SITE CATHOLIQUE FRANÇAIS       drapeau FR

bannière

 

Accueil
Prières
mes Images
Parole de DIEU
Notre Dame de la Salette
Sommaire
le Dessin
Autres sites
Témoignage - la Mort
Anne Catherine Emmerich
Plan du site
Toutes les pages de la Parole


Evangile de Saint MATTHIEU


barre décorative


image de Croix

Chapitre 3, v. 11 et 12 "Moi, je vous baptise dans l'eau en vue de la conversion ; mais celui qui vient après moi (Jésus) est plus fort que moi : je ne suis pas digne de lui ôter ses sandales ; lui, il vous baptisera dans l'Esprit Saint et le feu. Il a sa pelle à vanner à la main, il va nettoyer son aire et recueillir son blé dans le grenier ; mais la bale, il la brûlera au feu qui ne s'éteint pas". Lors de Son retour glorieux, le Christ revient à ce moment en Juge....

Chapitre 5, v. 13 et 14 " ...Car en vérité je vous le déclare, avant que le ciel et la terre ne disparaissent, pas une lettre, pas un seul petit trait ne disparaîtra de la loi, jusqu'à ce que tout se réalise." Deux mille ans après la Passion, l'Evangile ayant été prêché sur toute la terre, tout est donc réalisé. Le Sauveur annoncé dans l'Ancien Testament est venu et Sa Parole, selon Sa volonté, a été prêchée partout par nos Missionnaires et nos Martyrs, même si elle est combattue, rejetée ou superbement ignorée par la multitude. Alors, quoi attendre de bon pour la terre rebelle et notre ciel maintenant, sinon leur disparition, qui approche d'ailleurs à grand pas !

Chapitre 7, v. 9 à 11 "... Ou encore, qui d'entre vous, si son fils lui demande du pain, lui donnera une pierre ? Ou s'il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent ? Si donc vous qui êtes mauvais...."
Notre SEIGNEUR trouve cette génération qui fréquente constamment la synagogue et prie dans le respect de DIEU, mauvaise. Et pourtant il n'y avait même pas encore nos techniques audiovisuelles avec leur cortège omniprésent de violences, de pornographie, de destruction des âmes à grande échelle, de rejet absolu de DIEU ! Que dis donc DIEU aujourd'hui, selon vous ?

v. 13 et 14 " ...Entrez par la porte étroite. Large est la porte et spacieux le chemin qui mène à la perdition, et nombreux ceux qui s'y engagent ; combien étroite est la porte et resserré le chemin qui mène à la vie, et peu nombreux ceux qui le trouvent. "
Par conséquent notre vie doit être une vie de lutte continuelle contre la mort spirituelle et pour la Vie en DIEU par le Christ Jésus, et ceci, par un chemin étroit par lequel nous devons réussir nos épreuves et notre élévation.

v. 21 "...Il ne suffit pas de me dire : "Seigneur, Seigneur !" pour entrer dans le Royaume des cieux ; il faut faire la volonté de mon Père qui est au cieux." Par conséquent, bien que l'on nous rabâche sans cesse le contraire, bien des catholiques risquent de ne pas entrer au Royaume des cieux, les tièdes, les irrespectueux, etc....

Chapitre 8, v. 11 et 12 "... Aussi je vous le dis, beaucoup viendront du levant et du couchant prendre place au festin avec Abraham, Isaac et Jacob dans le Royaume des cieux, tandis que les héritiers du Royaume seront jetés dans les ténèbres du dehors : là seront les pleurs et les grincements de dents.
Les "héritiers du Royaume" sont bien entendu, les Juifs, le peuple élu à l'origine.
Les Juifs, les malheureux, n'ont pas le salut ! Ils l'ont perdu en rejetant DIEU le Fils dans Sa Passion pour nous tous et bien sûr pour eux.

Chapitre 10, v. 14 et 15 " ....Si l'on ne vous accueille pas et si l'on écoute pas vos paroles, en quittant cette maison ou cette ville, secouez la poussière de vos pieds. En vérité, je vous le déclare : au jour du jugement, le pays de Sodome et de Gomorrhe sera traité avec moins de rigueur que cette ville. "
Le Seigneur, après avoir puni et détruit une première fois les villes de Sodome et Gomorrhe entièrement, et tué tous ses habitants dans sa divine Justice (Genèse, 19, v. 23 à 29), nous apprend qu'en plus, elle passeront en jugement au dernier jour et qu'elles pourront être de nouveau punies. Par conséquent la punition sur terre est indépendante et en plus du jugement dernier et de ses suites. D'autre part, notons que ces villes entièrement détruites avec leurs habitants pour la débauche et le vice qui y régnaient, ne possédaient même pas les techniques de l'image et des médias pour valoriser et semer leur pourriture morale, contrairement à notre société actuelle dégénérée. Les grandes métropoles actuelles sont donc certainement bien pire que Sodome et Gomorrhe en leur temps. Alors que pense DIEU de nous, maintenant....? en colère ou béat d'admiration....? Quelles villes va-t-Il détruire maintenant ?
De plus le SEIGNEUR nous enseigne que pour l'évangélisation dans les lieux, pays ou nations où Il est repoussé, l'on doit tout simplement repartir en y laissant la poussière de nos pieds, quitte à y revenir ultérieurement éventuellement, mais en aucun cas, y rester en cachant le Crucifix et la Sainte Bible et en taisant la Parole....
Effectivement si l'on veut aider ces gens sans sauver leur âme et en reniant la mission que nous a ordonnée le Christ, les ONG et secours humanitaires laïques semblent suffir ! Voyez les centaines de millions d'euros ou de dollars récoltés en cas de cataclysme ou catastrophe....

v. 28 à 35 " ....Ne craignez pas ceux qui tuent le corps, mais ne peuvent tuer l'âme ; craignez bien plutôt Celui qui peut faire périr âme et corps dans la géhenne.... Quiconque se déclarera pour moi devant les hommes, moi aussi pour lui devant mon Père qui est aux cieux ; mais quiconque me reniera devant les hommes, je le renierai moi aussi devant mon Père qui est aux cieux... ".
Rien à voir ici avec le reniement de Saint Pierre par trois fois au chant du coq sous le coup d'évènements dramatiques et qui a passé le reste de sa vie à prêcher et convertir jusqu'au supplice final. De même JÉSUS lui-même nous explique que DIEU le Père, peut nous tuer, de corps et d'âme et pourtant plus aucun prêtre ne nous l'enseigne, pire, ils soutiennent exactement le contraire ; donc JÉSUS, pour eux, serait un menteur ! " .....N'allez pas croire que je suis venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais bien le glaive.. ". Jésus apporte la paix entre ses disciples mais pas entre ses disciples et le Monde et surtout pas dans le monde qui le renie ; donc le bonheur sur terre n'existe pas vraiment, sauf comme un cœur à cœur avec le SEIGNEUR où il peut nous donner beaucoup de joie jusqu'aux larmes d'amour , mais c'est d'abord un combat contre le Malin
v. 37 à 39
" ....Qui aime son père et sa mère plus que moi n'est pas digne de moi ; qui aime son fils ou sa fille plus que moi n'est pas digne de moi. Qui ne se charge pas de sa croix et ne me suis pas n'est pas digne de moi. Qui aura assuré sa vie la perdra et qui perdra sa vie à cause de moi l'assurera. " ....que penser de la multitude des gens qui non seulement n'aiment pas Dieu plus que leurs proches, même dans la minorité "vraiment catholique", et qui, en plus, adorent les innombrables idoles du Monde, les vedettes ou stars de tous domaines, et même des objets et qui déploient des efforts extraordinaires pour cela et rien pour JÉSUS, ou si peu....!
Alors, deux millénaires après les souffrances effroyables de notre SEIGNEUR, le Tout-Puissant est-Il béat d'admiration ou en colère ?

Chapitre 11, v. 20 à 24 Alors il se mit à invectiver contre les villes où avaient eu lieu la plupart de ses miracles, parce qu'elles ne s'étaient pas converties. " Malheureuse es-tu, Chorazin ! Malheureuse es-tu, Bethsaïda ! Car si les miracles qui ont eu lieu chez vous avaient eu lieu à Tyr et à Sidon, il y a longtemps que, sous le sac et la cendre, elles se seraient converties. Oui, je vous le déclare, au jour du Jugement, Tyr et Sidon seront traitées avec moins de rigueur que vous. Et toi, Capharnaüm, seras-tu élevée jusqu'au ciel ? Tu descendras jusqu'au séjour des morts ! Car si les miracles qui ont eu lieu chez toi avaient eu lieu à Sodome, elle subsisterait encore aujourd'hui. Aussi bien, je vous le déclare, au jour du Jugement, le pays de Sodome sera traité avec moins de rigueur que toi."
Alors comment seront traitées les nations qui, en toute connaissance de cause, ont renié DIEU et même jusqu'à leurs racines chrétiennes ? Et bien elles seront traitées plus sévèrement que Sodome et Gomorrhe et elles verront, elles aussi, au moins le feu et le soufre !

Chapitre 12, v. 18 "....Voici mon serviteur que j'ai élu, mon Bien-aimé qu'il m'a plu de choisir, je mettrai mon Esprit sur lui, et il annoncera le droit aux nations.... En son nom les nations mettront leur espérance...." NON ! La France et l'Europe ont renié le Saint Nom de DIEU et aucune nation ne place son espérance dans le CHRIST !
v. 30 à 32
....Qui n'est pas avec moi est contre moi et qui ne rassemble pas avec moi disperse.( c'est clair et net....) Voilà pourquoi je vous le déclare, tout péché, tout blasphème sera pardonné aux hommes (ceux qui se sont convertis pas les autres !), mais le blasphème contre l'Esprit ne sera pas pardonné ....mais s'il parle contre l'Esprit Saint, cela ne lui sera pardonné ni en ce monde ni dans le monde à venir.

Chapitre 13, v. 1 à 15 ...En ce jour là, Jésus sortit de la maison et s'assit au bord de la mer. De grandes foules se rassemblèrent près de lui, si bien qu'il monta dans une barque où il s'assit. Toute la foule se tenait sur le rivage. Il leur dit beaucoup de choses en paraboles.... Les disciples s'approchèrent et lui dirent : " Pourquoi leur parles-tu en paraboles ? " Il répondit : " Parce qu'à vous il est donné de connaître les mystères du Royaume des cieux, tandis qu'à ceux-là ce n'est pas donné. Car à celui qui a, il sera donné, et il sera dans la surabondance ; mais à celui qui n'a pas, même ce qu'il a lui sera retiré. Voici pourquoi je leur parle en paraboles ; parce qu'ils regardent sans regarder et qu'ils entendent sans entendre ni comprendre ; et pour eux s'accomplit la prophétie d'Esaïe, qui dit : " Vous aurez beau entendre, vous ne comprendrez pas ; vous aurez beau regarder vous ne verrez pas. Car le cœur de ce peuple s'est épaissi, ils sont devenus durs d'oreille, ils se sont bouché les yeux, pour ne pas voir de leurs yeux, ne pas entendre de leurs oreilles, ne pas comprendre avec leur cœur et pour ne pas se convertir. Et je les aurais guéris ! Mais vous, heureux vos yeux parce qu'ils voient, et vos oreilles parce qu'elles entendent. "
Jésus enseigne clairement pour la multitude mais continue d'accomplir la volonté du Père du temps du prophète Esaïe et ne donne pas une connaissance aisée de certains des mystères du Royaume des cieux à ceux qui ont le cœur épaissi. Et le Christ savait bien, effectivement, que leur cœur était vraiment épaissi, comme de nos jours d'ailleurs ! Malgré maints sermons aux foules, le sermon des béatitudes sur la montagne, tous les miracles et guérisons en tous genres en public, aveugles, paralytiques, lépreux, démoniaques, plusieurs résurrections, les foules nourries avec quelques pains et poissons........ Qu'a crié et hurlé la foule à Ponce Pilate ? : " Crucifie-le ! Crucifie-le ! A mort ! A mort ! Donnes-nous Barrabas !  ....à rapprocher de St Jean, 16, v.28b et 29 " ...tandis qu'à présent je quitte le monde et je vais au Père. " Ses disciples lui dirent : " Voici que maintenant tu parles ouvertement et que tu abandonnes tout langage énigmatique."...)

v. 24 à 30 ...Il leur proposa une autre parabole : " Il en va du Royaume des cieux comme d'un homme qui a semé du bon grain dans son champ. Pendant que les gens dormaient, son ennemi est venu ; par-dessus il a semé de l'ivraie en plein milieu du blé et il s'en est allé. Quand l'herbe eut poussé et produit l'épi alors apparu aussi l'ivraie. Les serviteurs du maître de maison vinrent lui dire : " Seigneur, n'est-ce pas du bon grain que tu as semé dans ton champ ? D'où vient donc qu'il s'y trouve de l'ivraie ? " Il leur dit : " C'est un ennemi qui a fait cela. " Les serviteurs lui disent : " Alors, veux-tu que nous allions la ramasser ? " Non, dit-il, de peur qu'en ramassant l'ivraie, vous ne déraciniez le blé avec elle. Laissez l'un et l'autre croître ensemble jusqu'à la moisson, et au temps de la moisson je dirai au moissonneurs : Ramassez d'abord l'ivraie et liez-la en bottes pour la brûler ; quant au blé, recueillez-le dans mon grenier... "
v. 37 à 42 Il leur répondit : " Celui qui sème le bon grain, c'est le Fils de l'homme ; le champ, c'est le monde ; le bon grain, ce sont les sujets du Royaume ; l'ivraie, ce sont les sujets du Malin ; l'ennemi qui l'a semée, c'est le diable ; la moisson c'est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges. De même que l'on ramasse l'ivraie pour la brûler au feu, ainsi en sera-t-il à la fin du monde : le Fils de l'homme enverra ses anges ; ils ramasseront, pour les mettre hors de son Royaume, toutes les causes de chutes et tous ceux qui commettent l'iniquité, et ils les jetteront dans la fournaise de feu ; là seront les pleurs et les grincements de dents.... "

v. 47 à 50 " ...Le Royaume des cieux est encore comparable à un filet qu'on jette en mer et qui ramène toutes sortes de poissons. Quand il est plein, on le tire sur le rivage, puis on s'assied, on ramasse dans des paniers ce qui est bon et l'on rejette ce qui ne vaut rien. Ainsi en sera-t-il à la fin du monde ; les Anges surviendront et sépareront les mauvais d'avec les justes et ils les jetteront dans la fournaise de feu ; là seront les pleurs et les grincements de dents.... ".
Jésus qui va Se sacrifier pour nous , pour nos péchés, est bien clair ; les mauvais, les rebelles, les malfaisants et même les tièdes ne seront pas sauvés. Pourtant on se plaît à nous répéter sans cesse que nous serons tous sauvés, que le plus mauvais des mauvais est déjà sauvé d'avance, sans rien faire ! Mais où a t'on trouvé cela ? dans le filet ? ....le bon larron a été sauvé parce qu'il s'est tourné vers le CHRIST, pas le mauvais. Pourtant, j'ai pu entendre dans un groupe de prière charismatique que la place demandée à la droite du Père par Jacques et Jean au SEIGNEUR, était réservée justement au mauvais larron ! Tous les textes de colère divine ou de punition dans la Bible, quand, par hasard, il sont lus à la messe dans l'Evangile du jour, ne sont jamais commentés ou alors sont complètement dénaturés ! D'autre part nous sommes arrivés aux temps de la fin du monde et nous allons bien voir maintenant !

Chapitre 18, v. 6 et 7 " ...Mais quiconque entraîne la chute d'un seul de ces petits qui croient en moi, il est préférable pour lui qu'on lui attache au cou une grosse meule et qu'on le précipite dans l'abîme de la mer. Malheureux le monde qui cause tant de chutes ! Certes il est nécessaire qu'il y en ait, mais malheureux l'homme par qui la chute arrive ! "
v. 32 à 35 " ...Alors, le faisant venir, son maître lui dit : " mauvais serviteur, je t'avais remis toute cette dette parce que tu m'en avais supplié. Ne devais-tu pas, toi aussi, avoir pitié de ton compagnon, comme moi-même, j'avais eu pitié de toi ? " Et , dans sa colère, le maître le livra aux tortionnaires en attendant qu'il eût remboursé tout ce qu'il lui devait. C'est ainsi que le Père céleste vous traitera si chacun de vous ne pardonne pas à son frère du fond du cœur. " (c'est bien le Christ qui prononce ces paroles très dures)

Chapitre 21, v. 28 à 31 " ...Quel est votre avis ? Un homme avait deux fils. S'avançant vers le premier, il lui dit : "Mon enfant, va donc aujourd'hui travailler à la vigne." Celui-ci lui répondit : "Je ne veux pas" ; un peu plus tard, pris de remords, il y alla. S'avançant vers le second, il lui dit la même chose. Celui-ci lui répondit : "J'y vais, Seigneur." ; mais il n'y alla pas. Lequel des deux a fait la volonté de son père ?" "Le premier", répondirent-ils. Jésus leur dit : "En vérité, je vous le déclare, collecteurs d'impôts et prostituées vous précèderont dans le Royaume de Dieu....." Actuellement beaucoup disent oui à DIEU, mais ne Lui obéissent pas et ne Le respectent pas dans le Sang de la Passion de Son Fils. Ce sont les non-chrétiens et les chrétiens dévoyés ou tièdes.

v. 33 à 46 ..."Ecoutez une autre parabole. Il y avait un propriétaire (DIEU c'est certain) qui planta une vigne, l'entoura d'une cloture, y creusa un pressoir et bâtit une tour ; puis il la donna en fermage à des vignerons (le peuple d'Israël) et partit en voyage. Quand le temps des fruits approcha, il envoya ses serviteurs aux vignerons pour recevoir les fruits qui lui revenaient. Mais les vignerons (le peuple d'Israël c'est certain) saisirent les serviteurs ; l'un ils le rouèrent de coups ; un autre ils le tuèrent ; un autre ils le lapidèrent. Il envoya encore d'autres serviteurs, plus nombreux que les premiers ; ils les traitèrent de même. Finalement il leur envoya son fils (le Christ c'est certain), en disant : "ils respecteront mon fils." Mais les vignerons, voyant le fils, se dirent entre eux : "C'est l'héritier. Venez ! Tuons-le et emparons-nous de l'héritage." Il se saisirent de lui, le jetèrent hors de la vigne et le tuèrent. Eh bien  Lorsque viendra le maître de la vigne, que fera-t-il à ces vignerons-là ?" Ils lui répondirent : "il fera périr misérablement ces misérables, et il donnera la vigne en fermage à d'autres vignerons, qui lui remettrons les fruits en temps voulu." Jésus leur dit : "N'avez-vous jamais lu dans les Ecritures : La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs, c'est elle qui est devenue la pierre angulaire ; c'est là l'œuvre du Seigneur : Quelle merveille à nos yeux." Aussi je vous le déclare : le Royaume de DIEU vous sera enlevé et il sera donné à un peuple (les Chrétiens c'est certain) qui en produira les fruits. Celui qui tombera sur cette pierre sera brisé et celui sur qui elle tombera, elle l'écrasera." En entendant ses paraboles, les grands prêtres et les Pharisiens comprirent que c'étaient d'eux qu'il parlait. Ils cherchaient à l'arrêter, mais ils eurent peur des foules, car elle le tenaient pour un prophète...."
 
Les Pharisiens et les Prêtres ont parfaitement compris la mise en garde.
Ils n'ont pas pris ces paroles pour une simple parabole, mais bien pour un avertissement s'adressant à eux. Malgré tout, "le Fils a été tué" , et de quelle manière ! Alors que l'on cesse de nous dire le contraire par tolérance et partage ou simplement par peur ou déraison. Le peuple d'Israël n'est donc plus le peuple élu de la Nouvelle Alliance ! Jésus est venu, Il l'a dit lui-même, pour "accomplir". Il a donc accompli cette "parabole-mise en garde" ...La parabole est devenue par l'action des hommes, Parole véridique avérée.
Le Royaume de DIEU a donc été enlevé au Peuple d'Israël puisque Jésus l'a annoncé, c'est-à-dire affirmé comme Parole de DIEU. Et depuis cette parole du Christ et la Passion, le Temple a été détruit, le peuple dispersé dans la diaspora et actuellement encore, la "terre de lait et de miel" est terre de haine et de sang, abandonnée de DIEU...
Le nouveau peuple élu, le nouvel Israël qui plaît ou plutôt devrait plaire à DIEU est donc le peuple des Chrétiens, " l'Israël de la Nouvelle Alliance". Alors que nos exégètes modernes cessent de nous mentir et nous manipuler en osant affirmer que cette "simple parabole" est sans suite ou non-définitive (Jésus serait donc un menteur, voire un plaisantin parlant pour ne rien dire de Sa Mort dans Sa Passion avec ses suites !), en quelque sorte des sortes de paroles en l'air du Christ puisque, selon eux, "tout le monde sera sauvé" de toute façon, DIEU voulant que tous soient sauvés et que DIEU ne peut se renier. Ce ne sont pas des paroles de serviteurs de DIEU. Et c'est oublier (volontairement bien sûr) que le Christ Jésus nous a dit que peu seront sauvés et ne pourront passer par la porte étroite et qu'Il n'est même pas certain qu'à Son retour Il trouvera encore la Foi sur Terre (par conséquent même chez le nouveau peuple élu !). On peut constater en effet que la Foi disparaît ou dégénère rapidement.... Quelle tristesse !
Lire aussi plus bas 27, v. 25 : "Tout le peuple répondit : Nous prenons son sang sur nous et sur nos enfants !"
De plus, le Christ, cette pierre angulaire, peut briser et écraser !

Chapitre 22, v. 14 ...Certes la multitude est appelée, mais peu sont élus...... pourtant l'Église œcuménique nouvelle nous enseigne que tout le monde est déjà sauvé.... ! les bons, les mauvais, les soumis et les rebelles, les chrétiens et les autres, tous..... Quel rejet de la Parole de DIEU !
Et quand Jésus nous dit que peu seront élus, ce n'est pas par "injustice" du Père mais bien par désobéissance et irrespect des hommes eux-mêmes qui entraîne ipso-facto la Justice Divine!
Mais voilà on nous égare de nos jours en nous affirmant que la Justice de DIEU n'a plus rien à voir avec la Justice en tant que balance divine du bien et du mal avec ses suites, mais que c'est tout simplement l'amour du Père ! L'Amour de DIEU pour nous n'interdit pas Sa Justice ! Sinon pourquoi un Jugement après la mort ? Il n'a aucun sens si tout le monde, bons et mauvais, est déjà sauvé !

Chapitre 24, en entier .....Jésus était sorti du Temple et s'en allait. Ses disciples s'avancèrent pour lui faire remarquer les constructions du Temple. Prenant la parole, il leur dit : " Vous voyez tout cela n'est-ce pas ? En vérité je vous le déclare, il ne restera pas ici pierre sur pierre : tout sera détruit. " Comme il était assis au mont des Oliviers, les disciples s'avancèrent vers lui, à l'écart, et lui dirent : " Dis-nous quand celà arrivera, et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde ? " ...Vous allez entendre parler de guerres et de rumeurs de guerres. Attention ! Ne vous alarmez pas, il faut que cela arrive, mais ce n'est pas encore la fin. Car on se dressera nation contre nation, royaume contre royaume ; il y aura en divers endroits des famines et des tremblements de terre. Et tout cela sera le commencement des douleurs de l'enfantement. Alors on vous livrera à la détresse, on vous tuera, vous serez haïs de tous les païens à cause de mon nom ; et alors un grand nombre succomberont ; ils se livreront les uns les autres, ils se haïront entre eux. Des faux prophètes surgiront en foules et égareront beaucoup d'hommes (les sectes et leurs gourous ?). Par suite de l'iniquité croissante, l'amour du grand nombre se refroidira ( l'amour pour DIEU évidemment... ) ; mais celui qui tiendra jusqu'à la fin, celui-là sera sauvé. Cette Bonne Nouvelle du Royaume sera proclamée dans le monde entier ; tous les païens auront là un témoignage. Et alors viendra la fin. (l'Evangile, celui que l'on essaie de détruire actuellement, a été proclamé partout sur la terre par les saints missionnaires et martyrs et tous les païens ont reçu ce témoignage. Pourtant les offenses à DIEU et à sa Parole croissent chaque jour par les médias et les pouvoirs des moyens modernes et il n'y avait pas de quoi fêter le passage à l'an 2000 ! Alors la fin vient....).
Quand donc vous verrez installé dans le lieu saint l'abominable Dévastateur ..... Alors ceux qui seront en Judée, qu'ils fuient dans les montagnes, celui qui sera sur la terrasse qu'il ne descende pas pour emporter ce qu'il y a dans sa maison ; celui qui sera au champ, qu'il ne retourne pas en arrière pour prendre son manteau. Malheureuses celles qui seront enceintes et celles qui allaiteront en ces jours-là ! Prier pour que vous n'ayez pas à fuir en hiver ni un jour de sabbat. Il y aura alors en effet une grande détresse, telle qu'il n'y en a pas eu depuis le commencement du monde jusqu'à maintenant et qu'il n'y en aura jamais plus. Et si ces jours-là n'étaient abrégés, personne n'aurait la vie sauve ; mais, à cause des élus, ces jours-là seront abrégés.... En effet de faux messies et de faux prophètes se lèveront et produiront des signes formidables et des prodiges, au point d'égarer, s'il était possible, même les élus.VOILA, JE VOUS AI PRÉVENUS..... En effet, comme l'éclair part du levant et brille jusqu'au couchant, ainsi en sera-t-il de l'avènement du Fils de l'homme. Où que soit le cadavre, là se rassembleront les vautours. Aussitôt après la détresse de ces jours-là, le soleil s'obscurcira, la lune ne brillera plus, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées. Alors apparaîtra dans le ciel le signe du Fils de l'homme ; alors toutes les tribus de la terre (les nations) se frapperont la poitrine ; et elles verront le Fils de l'Homme venir sur les nuées du ciel dans la plénitude de la puissance et de la gloire. Et il enverra ses anges avec la grande trompette, et, des quatre vents, d'une extrémité des cieux à l'autre, ils rassembleront ses élus (les élus...... du Christ, pas des hommes ! ) En vérité je vous le déclare, cette génération ne passera pas que tout cela n'arrive (1).
Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas. Mais ce jour et cette heure, nul ne les connaît, ni les anges des cieux, ni le Fils, sinon le Père, et lui seul . Tels furent les jours de Noé, tel sera l'avènement du Fils de l'homme ; car, de même qu'en ces jours d'avant le déluge, on mangeait et on buvait, l'on se mariait ou l'on donnait en mariage, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche, et on ne se doutait de rien jusqu'à ce que vint le déluge, qui les emporta tous. Tel sera aussi l'avènement du Fils de l'homme. Alors deux hommes seront aux champs : l'un est pris l'autre laissé ; deux femmes en train de moudre à la meule : l'une est prise, l'autre laissée. Veillez donc, car vous ne savez pas quel jour votre Seigneur va venir. " Ce sont bien des paroles du CHRIST Lui-même et non celles d'un prophète.

Chapitre 25, v. 1 à 13 " ....Alors il en sera du Royaume des cieux comme de dix jeunes filles qui prirent leurs lampes et sortirent à la rencontre de l'époux. Cinq d'entre elles étaient insensées et cinq étaient avisées....... ces jeunes filles étaient toutes en attente de l'époux et non des rebelles ou des païennes, comme de nos jours des catholiques ou ceux qui s'imaginent l'être malgré leur tiédeur et leur irrespect et pourtant le SEIGNEUR en juge la moitié insensée et va jusqu'à leur dire ensuite .....Mais il leur répondit : " En vérité je vous le déclare, je ne vous connais pas ! "
Prenons garde, même parmi les catholiques ou les chrétiens en général, car je vous assure qu'il y aura des pleurs et des grincements de dents après la mort.... Beaucoup n'aiment pas DIEU de tout leur cœur, de toute leurs forces, de toute leur âme, c'est très superficiel, une horreur pour DIEU et pourtant c'est le Premier Commandement, le second concernant notre prochain venant seulement ensuite et pas à la place du premier.... Et puis il y a aussi chez nous le manque de Foi, l'impureté de l'âme, le Monde qui nous absorbe et nous détruit, etc.... Quant à la multitude des autres qui rejettent le CHRIST DIEU, leur sort est déjà scellé...... !

v. 14 à 30 " ....En effet, il en va comme d'un homme qui, partant en voyage, appela ses serviteurs et leur confia ses biens. A l'un il remis cinq talents, à un autre deux, à un autre un seul ; puis il partit. Aussitôt celui qui avait reçu les cinq talents s'en alla les faire valoir et en gagna cinq autres. De même, celui des deux talents en gagna deux autres. Mais celui qui n'en avait reçu qu'un s'en alla creuser un trou dans la terre et y cacha l'argent de son maître. Longtemps après arrive le maître de ses serviteurs et il règle ses comptes avec eux..... S'avançant à son tour, celui qui avait reçu un seul talent dit : " Maître, je savais que tu es un homme dur : tu moissonnes où tu n'as pas semé(importance de l'évangélisation), tu ramasses où tu n'as pas répandu ; par peur, je suis allé cacher ton talent dans la terre : le voici, tu as ton bien." Mais son Maître lui répondit : " Mauvais serviteur, timoré ! (les faux missionnaires actuels qui ne portent pas l'Evangile et le Crucifix pour le salut du plus grand nombre) .... Quant à ce serviteur bon à rien, jetez-le dans les ténèbres du dehors : là seront les pleurs et les grincements de dents."
v. 31 à 33
" .....Quand le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, accompagné de tous les anges, alors il siègera sur son trône de gloire. Devant lui seront rassemblées toutes les nations et il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des chèvres. Il placera les brebis à sa droite et les chèvres à sa gauche..... "
v. 46
" ...Et ils s'en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes à la vie éternelle... "(Le SEIGNEUR nous fait connaître le fait que nous ne seront pas tous sauvés, malgré Son sacrifice et qu'Il va revenir, oui, mais en Juge ...)

Chapitre 27, v. 20 à 26 .....Les grands prêtres et les anciens persuadèrent les foules de demander Barabbas et de faire périr Jésus. Reprenant la parole, le gouverneur leur demanda : "Lequel des deux voulez-vous que je vous relâche ?" Ils répondirent : "Barabbas". Pilate leur demande : "Que ferai-je donc de Jésus, qu'on appelle Messie ?" Ils répondirent tous : "Qu'il soit crucifié !" Il reprit : "Quel mal a-t-il donc fait ?" Mais eux criaient de plus en plus fort : "Qu'il soit crucifié !" Voyant que cela ne servait à rien, mais que la situation tournait à la révolte, Pilate prit de l'eau et se lava les mains en présence de la foule, en disant : "Je suis innocent de ce sang. C'est votre affaire !" Tout le peuple répondit : "Nous prenons son sang sur nous et sur nos enfants !" Alors il leur relâcha Barabbas. Quant à Jésus, après l'avoir fait flageller, il le livra pour qu'il soit crucifié.

Et l'on peut dire que ces cris de haine contre le Sang du Messie ont depuis cette terrible journée bien mal servi le peuple juif en effet. Il est à noter que Mel Gibson avait inséré cette scène dans son film très inspiré "la PASSION du CHRIST", mais devant le tollé général déclenché avant même sa sortie, il a malheureusement cédé et l'a retirée, grand dommage pour la Vérité.

v. 45 à 54 ...A partir de midi il y eut des ténèbres sur toute la terre jusqu'à trois heures. Vers trois heures, Jésus s'écria d'une voix forte : " Eli, Eli, lema sabaqthani ! " .....Mais Jésus, criant de nouveau d'une voix forte, rendit l'esprit. Et voici que le voile du Sanctuaire se déchira en deux du haut en bas, la terre trembla, les rochers se fendirent ; les tombeaux s'ouvrirent, les corps de nombreux saints défunts ressuscitèrent : sortis des tombeaux, après sa résurrection, ils entrèrent dans la ville sainte et apparurent à un grand nombre de gens. A la vue du tremblement de terre et de ce qui arrivait, le centurion et ceux qui avec lui gardaient Jésus, furent saisis d'une grande crainte et dirent : " Vraiment , celui-ci était Fils de Dieu ! "

(1) L'Evangéliste a écrit en une seule fois toutes ces prophéties, qu'il a entendues de la bouche même du CHRIST, et en un seul texte puisqu'il ne pouvait savoir comment les choses se dérouleraient. Nous, nous avons deux mille ans de recul ! Ces prophéties concernent l'avenir sous la forme de :

1) la Destruction de Jérusalem en l'an 70 .....il ne restera pas pierre sur pierre .... Cette génération ne passera pas que tout cela n'arrive...

2) la Fin du Monde actuel avec le retour du CHRIST ....Il y aura en effet une grande détresse.... Mais ce jour et cette heure, nul ne les connaît, ni les anges des cieux, ni le Fils, sinon le Père, et lui seul.... St Matthieu et les disciples ne pouvaient connaître alors ce que pouvait représenter toutes ces paroles de prophéties, celles dont l'avènement serait proche, comme la destruction du Temple en l'an 70 et celles dont il serait lointain, ce qui prouve que les Evangiles ont été écrits peu après la Passion, par les témoins, et non plus tard, dans les siècles ultérieurs, comme nombre de malfaisants tentent de l'enseigner actuellement pour détruire la Foi dans l'Eglise. On met tout dans le même sac pour dénaturer la Parole et l'on nous enseigne que ces textes concernaient tous le passé lointain et que nous n'avons plus à nous en soucier, que tous ces évènements se sont déjà produits .....! On a même pu entendre "enseigner" sur une radio "catholique" française qu'il ne fallait pas prendre les paroles du Christ au pied de la lettre et que le Temple n'avait pas été détruit complètement puisqu'il restait encore quelques pierres, "le mur des lamentations"...... !
Ce n'est plus de "l'enseignement catéchétique" mais de l'incohérence satanique dans l'explication des textes, c'est-à-dire de la désinformation, sans parler du fait que nous sommes pris pour des idiots indignes de connaître le message du Christ et que le SEIGNEUR lui-même est déclaré menteur ! Quand on connaît la masse du Temple d'origine avec des murs d'une d'épaisseur considérable dans ses soubassements avec certaines pierres de 12 mètres de longueur et de plus de dix tonnes, j'affirme, s'il en est besoin pour nos "exégètes", que le Christ n'est pas un menteur (pardon mon DIEU, Toi qui est la Parole et le Verbe, d'en arriver à être obligé d'écrire cela !) et que les Romains ont vraiment "rasé" le Temple en l'an 70 ! Le mur des Lamentations n'est qu'un reste qui n'a pu être rasé, du fait de sa masseénorme, c'est tout. Lire absolument le livre de Mme Marie-Christine CERUTI-CENDRIER, professeur titulaire en Théologie, "Les Evangiles sont des reportages", éditions Pierre TEQUI, 1997

haut de page