SITE CATHOLIQUE FRANÇAIS       drapeau FR

bannière

 

Accueil
Prières
mes Images
Parole de DIEU
Notre Dame de la Salette
Sommaire
le Dessin
Autres sites
Témoignage - la Mort
Anne Catherine Emmerich
Plan du site
Toutes les pages de la Parole


Évangile de Saint JEAN

suivi des première et seconde Épîtres


barre décorative


ÉVANGILE de Saint JEAN


étoileChapitre 1, v. 1 à 18 ...Au commencement était le Verbe (1) et le Verbe était tourné vers Dieu et le Verbe était Dieu.

Il était au commencement tourné vers Dieu. Tout fut par Lui, et rien de ce qui fut, ne fut sans Lui. En Lui était la vie et la vie était la lumière des hommes, et la lumière brille dans les ténèbres et les ténèbres (2) ne l'ont point comprise.

Il y eut un homme envoyé de Dieu : son nom était Jean (3). Il vint en témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous croient par lui. Il n'était pas la lumière, mais il devait rendre témoignage à la lumière.

Le Verbe était la vraie lumière, qui, en venant dans le monde, illumine tout homme. Il était dans le monde, et le monde fut par lui, et le monde ne l'a pas reconnu. Il est venu dans son propre bien et les siens ne l'ont pas accueilli. Mais à ceux qui l'ont reçu, à ceux qui croient en son nom, il a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu. Ceux-là ne sont pas nés du sang, ni d'un vouloir de chair, ni d'un vouloir d'homme, mais de Dieu.

Et le Verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous et nous avons vu sa gloire, cette gloire que, Fils unique plein de grâce et de vérité, il tient du Père. Jean lui rend témoignage et proclame : "Voici celui dont j'ai dit : après moi vient un homme qui m'a devancé, parce que, avant moi, il était." De sa plénitude en effet, tout, nous avons reçu et grâce sur grâce. Si la loi fut donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ.

Personne n'a jamais vu Dieu ; Dieu Fils unique, qui est dans le sein du Père, nous L'a dévoilé.

(1) le Verbe est le CHRIST JÉSUS. (2) les ténèbres sont les hommes d'il y a deux mille ans, et, actuellement, tous les non-Chrétiens et même les Chrétiens tièdes et de peu de Foi qui sont une horreur pour DIEU. (3) le grand St Jean le Baptiste.

On comprend pourquoi le Christ nous a enseigné qu'Il est la Vie, la Vérité et le seul et unique Chemin. Point de salut en dehors de Lui....

Chapitre 2, v. 24 à 25 ...beaucoup crurent en son nom à la vue des signes qu'il opérait. Mais Jésus, lui, ne croyait pas en eux, car il les connaissait tous, et il n'avait nul besoin qu'on lui rendît témoignage au sujet de l'homme : il savait, quant à lui, ce qu'il y a dans l'homme.

Chapitre 3, v. 16 à 18 " ...Dieu en effet à tant aimé le monde qu'il a donné son Fils, son unique, pour que tout homme qui croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle. Car Dieu n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Qui croit en lui n'est pas jugé ; qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au Nom du Fils unique de Dieu.... "
Croire au Fils Jésus, le Messie, c'est croire en DIEU dans sa Plénitude - c'est-à-dire en sa Trinité - et c'est, toute notre vie, L'aimer très fort, chercher à Lui plaire, Le servir et continuellement compatir aux souffrances effroyables de Sa très douloureuse Passion. Tous ceux qui ne croiront pas en Jésus, le Christ, le Messie, DIEU dans la TRINITÉ, sont définitivement perdus et ne seront pas sauvés ; on voit l'importance de la conversion du plus grand nombre possible d'âmes et alors que certains de nos nouveaux "Missionnaires", par ailleurs très charitables sur le plan laïque, tout comme les membres des O.N.G, ont renié dramatiquement leur mission et enseignent dans certains pays que toutes les religions se valent en fin de compte et "qu'on se retrouvera là-haut tous ensemble !" Beaucoup vont avoir des comptes à rendre et il y aura des pleurs et des grincements de dents après la mort ; lire aussi la page l'Eglise

v. 36
"...Le Père aime le Fils et il a tout remis en sa main. Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui n'obéit pas au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui... ".

Suite à la Passion du SEIGNEUR et à Son sacrifice effroyable pour nos péchés, la colère du Père s'exerce sur celui qui a rejeté le Fils, c'est très simple à comprendre, même pour les enfants du catéchisme à qui c'est enseigné.... Qui nous a dit qu'il n'y avait pas de colère de DIEU dans le Nouveau Testament ? La colère de DIEU, qui est bien actuelle, est donc sur tous ceux qui rejettent le Christ, DIEU le Fils, ou ne lui obéissent pas ou l'ignorent, c'est-à-dire la majorité des habitants de la planète ! La colère de DIEU est donc sur tous les non Chrétiens et aussi sur les tièdes !

Chapitre 5, v. 12 à 14 "...Ils l'interrogèrent : "Qui est cet homme qui t'a dit : "Prends ton grabat et marche" ? Mais celui qui avait été guéri ne savait pas qui c'était, car Jésus s'était éloigné de la foule qui se trouvait en ce lieu. Plus tard Jésus le retrouve dans le Temple et lui dit : "Te voilà guéri : ne pèche plus de peur qu'il ne t'arrive pire encore !"
Certains Prêtres pourtant semblent prendre à la légère le péché de leurs paroissiens (et les leurs aussi vraisemblablement), les invitant de temps en temps à "remettre l'ardoise à zéro" par une confession parce que le péché, ici-bas, semble plus ou moins normal dans la chair . Alors péchons sans cesse, DIEU est amour et miséricorde, lent à la colère, etc... ! Pourtant les Paroles du SEIGNEUR ici sont impératives et devrait plutôt, malgré la joie d'être pardonné, nous faire froid dans le dos en sortant de confession ! 

v. 21 à 30 "...Comme le Père, en effet, relève les morts et les fait vivre, le Fils lui aussi fait vivre qui il veut. Le Père ne juge personne, il a remis tout jugement au Fils, afin que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père. Celui qui n'honore pas le Fils, n'honore pas non plus le Père qui l'a envoyé....... Car, comme le Père possède la vie en lui-même, ainsi a-t-il donné au Fils de posséder la vie en lui-même ; il lui a donné le pouvoir d'exercer le jugement parce qu'il est le Fils de l'homme..... Moi, je ne peux rien faire de moi-même : je juge selon ce que j'entends et mon jugement est juste parce que je ne cherche pas ma propre volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé." Et l'on nous répète quotidiennement que le Christ ne juge pas ......!

v. 31 à 47 ...Jésus disait au Juifs : " Si je me rendais témoignage à moi-même, mon témoignage ne serait pas recevable ; c'est un autre qui me rend témoignage, et je sais que le témoignage qu'il me rend est conforme à la vérité. Vous avez envoyé une délégation auprès de Jean et il a rendu témoignage à la vérité. Pour moi, ce n'est pas que j'aie à recevoir le témoignage d'un homme, mais je parle ainsi afin que vous soyez sauvés. Jean fut la lampe qu'on allume et qui brille : et vous avez bien voulu vous réjouir pour un moment à sa lumière. Or je possède un témoignage qui est plus grand que celui de Jean : ce sont les œuvres que le Père m'a données à accomplir ; je les fais et ce sont elles qui portent témoignage que le Père m'a envoyé. Le Père qui m'a envoyé a lui-même porté témoignage à mon sujet. Mais jamais vous n'avez ni écouté sa voix ni vu ce qui le manifestait, et sa parole ne demeure pas en vous puisque vous ne croyez pas à celui qu'il a envoyé. Vous scrutez les Ecritures parce que vous pensez acquérir par elles la vie éternelle : ce sont elles qui rendent témoignage à mon sujet. Et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie éternelle. La gloire je ne la tiens pas des hommes. Mais je vous connais, vous n'avez pas en vous l'amour de Dieu. Je suis venu au nom de mon Père et vous refusez de me recevoir. Qu'un autre vienne en son propre nom, celui-là vous le recevrez ! Comment pourriez-vous croire, vous qui tenez votre gloire les uns des autres et qui ne cherchez pas la gloire qu vient de Dieu seul ? Ne pensez pas que ce soit moi qui vous accuserai devant le Père : votre accusateur, c'est Moïse en qui vous avez mis tous vos espoirs. En effet, si vous croyiez en Moïse, vous croiriez en moi, car c'est à mon sujet qu'il a écrit. Si vous ne croyez pas ce qu'il a écrit, comment croiriez-vous ce que je dis ?".
Nos très malheureux frères juifs, deux mille ans après, sont donc toujours dans cette terrible erreur qui prive de la vie éternelle dans le bonheur ! Que l'on cesse également d'insulter le SEIGNEUR en nous enseignant que toutes les religions dites "monothéistes" se valent et que l'on sera tous heureux là-haut après ! Et que l'on cesse enfin de demander la paix dans une région où les peuples renient le CHRIST-DIEU. Pas de Foi en DIEU le Fils = pas de paix.
C'est pour la Foi en la Plénitude de DIEU dans Sa Trinité qu'il faut prier, (cette Foi que le SEIGNEUR n'est même pas certain de trouver à son retour et qui disparaît d'ailleurs à grande vitesse) ....et alors la paix viendra d'elle-même ! Mais l'Église catholique est maintenant trop timorée dans son continuel dialogue-partage-tolérance, trop malade et souillée par le monde pour affirmer péremptoirement qu'elle détient l'unique Vérité... Beaucoup des Ministres de l'Église, de toute la hiérarchie, en rendront compte le moment venu ; ce sera les pleurs et les grincements de dents et beaucoup de premiers seront derniers.

Chapitre 6, v. 5 et 6 ...Or, ayant levé les yeux, Jésus vit une grande foule qui venait à lui. Il dit à Philippe : "Où achèterons-nous des pains pour qu'ils aient de quoi manger ?" En parlant ainsi il le mettait à l'épreuve ; il savait quant à lui ce qu'il allait faire. DIEU met à l'épreuve ses disciples tout au long de leur incarnation sur terre, de bien des façons, pour les guider, les enseigner et s'assurer de leur amour et de leur obéissance.

v. 64 et 65 "...Mais il en est parmi vous qui ne croient pas." En fait Jésus savait dès le début quels étaient ceux qui ne croyaient pas et qui était celui qui allait le livrer. Il ajouta : " C'est bien pourquoi je vous ai dit : " Personne ne peut venir à moi si cela ne lui est pas donné par le Père." Pour venir au Père il nous faut obligatoirement passer par le Fils et, pour cela, c'est le Père Lui-même, qui décide et choisit les élus. Difficile à croire dans l'Eglise moderne n'est-ce pas ? Pourtant c'est la vérité puisque c'est le Christ Lui-même, la Vérité, qui nous l'enseigne.

Chapitre 8, v. 57 ...Sur quoi les juifs lui dirent : " Tu n'as même pas cinquante ans et tu as vu Abraham!" Jésus leur répondit : " En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu'Abraham fût, JE SUIS. " St Jean, 8, v. 57

v. 21 à 26 ...Jésus leur dit encore : "...Je m'en vais ; vous me chercherez mais vous mourrez dans votre péché. Là où je vais, vous ne pouvez aller...." et aussi : "Vous êtes d'en bas ; moi, je suis d'en haut ; vous êtes de ce monde, moi je ne suis pas ce monde. C'est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés. Si, en effet, vous ne croyez pas que JE SUIS, vous mourrez dans vos péchés. Ils dirent alors : Toi, qui es-tu ?" Jésus leur répondit : "Ce que je ne cesse de vous dire depuis le commencement. En ce qui vous concerne, j'ai beaucoup à dire et à juger...."  St Jean, 8, v. 21 à 26
"JE SUIS"
est le Nom de DIEU, Il s'est nommé ainsi à Moïse et on l'a traduit par "Yahwe" ou "Jéhovah", le Nom de DIEU par excellence. Ce Nom était tellement vénéré qu'il n'était prononcé que très rarement par le Grand Prêtre et a été remplacé couramment par "Adonaï".
Par conséquent tous ceux qui ne croient pas que JESUS, DIEU le Fils au sein de DIEU est "JE SUIS", Créateur de toutes choses dans la Plénitude du Père, mourront donc dans leurs péchés, ce qui veut dire ne seront pas sauvés !
Cela inclut bien sûr les Juifs à qui Il s'adressait déjà et tous les non-Chrétiens, et même semble-t-il, les Chrétiens tièdes, que le SEIGNEUR vomit de Sa bouche (telle l'Église de Laodicée)... Après la Passion, ceux qui Le connaissent et restent ou deviennent tièdes, seront vomis par Lui devant le Père !
Dans l'Église Catholique moderne bien malade et qui n'évangélise plus, mais dialogue dans une extrême tolérance coupable envers tout ce qui regarde DIEU, depuis plusieurs décennies on nous enseigne exactement le contraire !
Beaucoup de Clercs à tous niveaux, vont le payer très cher, les malheureux !

Chapitre 9, v. 4 et 5 .... " Tant qu'il fait jour, il nous faut travailler aux œuvres de Celui qui m'a envoyé : la nuit vient où personne ne peut travailler ; aussi longtemps que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde. "

v. 39 à 41 ....Et Jésus dit alors : "C'est pour un jugement que je suis venu dans le monde, pour que ceux qui ne voyaient pas voient, et que ceux qui voyaient deviennent aveugles." Les Pharisiens qui étaient avec lui entendirent ces paroles et lui dirent : " Est-ce que, par hasard, nous serions aveugles nous aussi ?" Jésus leur répondit : "Si vous étiez des aveugles, vous n'auriez pas de péché. Mais à présent vous dites "nous voyons" : votre péché demeure." Actuellement c'est donc toujours le cas de nos malheureux frères juifs d'être aveugles.... Mais beaucoup de catholiques semblent également aveuglés par le monde et leur foi défaille.....

Chapitre 10, v. 30 "Moi et le Père nous sommes UN."
Le Père et le Fils ne font qu'UN. Cela ne veut pas dire comme on nous l'enseigne faussement souvent aujourd'hui, que le Père et le Fils sont semblables, de même nature, donc DEUX ! très proches l'un de l'autre, qu'ils seraient en quelque sorte, par amour et affinités, "comme étant UN", un peu comme un couple humain très lié!
Que l'on cesse aussi de nous parler souvent de DIEU comme étant uniquement le Père et du Fils comme étant en quelque sorte au-dessous, une espèce de Prêtre, voire de Grand-Prêtre ou de Prophète. Jésus-Christ, DIEU le Fils, est DIEU au sein de DIEU, Verbe du Père et Il était là avant que le Monde ne soit créé......
Il est consubstantiel au Père, et non "de même nature" que le Père. Et Il est aussi l'ami fidèle de ceux qui L'aiment plus que tout, c'est merveilleux, n'est-ce pas ?

Chapitre 12, v. 35 et 36a Jésus leur répondit : " La lumière est encore parmi vous pour un peu de temps. Marchez pendant que vous avez la lumière, pour que les ténèbres ne s'emparent pas de vous : car celui qui marche dans les ténèbres ne sait où il va. Pendant que vous avez la lumière croyez en la lumière, pour devenir des fils de lumière. "
Le Christ étant remonté dans la gloire du Père et ayant quitté le monde, les hommes sont donc depuis plongés dans les ténèbres. Nous avons " tué ", éteint, chassé la Lumière de la terre qui est repartie d'où elle est venue, d'au-delà des ténèbres, au Père. Nous sommes vraiment, ici bas, dans les ténèbres. Toutefois la Lumière peut éclairer certains selon la volonté du Père.

Chapitre 15, v. 1 et 2 " ...Je suis la vraie vigne et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui, en moi, ne porte pas de fruit, il l'enlève, et tout sarment qui porte du fruit, il l'émonde, afin qu'il en porte davantage encore. "
L'émondage étant, bien entendu, l'ensemble des épreuves que le Seigneur nous envoie pour notre amélioration et notre élévation. Notons qu'un "sarment en CHRIST" est un chrétien ou quelqu'un qui croit l'être, un tiède, un irrespectueux.... Donc un mauvais chrétien, un tiède, est éliminé par le Père et détaché du Christ !)

v. 6 " ....Si quelqu'un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors comme le sarment, il se dessèche, puis on les ramasse, on les jette au feu et ils brûlent... " Et on nous enseigne qu'il est impératif de ne pas craindre DIEU !
v. 18 et 19
" ...Si le monde vous hait, sachez qu'il m'a haï le premier. Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui lui appartiendrait ; mais vous n'êtes pas du monde et voilà pourquoi le monde vous hait. " (Pourtant actuellement beaucoup de catholiques ou plutôt de pseudo-catholiques aiment à se mêler au monde et à le courtiser ; et ne parlons même pas de ceux qui se joignent joyeusement aux marées de touristes qui vont s'épanouir , se détendre et se divertir dans les pays où nos frères et sœurs chrétiens sont quotidiennement et douloureusement persécutés et le Crucifix et la Ste Bible piétinés ou brûlés...!

Chapitre 17, v. 6 à 9 " ...J'ai manifesté ton nom aux hommes que tu as tirés du monde pour me les donner. Ils étaient à toi, tu mes les as donnés et ils ont observé ta parole ......Je prie pour eux ; je ne prie pas pour le monde, mais pour ceux que tu m'as donnés... " (les Apôtres, les disciples)

Chapitre 20, v. 30 et 31 Jésus a opéré sous les yeux de ses disciples beaucoup d'autres signes qui ne sont pas rapportés dans ce livre. Ceux-ci l'ont été pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et pour que, en croyant, vous ayez la vie en son nom.

Chapitre 21, v. 15 à 17 Après le repas, Jésus dit à Simon-Pierre : "Simon, fils de Jean, m'aimes-tu plus que ceux-ci ?" Il répondit : "Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime" et Jésus lui dit alors : "Pais mes agneaux." Une seconde fois, Jésus lui dit : "Simon, fils de Jean, m'aimes-tu ?" Il répondit : "Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime." Jésus lui dit : "Sois le berger de mes brebis." Une troisième fois, il dit : "Simon, fils de Jean, m'aimes-tu ?" Pierre fut attristé de ce que Jésus lui avait dit une troisième fois : "M'aimes-tu ?" et il reprit : "Seigneur, toi qui connaît toutes choses, tu sais bien que je t'aime." Et Jésus lui dit :"Pais mes brebis."

C'est clair et net, on doit aimer DIEU, et avant même son prochain que l'on doit aimer comme nous-même......

Notons également que JESUS demande trois fois de suite à St Pierre s'il l'aime, c'est bien sûr parce qu'il l'a renié trois fois au chant du coq et que le SEIGNEUR ressuscité a voulu annuler ces trois reniements au moment de la Passion. Aimer DIEU de toute sa force, son esprit, son cœur est bien le premier des commandements qui est à rapprocher de St Luc, 10, v.26 à 28 ...Jésus lui dit :" Dans la Loi qu'est-il écrit ? Comment lis-tu ? "Il lui répondit : (Premièrement et obligatoirement....) " Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta force, et de toute ta pensée (et ensuite seulement....) et ton prochain comme toi-même." Jésus lui dit : " Tu as bien répondu. Fais cela et tu auras la vie. " Or on nous enseigne continuellement et uniquement le second, même s'il est aussi important que le premier, mais jamais d'aimer DIEU et surtout pas plus que tout....! Pourtant, de même que la Parole Divine ne revient pas à DIEU sans avoir produit son effet, de même l'amour que DIEU nous porte doit Lui revenir par nos cœurs grand ouverts à Lui.

Surtout depuis la Très douloureuse et sanglante Passion, DIEU veut être aimé et servi, Lui aussi !
Il faut répéter sans cesse à DIEU qu'on L'aime...


barre décorative

PREMIÈRE ÉPÎTRE de St JEAN 

Chapitre 2, v. 15 et 16 "....N'aimez pas le monde ni ce qui est dans le monde. Si quelqu'un aime le monde, l'amour du Père n'est pas en lui, puisque tout ce qui est dans le monde - la convoitise de la chair, la convoitise des yeux et la confiance orgueilleuse dans les biens - ne provient pas du Père mais provient du monde."

v. 18 et 19 "....Mes petits enfants c'est la dernière heure. (4) Vous avez entendu annoncer qu'un antichrist vient ; or dès maintenant beaucoup d'antichrists sont là ; à quoi nous reconnaissons que c'est la dernière heure. C'est de chez nous qu'ils sont sortis mais ils n'étaient pas des nôtres. S'ils avaient été des nôtres, ils seraient demeurés avec nous. Mais il fallait que fût manifesté que tous, tant qu'ils sont , ils ne sont pas des nôtres"
v. 22 et 23
"....Qui est le menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ ? Voilà l'antichrist, celui qui nie le Père et le Fils. Quiconque nie le Fils n'a pas non plus le Père : qui confesse le Fils a le Père aussi."
L'Antéchrist est donc de nos jours une grande partie de l'Humanité, sachant que même chez les catholiques certains ne croient pas vraiment à la présence du Christ près de nous ni même à Son Ascension et à Sa résurrection.

Chapitre 4, v. 1 à 3 "....Mes bien-aimés, n'ajoutez pas foi à tout esprit, mais éprouvez les esprits, pour voir s'ils sont de Dieu ; car beaucoup de prophètes de mensonges se sont répandus dans le monde. A ceci vous reconnaissez l'Esprit de Dieu : tout esprit qui confesse Jésus Christ venu dans la chair est de Dieu, et tout esprit qui divise Jésus n'est pas de Dieu ; c'est l'esprit de l'antichrist, dont vous avez entendu annoncer qu'il vient, et dès maintenant il est dans le monde....
On peut donc affirmer selon Saint Jean que les religions qui rejettent Dieu le Fils n'appartiennent pas ou plus à DIEU mais à l'antichrist....

Chapitre 5, v. 5 à 12 "....Qui est vainqueur du monde, sinon celui celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ?
C'est lui qui est venu par l'eau et par le sang, Jésus-Christ, non avec l'eau seulement, mais avec l'eau et le sang ; et c'est l'Esprit qui rend témoignage, parce que l'Esprit est la vérité.
C'est qu'ils sont trois à rendre témoignage, l'Esprit, l'eau et le sang, et ces trois convergent dans l'unique témoignage :
Si nous recevons le témoignage des hommes, le témoignage de Dieu est plus grand ; car tel est le témoignage de Dieu : il a rendu témoignage en faveur de son Fils.
Qui croit au Fils de Dieu a ce témoignage en lui-même. Qui ne croit pas Dieu fait de lui un menteur, puisqu'il n'a pas foi dans le témoignage que Dieu a rendu en faveur de son Fils.
Et voici ce témoignage : Dieu nous a donné la vie éternelle, et cette vie est en son Fils.
Qui a le Fils a la vie ; qui n'a pas le Fils de Dieu n'a pas la vie.

(4) Nous devons prendre la Parole de DIEU comme des petits enfants que nous devons être et non comme des scientifiques pour la disséquer, tenter d'en extraire je ne sais quels détails oiseux ou suppositions sans intérêt et si possible, pour beaucoup, la " dévitaliser ". De même, lorsqu'on explique et enseigne la Parole, cela doit être simple, clair et très facilement compréhensible pour tous, même par de grands enfants du catéchisme. Le Christ lorsqu'Il enseignait les foules employait des termes simples aisément compréhensibles par tous (sauf certains passages, comme les paraboles, qu'Il voulait que la multitude ne comprenne pas encore mais seulement les Apôtres, et auxquels Il les expliquait ensuite, et toujours en termes simples ). Pourtant, de nombreux exégètes ou de grands érudits nous ont laissés des milliers de textes religieux dont beaucoup sont totalement opaques, difficilement compréhensibles et donc inutiles pour le plus grand nombre. Quand on parle de DIEU ou pour DIEU cela doit être très simple à comprendre, tout le reste n'est que "vanité et poursuite de vent".


DEUXIÈME ÉPÎTRE de St JEAN

v. 7 à 11 "....Car de nombreux séducteurs se sont répandus dans le monde : ils ne professent pas la foi à la venue de Jésus Christ dans la chair. Le voilà, le séducteur et l'antichrist !
Prenez garde à vous-mêmes, afin de ne pas perdre le fruit de vos œuvres, mais de recevoir pleine récompense.
Quiconque va  trop avant et ne demeure pas dans la doctrine du Christ, n'a pas Dieu. Celui qui demeure dans la doctrine, il a, lui, et le Père et le Fils.
Si quelqu'un vient à vous sans être porteur de cette doctrine, ne l'accueillez pas chez vous et ne lui souhaitez pas la bienvenue.  Qui lui souhaite la bienvenue communie à ses œuvres mauvaises.

haut de page