frappés des paroles de leur chef, firent comme lui ..... Lorsque le Seigneur recommanda son âme humaine à son père et abandonna son corps à la mort ..... ses lèvres livides s'entr'ouvrirent et laissèrent voir sa langue ensanglantée ; ses mains, contractées d'abord autour des clous, se détendirent ainsi que ses bras, son dos se raidit le long de la croix, et tout le poids du corps porta sur les pieds ; ses genoux s'affaissèrent et plièrent du même coté, et ses pieds tournèrent autour un peu autour des clous qui les transperçaient. Qui pourrait peindre la douleur de la mère de Jésus, de la reine de tous les martyrs ? Il était un peu plus de trois heures lorsque Jésus rendit l'esprit. Quand la première secousse du tremblement de terre fut passée, plusieurs des Pharisiens reprirent leur audace ; ils approchèrent de la fente du rocher du Calvaire, y jetèrent des pierres et essayèrent d'en mesurer la profondeur avec des cordes. Comme il ne purent pas en trouver le fond, cela les rendit pensifs ..... Lorsque Jésus mourut, je vis son âme, semblable à une forme lumineuse, entrer en terre au pied de la croix, et avec elle une troupe brillante d'anges, parmi lesquels était Gabriel. Ces anges chassaient de la terre dans l'abîme une multitude de mauvais esprits. Jésus envoya plusieurs âmes des limbes dans leurs corps, afin qu'elles effrayassent les impénitents et rendissent témoignage de lui. Le tremblement de terre qui fendit la roche du Calvaire causa beaucoup d'écroulements, surtout à Jérusalem et dans la Palestine.....


du film La Passion du Christ

Cette terreur fut portée au plus haut degré quand les gens qui fuyaient en pleurant rencontrèrent sur leur chemin des morts ressuscités qui les avertissaient et les menaçaient. Dans le Temple, les princes des prêtres avaient repris le sacrifice interrompu par la frayeur qu'avaient répandue les ténèbres, et ils triomphaient du retour de la lumière, lorsque tout à coup le sol trembla, le bruit des murs qui s'écroulaient et du voile du Temple qui se déchirait, frappa la foule d'une terreur muette .... Le Grand-prêtre Caïphe et les siens conservèrent leur présence d'esprit. Grâce à leur endurcissement diabolique et à la tranquillité apparente qu'ils gardèrent , ils empêchèrent qu'il n'y eut une confusion générale, et firent en sorte que le peuple ne regardât pas ces terribles avertissements comme un témoignage rendu à l'innocence de Jésus. La garnison romaine de la forteresse Antonia fit aussi de grands efforts pour maintenir l'ordre, en sorte que la fête fut interrompue sans qu'il y eut de tumulte populaire ; tout se borna à l'agitation pleine d'inquiétude que chacun remporta chez soi, et que l'habilité des Pharisiens comprima chez le plus grand nombre. Voici les faits particuliers dont je me souviens. Les deux grandes colonnes situées à l'entrée du sanctuaire du Temple, et entre lesquelles était suspendu un magnifique rideau, s'écartèrent l'une de l'autre ; le linteau qu'elles supportaient s'affaissa, le rideau se déchira avec bruit dans toute sa longueur, et le sanctuaire fut ouvert à tous les regards. Près de la cellule où priait habituellement le vieux Siméon, une grosse pierre tomba et la voûte s'affaissa. On vit apparaître dans le sanctuaire le grand-prêtre Zaccharie, tué entre le Temple et l'autel ; il fit entendre des paroles menaçantes et parla de la mort de l'autre Zaccharie, de celle de Jean et en général du meurtre des prophètes. Deux fils du pieux grand-prêtre Simon le juste se montrèrent près de la grande chaire, et parlèrent aussi de la mort des prophètes et du sacrifice qui allait cesser. Jérémie parut près de l'autel et proclama d'une voix menaçante la fin de l'ancien sacrifice et le commencement du nouveau. Ces apparitions ayant eu lieu en des endroits où les prêtres seuls en avaient eu connaissance, furent niées ou tenues secrètes, il fut défendu d'en parler sous une peine sévère. Mais un grand bruit se fit entendre : les portes du sanctuaire s'ouvrirent et une voix forte cria : " Sortons d'ici " Je vis alors des anges s'éloigner. Nicodème, Joseph d'Arimathie et plusieurs autres quittèrent le Temple. Des morts ressuscités s'y montraient encore, ou erraient parmi le peuple. A la voix des anges, il rentrèrent dans leurs tombeaux. Anne, l'un des ennemis les plus acharnés de Jésus était presque fou de terreur ; il s'enfuyait d'un coin à l'autre dans les chambres les plus reculées du Temple. Caïphe avait essayé de relever le courage d'Anne, mais il n'y avait pas réussi, l'apparition des mort l'avait jeté dans la consternation. Caïphe, quoique frappé de terreur, était tellement possédé du démon de l'orgueil et de l'obstination, qu'il ne laissait rien voir de ce qu'il éprouvait et qu'il opposait un front d'airain aux signes menaçants de la colère divine. Ne pouvant plus, malgré ses efforts, faire continuer les cérémonies de la fête, il donna l'ordre de cacher tous les prodiges et toutes les apparitions dont la multitude n'avait pas eu connaissance. Il dit lui-même et fit dire par d'autres prêtres, que ces signes du courroux céleste avaient été occasionnés par les partisans du Galiléen, qui étaient venus dans le Temple en état de souillure ; qu'il y avait aussi beaucoup de choses provenant des sortilèges de cet homme, qui, dans sa mort comme pendant sa vie, avait troublé le repos du Temple. Pendant que tout ceci se passait dans le Temple, la même épouvante régnait en plusieurs lieux à Jérusalem. Un peu après trois heures, beaucoup de tombes s'écroulèrent, surtout dans les jardins situés au nord-ouest. Les marches du tribunal de Caïphe, où Jésus avait été outragé, s'écroulèrent, ainsi qu'une partie du foyer où Pierre avait renié son maître ...... Près du palais de Pilate, la pierre se fendit au lieu où Jésus avait été montré au peuple ; tout l'édifice fut ébranlé et la cour du tribunal voisin s'affaissa au lieu où les innocents, égorgés par Hérode, avaient été enterrés. Dans plusieurs autres endroits de la ville, des murs se fendirent ou s'écroulèrent ; toutefois aucun édifice ne fut entièrement détruit. Le superstitieux Pilate était frappé de terreur et incapable de donner aucun ordre. Son palais s'ébranlait, le sol tremblait autour de lui et il fuyait d'une chambre à l'autre. Les morts se montraient dans la cour intérieure et lui reprochaient son jugement inique. Il crut que c'étaient les dieux du Galiléen et se réfugia dans le coin le plus retiré de sa maison où il fit des vœux à ses idoles pour qu'elles lui portassent secours. Hérode était dans son palais, tout tremblant et il avait fait tout fermer.

Il y eut bien une centaine de morts de toutes les époques qui parurent avec leur corps à Jérusalem et dans les environs. Tous les cadavres qui se montraient lorsque les tombeaux s'ouvrirent, ne ressuscitèrent pas. Ceux dont l'âme fut envoyée des limbes par Jésus se levèrent, découvrir leur visage et errèrent dans les rues comme s'ils n'eussent pas touché la terre. Ils entrèrent dans les maisons de leurs descendants et rendirent témoignage pour Jésus avec des paroles sévères contre ceux qui avaient pris part à la mort du Sauveur. Je les voyais aller par les rues, le plus souvent deux à deux : je ne voyais pas le mouvement de leurs pieds ; il semblait qu'ils planassent à fleur de terre. Ils étaient pâles ou jaunes et avaient de longues barbes ; leurs voix avaient un son étrange et inaccoutumé. Ils étaient ensevelis suivant l'usage qui régnait au moment de leur mort. Aux endroits où la sentence de mort de Jésus fut proclamée avant qu'on se mit en marche pour le Calvaire, ils s'arrêtèrent un moment et crièrent : " Gloire à Jésus et malheur à ses meurtriers ! " Tout le monde tremblait et s'enfuyait : la terreur était grande dans la ville, et chacun se cachait dans les coins les plus obscurs de sa maison. Les morts rentrèrent dans leurs tombeaux vers quatre heures. Le sacrifice fut interrompu, la confusion se mit partout et peu de personnes mangèrent le soir l'agneau pascal.

à comparer avec St Matthieu, 27, v. 45 à 54 ...A partir de midi il y eut des ténèbres sur toute la terre jusqu'à trois heures. Vers trois heures, Jésus s'écria d'une voix forte : "Eli, Eli, lema sabaqthani !" .....Mais Jésus , criant de nouveau d'une voix forte, rendit l'esprit. Et voici que le voile du Sanctuaire se déchira en deux du haut en bas, la terre trembla, les rochers se fendirent ; les tombeaux s'ouvrirent, les corps de nombreux saints défunts ressuscitèrent : sortis des tombeaux, après sa résurrection, ils entrèrent dans la ville sainte et apparurent à un grand nombre de gens. A la vue du tremblement de terre et de ce qui arrivait, le centurion et ceux qui avec lui gardaient Jésus, furent saisis d'une grande crainte et dirent : " Vraiment , celui-ci était Fils de Dieu ! "

St Jean, 9, v. 4 et 5.... " Tant qu'il fait jour, il nous faut travailler aux œuvres de Celui qui m'a envoyé : la nuit vient où personne ne peut travailler ; aussi longtemps que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde. "

12, v. 35 et 36a " ...Jésus leur répondit : " La lumière est encore parmi vous pour un peu de temps. Marchez pendant que vous avez la lumière, pour que les ténèbres ne s'emparent pas de vous : car celui qui marche dans les ténèbres ne sait où il va. Pendant que vous avez la lumière croyez en la lumière, pour devenir des fils de lumière. " Le Christ étant remonté dans la gloire du PÈRE et ayant quitté le monde, nous sommes donc depuis plongés dans les ténèbres.

Par cette Passion effroyable les hommes ont " tué " la Lumière sur terre, l'ont éteinte, chassée. Nous sommes vraiment, maintenant, ici bas, dans les ténèbres. Nous n'avons plus qu'à espérer rejoindre le " Flambeau " du Père dans la Nouvelle Jérusalem, puisque c'est l'Agneau qui l'éclaire. Toutefois DIEU peut toujours envoyer sa lumière ici sur ceux qu'il a choisis.

Mon DIEU, pardon... pardon...

Dans Tes angoisses et Ta sueur de Sang, j'étais là..... Dans Ton arrestation violente, les coups, les liens, les crachats, les insultes, j'étais là.... Dans les accusations mensongères, le faux jugement, les fouets acérés de l'horrible flagellation, j'étais là.... Dans le bois de la Croix si lourd à porter, les chutes, les hurlements méchants de la foule, j'étais là.... Dans Ta Crucifixion, la chute de la Croix dans son trou au sol, le vinaigre, les quolibets ignobles, les souffrances de Ta Très Sainte Mère et Ton dernier râle, j'étais là ! J'étais là ! ....Oui, j'étais là, avec tous mes péchés, mes faiblesses, mes doutes, mes hésitations, mes chutes et mes trahisons... O mon DIEU chéri, pardon, pardon ! .....et chaque jour de ma vie je Te dis merci !


Tout au long de ces pages concernant la Très Douloureuse Passion dans des souffrances effroyables de Notre SEIGNEUR Jésus-Christ, le Messie, DIEU au sein de DIEU, Verbe du Père, venu ici-bas dans son propre bien et qui était déjà là avant que le monde soit, on comprend très facilement que, deux mille après, avec tous les moyens techniques à notre disposition et la divulgation à grande échelle de la Bible et des textes concernant la Parole, et alors que l'apostasie est générale, la dégénérescence morale et spirituelle de l'Humanité est universelle, la colère du Père, le TOUT-PUISSANT, soit maintenant à son comble........



Loué soit Jésus-Christ
Verbe et Rédempteur, Alpha et Oméga
Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie
personne ne va au Père sinon par Moi

Tout est dit ! C'est très simple, clair et précis !
Et l'unique Vérité en JESUS-CHRIST n'est pas intolérance !!!
Elle est Vérité, Amour et Charité pour le salut des âmes du plus grand nombre !

Si la MISÉRICORDE de DIEU est toujours accordée aux âmes sincèrement repentantes, soumises, respectueuses et aimantes, puisque DIEU est Amour, Pardon, Miséricorde mais aussi Justice, le temps de cette Miséricorde et de la Patience divines sur la planète Terre et les nations, lui, est bien terminé......

N'oublions pas non plus que, même si le pardon des péchés nous a été accordé, la justification des péchés, surtout des plus graves, elle, reste toujours à assumer du fait de la réparation due à l'Amour de DIEU dans Sa Justice parfaite, Amour assumé et glorifié jusqu'au  Sang dans la terrible Passion de la Nouvelle Alliance, Amour offensé et surtout blessé par nos fautes.

Le SEIGNEUR demande instamment de prier pour les âmes de tous ceux qui meurent chaque jour et vont mourir dans toutes les catastrophes,  fléaux et grands fléaux qui vont frapper maintenant de plus en plus la planète et les nations....

Ce n'est plus la planète qu'il nous faut sauver maintenant,
mais les âmes !

Nous sommes entrés maintenant dans la troisième période :

1:  CRÉATION

2:  PASSION de DIEU le Fils et Nouvelle et dernière Alliance avec les Hommes

3:  PUNITION de l'Humanité de plus en plus rebelle et ingrate

En 2007, le SEIGNEUR nous dit :
 "Si vous saviez comme les péchés de l'Église sont grands..."

"Je ne Me donne plus  .....ou si peu "

"Combien ne Me reçoivent pas ou croient Me recevoir...."

C'est malheureusement très facile à comprendre en effet, une grande victoire du malin et des forces du Mal, Vatican 2 et ses suites sataniques, ayant fait se retourner les Autels réservés au Culte Divin, les transformant au passage en simples tables ou en pseudo-autels très ordinaires, voire carrément laids, et se débarrassant de "ce qui gênait", le Saint des Saints, le Tabernacle, l'Ecrin recelant DIEU en Son Corps et Son Sang.

Il n'y avait pas de lieu plus Sacré, c'est démoniaque !

DIEU, dans Son Tabernacle, a été chassé de "l'autel" utilisé par le célébrant, pour laisser place à cette nouvelle liturgie dévoyée, à l'envers, et de plus, en langues vernaculaires pour encore mieux séparer les Catholiques les uns des autres et briser cette pauvre Eglise ...

Comment DIEU pourrait-Il encore Se trouver dans les Tabernacles ? !

Comment pourrait-Il donc encore Se donner ? !

C'est une effroyable abomination, un cataclysme dans l'Eglise....


Il nous précise aussi, en ce qui concerne les Messes catholiques traditionnelles et modernes :
"J'ai formé l'Eglise tout au long des siècles pour arriver à cette Messe et ils l'ont foulée aux pieds, ils la déshonorent..."

Il faut donc en conclure que le Seigneur ne Se trouve plus que dans les Tabernacles trônant sur les Autels utilisés pour le Saint Sacrifice de la Messe Traditionnelle. Il peut alors encore Se donner.


En fin 2007, le PÈRE, très en colère, nous dit :
"La Terre où le Sang de Mon Fils n'est même pas respecté est maintenant MAUDITE !"


L'HUMANITÉ NE MÉRITE DONC PLUS SA PLANÈTE, MAUDITE PAR SON CRÉATEUR...

Et la malédiction de DIEU peut être effroyable ! Il a tout créé, Il peut tout détruire, y compris Ses créatures...
Les outrages à la Passion de DIEU le Fils ont rendu la colère de DIEU le Père implacable.
Oui, Il est lent à la colère, mais maintenant elle est bien là, n'en déplaise à beaucoup...!
La Terre ne va donc plus procéder des mêmes lois naturelles et surnaturelles qu'auparavant.
Sa situation est nouvelle et terrible !
La folie du monde, les aberrations de toutes sortes, la violence, le Mal, les persécutions, les fléaux vont croître jusqu'aux "nouveaux Cieux et nouvelle Terre".
Ensuite la vie sera beaucoup plus surnaturelle, simple et merveilleuse dans le total respect de l'Amour du DIEU unique, Trinitaire dans Sa Plénitude.
Le Mal, sous toutes ses formes, aura disparu.
Mais qui sera sauvé ? Combien seront sauvés ?


Il nous faut donc prier maintenant quotidiennement sans relâche pour la conversion de tous ceux qui rejettent et méprisent la Passion du CHRIST, le Verbe Créateur, la Lumière, le Chemin et la Vie, dans Son Amour pour nous. Prions pour tous les pécheurs et tous les non-chrétiens, particulièrement les musulmans....

En juin 2008, le SEIGNEUR nous dit :
"Les grands fléaux sont maintenant à la porte et ils vont entrer..."


En avril 2009 :
"Venez à Moi les bénis de Mon Père..."


En décembre 2010 :
"Quand les fléaux vont commencer, il faudra beaucoup, beaucoup prier..."

à rapprocher de St Marc, 13, v. 18 et 19 : "Priez pour que cela n'arrive pas en hiver. Car ces jours-là seront des jours de détresse comme il n'y en a pas eu de pareille depuis le commencement du monde que DIEU a créé jusque maintenant, et comme il n'y en aura plus."

Actuellement la Très Sainte Vierge est immensément triste devant l'égarement et la perte de beaucoup d'âmes,
et, en novembre 2008, Elle nous disait déjà :

"Si vous saviez combien d'âmes sont précipitées chaque jour en Enfer..."

Avec Elle, on ne peut donc tous qu'être des catholiques très tristes et compatissants car beaucoup d'âmes sont perdues, déjà jugées et condamnées.
Cela ne sert donc à rien de gémir pour le juste châtiment de notre planète maintenant maudite qui va être durement frappée, il nous faut prier et nous humilier, c'est tout...

Le 30 octobre 2009,  je me trouvais dans une Abbaye Bénédictine de France. A 7 h 00 je suis descendu dans la Crypte assister aux dix messes basses simultanées dans les dix chapelles latérales.
Devant la solennité, la sainteté et la beauté de la Liturgie traditionnelle, la grande ferveur et l'humilité des Officiants, l'amour et l'immense respect de l'Eucharistie, face au Tabernacle qui est le Saint des Saints, l'émotion a été telle que j'en ai pleuré. Alors le SEIGNEUR, très nettement, m'a dit :

"Tu vois, c'est à cause d'eux que j'ai retardé, mais maintenant le péché de la Terre est trop grand....."


Le 10 décembre 2011, alors que je visitais un grand parc d'attractions français :

"Je vais faire cesser tout cela.... Ils M'offensent et ils s'amusent !"

Sachons que DIEU ne reviendra pas sur Son Décret de la punition du Monde...


En fin avril 2013, DIEU nous dit :
"Tenez-vous prêts"

Les fléaux très justement mérités de la Grande Tribulation étant très proches, il faut tous nous y préparer dès maintenant, spirituellement, moralement et physiquement....
Tous ceux qui ironisent sur la "Crainte" de DIEU ou n'y croient pas, vont trembler devant le TOUT-PUISSANT.


Toujours en 2013, DIEU nous dit :
"Le démon donne maintenant toute sa puissance...
Résistez... Résistez..."


En fin mars 2015, DIEU nous dit :
"Le nombre des martyrs est atteint"

Ceci concerne évidemment l'Apocalypse de Saint Jean et les Sceaux. Le nombre de Martyrs Chrétiens de ces dernières années est en effet absolument effroyable, satanique et semble ne jamais finir.

Apocalypse, Cinquième Sceau...Quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l'autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la parole de Dieu et du témoignage qu'ils avaient portés. Ils criaient d'une voix forte : "Jusques à quand, Maître saint et véritable, tarderas-tu à faire justice et à venger notre sang sur les habitants de la terre ?" Alors il leur fut donné à chacun une robe blanche et il leur fut dit de patienter encore un peu, jusqu'à ce que fût au complet le nombre de leurs compagnons de service et de leurs frères qui doivent être mis à mort comme eux.
La Communauté Céleste elle-même demande la punition du monde !

En 2015, nous sommes donc arrivés à l'aube du Sixième Sceau de l'Apocalypse de St Jean.
Les évènements vont s'aggraver très rapidement.

Apocalypse, Sixième Sceau ...Et je vis : quand il ouvrit le sixième sceau, il se fit un violent tremblement de terre. Le soleil devint noir comme une étoffe de crin et la lune entière comme du sang. Les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, comme des fruits verts d'un figuier battu par la tempête. Le ciel se retira comme un livre qu'on roule, toutes les montagnes et les îles furent ébranlées, les rois de la terre, les grands, les chefs d'armée, les riches et les puissants, tous, esclaves et hommes libres, se cachèrent dans les cavernes et les rochers des montagnes. Ils disaient aux montagnes et aux rochers : " tombez sur nous et cachez-nous, loin de la face de celui qui siège sur le trône et loin de la colère de l'Agneau ! Car il est venu le grand jour de leur colère, et qui peut subsister ? " Lire aussi les Evangiles - St Luc, 21, v. 25 à 27- St Marc, 13, v. 14 à 27 - et Sagesse, 5, v. 15 à 23

En début juin 2015, la Très Sainte Vierge nous dit :
"Je ne peux plus retenir le bras de Mon Fils et la colère du Père va éclater..."


Le 24 août 2015, DIEU nous dit :
"Je vais reprendre une grande partie de l'Humanité qui ne mérite plus sa planète, cette planète que J'ai formée de Mes mains et que Je lui ai attribuée..."


Le 28 septembre 2015, la Très Sainte Vierge nous dit :
"Maintenant tout va aller très vite..."


Le 18 novembre 2015, la Très Sainte Vierge nous dit:
"La terre va changer..."


En décembre 2015, le SEIGNEUR nous dit :
"Tout ne peut être effacé que par la souffrance et Je suis le modèle même..."

Le 12 avril 2017, DIEU nous dit :
"Je vais agir violemment..."


Le 13 mai 2017, DIEU nous dit :
"La Tribulation est commencée..."

Et la Très Sainte Vierge nous précise que tout va s'accroître rapidement...
Il n'y a plus d'autre avertissement pour cette humanité rebelle et perdue...

Que l'Honneur, le Respect et l'Amour dûs à DIEU, dans toute Sa plénitude, par les nations et les hommes, Lui soient rendus maintenant, ....de gré ou de force. La monstruosité des offenses faites au Tout-Puissant est si grande que le temps en est venu...

PSAUME 9

Les nations ont sombré dans la fosse qu'elles avaient creusée,
leur pied s'est pris au filet qu'elles avaient caché...
Debout,SEIGNEUR ! Que l'homme ne triomphe pas !
Que les nations soient jugées devant Ta Face !
SEIGNEUR, répands sur elles la terreur, et que les nations se reconnaissent mortelles.

Il est encore maintenant plus indispensable et urgent de prier chaque jour pour les âmes de toutes les personnes qui vont mourir dans les fléaux qui frappent et vont frapper notre planète maudite par le TOUT-PUISSANT et repentons-nous sincèrement et humblement pour le salut de notre âme.....

La Passion et le Sang du Fils ont éteint la grande colère de DIEU sur l'humanité il y a deux mille ans, mais, malgré ce Sacrifice Divin, les hommes, depuis, continuent leurs offenses et, depuis le XXe siècle, de plus en plus ouvertement et avec des moyens de plus en plus puissants, rapides et planétaires. Actuellement, avec les progrès techniques accroissant abominablement la dégénérescence spirituelle de l'Homme et la puissance du démon, devant les guerres que les nations mènent contre Lui, la colère du TOUT-PUISSANT est de nouveau à son comble.

Le Christ ne reviendra pas cette fois pour assumer un nouveau Sacrifice pour notre salut.

S'il y a nouveau sacrifice pour Lui, c'est, par obéissance au Père et comme cela nous a été annoncé, revenir en JUGE pour juger le monde et séparer les brebis des boucs, l'ivraie du bon grain, pour le bonheur ou le malheur, la récompense ou la punition des âmes (seule l'âme est importante et c'est elle qui ira au Paradis ou en Enfer).
Oui, nous allons payer nos fautes et boire la coupe jusqu'à la lie. Mais les âmes des amoureux de DIEU, de ceux qui L'aiment sincèrement et plus que tout dans la Plénitude de Sa Trinité, seront sauvées..... Ces élus peuvent redresser la tête et ne pas craindre...

Et n'oublions pas que la Miséricorde infinie de DIEU nous est toujours offerte ; il n'y a qu'à tendre la main du cœur et de l'âme pour la saisir par le Christ Jésus dans Sa Passion d'Amour de la Nouvelle Alliance, encore faut-il le faire....

Maudit es-tu, Satan, pour avoir tenté et entraîné tant d'hommes à leur perte !

Maudit es-tu, Satan, car tu es déjà vaincu et condamné par Notre SEIGNEUR, le CRUCIFIE !

Maudit es-tu, Satan, car ton royaume va disparaître !

Malheur à vous, forces des Ténèbres, malheur à vous, hordes de démons,

car votre heure est arrivée ! C'est l'étang de feu et de soufre qui vous attend !

Le texte très important de ce cadre est répété sur plusieurs pages du site afin que des lecteurs occasionnels ne visitant qu'une ou certaines autres pages, puissent en avoir connaissance également.

Rappel : Ce site catholique français a été créé sous la conduite impérative du SEIGNEUR à laquelle je n'ai pu me dérober, mis en place en avril 2002 et enrichi occasionnellement, toujours selon Sa volonté. Le site n'est pas conçu pour plaire et flatter comme c'est la coutume, ni pour faire peur ; il n'est pas un site du désespoir ni de la discorde mais une mise en garde en vue du salut, pour la gloire et l'amour de DIEU, selon Sa Parole..... Ce n'est pas une étude poussée mais une simple réflexion, une méditation, et surtout une ultime et suppliante mise en garde de DIEU afin de sauver le plus grand nombre d'âmes. Rien dans ce site ne doit vous éloigner de DIEU, mais vous en rapprocher, pendant qu'il en est encore temps, oui !


Toutes les pages concernant la Passion

Sueur de Sang
- Flagellation - Crucifixion - Mort de JÉSUS - Descente de la Croix

Descente aux enfers et Résurrection de JÉSUS - La terrible Passion corporelle de JÉSUS

haut de page