SITE CATHOLIQUE FRANÇAIS       drapeau FR

bannière

 

Accueil
Prières
Images
Parole de DIEU
Notre Dame de la Salette
Sommaire
le Dessin
Autres sites
Témoignage - la Mort
Anne Catherine Emmerich
Plan du site

Toutes les Prières

Symbole de Nicée-Constantinople
le CREDO

suivi du : NOTRE - PERE (ancien)
et un : AVE MARIA  intime



barre décorative


Le symbole de Nicée-Constantinople a été élaboré lors du premier concile dans la ville de Nicée, en Asie Mineure, en 325 puis modifié en 381 au 1er concile de Constantinople. Toute cette région, depuis, par le glaive, dans le sang et l'esclavage, est devenue musulmane.


Ce Credo, la principale prière des Catholiques, est le Credo complet et respectueux qu'il nous faut pratiquer.
Le Symbole des Apôtres utilisé par les Catholiques modernes en est une pâle copie, mais pratique pour les gens très pressés ou peu respectueux.

JE CROIS en un seul Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre, de l'univers visible et invisible.

Je crois en un seul Seigneur, Jésus-Christ, le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles ;

Il est DIEU, né de DIEU, Lumière, née de la Lumière, Vrai Dieu né du Vrai Dieu, Engendré non pas créé, Consubstantiel au Père, et par lui tout a été créé.

Pour nous les hommes, et pour notre salut, il descendit du ciel ;

(on s'agenouille si on ne l'est pas déjà ...)
Par l'Esprit Saint, il a pris chair de la Vierge Marie, et s'est fait homme.


(à prononcer lentement en se signant)
Crucifié pour nous  sous Ponce-Pilate,  il souffrit sa Passion  et fut mis au tombeau.
(on peut se relever)

Il ressuscita le troisième jour, conformément aux Écritures, et il monta aux cieux où il siège à la droite du Père.

Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts, et son règne n'aura pas de fin.

Je crois en l'Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie ; il procède du Père et du Fils (*) ; avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration et même gloire ; il a parlé par les prophètes.

Je crois en l'Église, une, sainte, catholique et apostolique.

Je reconnais un seul Baptême pour le pardon des péchés.

J'attends la résurrection des morts et la vie ( on se signe) du monde à venir. AMEN

Le SEIGNEUR Jésus-Christ, DIEU le Fils, est DIEU au sein de DIEU et donc "consubstantiel au Père". Il est engendré de la substance divine même du Père, et le Père Lui a tout remis. Qui a vu le Fils a vu le Père.
 

Ne dites jamais, comme l'Église moderne dévoyée par le démon l'a changé, qu'Il est de "même nature que le Père" ! C'est une hérésie, un blasphème, car cela voudrait dire qu'il y aurait deux Dieux et même trois avec l'Esprit-Saint !
 

Vous et moi, cher lecteur, chère lectrice, sommes de même nature, mais nous ne sommes pas "UN" comme DIEU dans Sa Plénitude ! Et même si l'on dit que mari et femme ne font qu'un, cela n'a rien à voir avec la Plénitude Divine de DIEU !
Malgré l'Incarnation de DIEU le Fils, ne pas confondre Divinité et humanité, DIEU avec Ses créatures, même si depuis quelques décennies cela semble de plus en plus normal dans l'Église moderne  !
Si le Christ s'est fait homme Il n'en était toujours pas moins DIEU et il est remonté dans Son Ascension après la Résurrection, dans le sein du Père, même s'il est dit "qu'il siège à Sa droite" et Il reviendra en JUGE.

Il est DIEU au sein de DIEU et non pas "comme Dieu" !

(*) cause de rupture d'avec les Orthodoxes. Ils ne reconnaissent pas ce "filioque", l'Esprit Saint procédant uniquement du Père selon eux.




CREDO in unum Deum, Patrem omnipotentem, factorem cæli et terræ, visibilium omnium et invisibilium.

Et in unum Dominum Jesum Christum, Filum Dei unigénitum. Et ex Patre natum ante omnia sæcula. Deum de Deo, lumen de lumine, Deum verum de Deo vero. Genitum, non factum, consubstantialem Patri : per quem omnia facta sunt. Qui propter nos homines et propter nostram salutem descendit de cælis.

ET INCARNATUS EST DE SPIRITU SANCTO EX MARIA VIRGINE, ET HOMO FACTUS EST.

Crucifixus étiam pro nobis ; sub Pontio Pilato passus, et sepultus est. Et resurréxit tertia die, secondum Scripturas.
Et ascendit in cælum, sedet ad déxteram Patris. Et iterum venturus est cum gloria judicare vivos et mortuos, cujus regni non erit finis.

Et in Spiritum Sanctum, Dominum et vivificantem, qui ex Patre, Filioque procédit. Qui cum Patre et Filio simul adoratur, et conglorificatur, qui locutus est per Prophétas.

Et unam sanctam catholicam et apostolicam Ecclésiam. Confiteor unum baptisma in remissionem peccatorum. Et exspecto resurrectionem mortuorum. Et vitam (on se signe) venturi sæculi. Amen.


barre décorative


le Notre Père (ancien)

Notre Père qui es aux cieux, que Ton nom soit sanctifié, que Ton règne vienne,

Que Ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd'hui notre pain de chaque jour.

Pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.

Et ne nous laisse pas succomber à la tentation, mais délivre-nous du Malin
(1). Amen


Dans le nouveau et mauvais Pater moderne il est dit :"et ne nous soumets pas à la tentation et délivre-nous du mal"

Ce Pater issu de l'Église post-Vatican 2 moderniste égarée par Satan, est blasphématoire....
Et il est récité encore un peu partout par les fidèles et même les Clercs !
Quelles offenses continuelles envers DIEU !


Effectivement, ce n'est pas DIEU qui a tenté Adam et Ève, mais bien le démon !
DIEU permet au démon de nous tenter (lire le livre de JOB) et de nous donner des épreuves pour notre avancement, notre élévation vers Lui.
D'autre part la terre ici-bas est le royaume de Satan et Notre Seigneur en venant y prendre chair, y a été soumis... Il n'a pas dit à Son Père "ne Me soumets pas à la tentation" ! Et nous devons porter notre croix, nous aussi !

St Luc 4, v. 5 à 7 ....Le démon l'emmena alors plus haut (Jésus), et lui fit voir d'un seul regard tous les royaumes de la terre. Il lui dit : « Je te donnerai tout ce pouvoir, et la gloire de ces royaumes, car cela m'appartient et je le donne à qui je veux. Toi donc, si tu te prosternes devant moi, tu auras tout cela.

Demander à DIEU qu'Il ne nous soumette pas à la tentation est une aberration, une ineptie, en plus d'une offense effroyable !
Vous imaginez DIEU Amour dire à l'un de Ses enfants, se tenant au bord de l'abîme du péché et pour le faire chuter : "Avance mon enfant, avance encore un peu" !

Mais Lui demander de nous aider à ne pas succomber à Satan, çà c'est bien !

Et il ne faut surtout pas dire à Saint Jacques que c'est DIEU qui tente !

St Jacques 1, v. 13 et 14 "Que nul, quand il est tenté, ne dise : "ma tentation vient de Dieu". Car Dieu ne peut être tenté de faire le mal et ne tente personne..."
 

De plus, éviter de nommer le démon alors que le Christ l'a fait, par le simple mot indéfini "mal" est encore une erreur.
L'Eglise est très malade, il y a de quoi en pleurer !

Lire un autre "Notre Père" qui plaît aussi à DIEU, dans la page Prières de délivrance


(1) ou du Tentateur (St Matthieu, 6, v.13 dans la TOB), du Malin, ou comme nous dit St Jean, du Mauvais. Selon les diverses traductions de la Sainte Bible, dans St Matthieu le nom du Démon cité par Notre SEIGNEUR est celui de "Tentateur" ou "Malin". Dans St Luc 11, v. 4, la prière du SEIGNEUR s'arrête à tentation. Il nous faut donc oser appeler le maître du Mal par son nom, comme par le passé et selon l'enseignement de DIEU le Fils. Lorsqu'on récite seul cette prière dans l'intimité avec DIEU, on peut répèter cette dernière phrase pour soi-même : " Et ne me laisse pas succomber à la tentation et délivre-moi du Tentateur " ; il ne faut surtout pas s'oublier dans la prière et prier pour soi-même et sa protection et cela est vraiment efficace..... Il est à noter que, lorsqu'on cite le "Malin", "Mauvais" ou le "Tentateur" à la place de " Mal " (ou même maintenant de l'anonyme, ridicule et inutile "mal" .....qui n'est pas ce que le SEIGNEUR nous a enseigné et qui amuse Satan), cela déplaît fort au démon qui peut d'ailleurs nous le montrer, mais il faut absolument persévérer. Satan nous touche directement, grossièrement dans notre conscient, notre esprit, notre cœur par des mauvaises pensées, des tentations malsaines, excitant nos faiblesses, nos bas instincts, nos pulsions, afin de dégénérer l'âme, l'avilir et couper toute relation avec le Créateur et Sauveur. En ces temps actuels de ténèbres et de pourriture morale on peut dire que le Malin a bien œuvré ...

Le démon est vraiment l'Ennemi des hommes dont beaucoup maintenant ont perdu la pureté de l'âme qui permet de s'unir à DIEU.... C'est dramatique....

Vous faut-il encore une preuve que le Mal (ou malheureusement "le mal" maintenant) est bien le Mauvais, le Démon et qu'il ne faut pas hésiter à le nommer, comme l'a toujours fait le SEIGNEUR notre Maître, et à intercéder auprès de JÉSUS pour notre protection ?

 St Luc, 22, v. 31 et 32 ....Le Seigneur dit : " Simon.... Simon..... Satan vous a réclamés pour vous secouer dans un crible comme on fait pour le blé. Mais moi, j'ai prié pour toi (prié le Père), afin que ta foi ne disparaisse pas "

Le SEIGNEUR nomme bien Satan par son nom et nous montre les pouvoirs qu'il peut avoir sur nous sans la protection divine. Et si le CHRIST, "DIEU le Fils" incarné, a prié le Père de délivrer Simon-Pierre du Malin, d'autant plus devons-nous faire de même !
Les disciples du CHRIST, porteurs du seul Salut possible au monde, semblent évidemment attirer particulièrement la colère de Satan et le SEIGNEUR peut nous aider, mais ceux qui ne croient pas à l'existence du démon, notre principal Ennemi sur terre, non seulement rejettent les paroles du SEIGNEUR, mais repoussent Sa protection...... Quant à ceux qui ne croient pas en CHRIST-DIEU, seul Chemin et seule Vérité (2) ..... ils sont, pour leur perte, les malheureux jouets du démon........

(2) DIEU dans son Dialogue avec Ste Catherine de Sienne, Dr de l'Église, nomme DIEU le Fils, le Christ.... "Ma Vérité" "le Pont" "la Porte" (Il est effectivement le seul et unique Chemin possible entre Ciel et terre, entre ténèbres et Lumière), et aussi "le Sang" (répandu pour le Salut des âmes qui se tourneront totalement vers Lui). Pourtant certains malheureux "catholiques" désorientés disent qu'affirmer cela est marque d'intolérance et se précipitent eux-mêmes en Enfer !

Le terme actuel dégénéré de "le mal" qui n'a aucun sens précis et veut ignorer les Forces des Ténèbres, ne veut rien dire et par conséquent n'a aucune utilité bénéfique de délivrance dans le nouveau Notre Père moderne, ...amuse le Démon. Cela va avec le rejet de l'enfer, du démon et des exorcismes dans l'Église Catholique française si malade. De même on ne peut demander à DIEU de nous accorder "le bien" qui ne correspond à rien de précis ! Mais on peut Lui demander, par exemple, la pureté de l'âme, du cœur et du corps pour recevoir réellement le Corps et le Sang divins dans un immense et total respect pour l'Eucharistie (bien préparé, à genoux et sur la langue évidemment !), le Salut de l'âme pour nous et nos proches par le CHRIST JÉSUS, la sainteté et un grand détachement aux puissantes attirances perverses du monde, une immense compassion continuelle pour la très Douloureuse Passion de Notre SEIGNEUR, l'évangélisation des nations pour le salut du plus grand nombre d'âmes (....pas l'Évangile, pas le Christ donc pas de Paix !), la protection pour nos très chers frères Chrétiens persécutés, etc.....

On pourrait considérer malencontreusement que, dans le Notre Père moderne, le terme "mal" désigne le "péché" effectivement ; cela équivaudrait à dire : "délivre-nous du péché", mais alors on change complètement le sens du message et l'on trahit les paroles du SEIGNEUR, qui, Lui, a nommément désigné dans Sa prière le "Malin", celui qui est l'origine et dans la continuité du péché .....l'Adversaire, l'Ennemi. Le péché pouvant être pardonné depuis la Passion, c'est du "Malin" donc, le "Tentateur qui fait chuter", qu'il nous faut être protégés, puisque nous vivons actuellement dans son royaume.

Quand nous demandons à DIEU de nous "délivrer du Malin" cela veut dire aussi "délivre-nous de son emprise sur nous, des chaînes et liens par lesquels il pourrait encore nous tenir".
Si nous demandons à DIEU de nous "délivrer du Malin" cela veut dire en réalité "rends-nous plus fort que le Malin dans ses tentations et ses pièges, fais-nous triompher de lui " et alors il nous laissera en paix (si DIEU le veut) et nous en serons peut-être alors délivré. Et pour être plus fort que lui et le vaincre il s'agit, "tout simplement", de ne pas succomber à ses tentations, quand DIEU le lui permet.
Il faut donc prier d'abord pour être vainqueur de soi-même, vainqueur des pulsions et désirs de la chair exacerbés par le démon pour qui c'est un jeu souvent gagné d'avance, et pour l'épanouissement de notre âme.
 

Lire aussi cette vision d'Anne-Catherine Emmerich concernant l'An 2000 et la libération des démons pour la punition des hommes.

Nous ne pouvons peut-être pas tous être plus forts que le Démon, ange mauvais encore très puissant contre les créatures, même si déjà vaincu par le SEIGNEUR, mais nous devons être de toute façon plus forts que ses manœuvres pernicieuses contre nous et alors nous en seront délivrés puisque Satan, lorsqu'il ne peut plus rien, nous laisse en paix.....
St Luc, 4, v. 1 à 13 .....Ayant alors épuisé toute tentation possible, le diable s'écarta de lui jusqu'au moment fixé. ....A ce moment-là seulement le Christ en a été délivré ! Je répète, lire les démons....

Ce Notre-Père est la prière que l'on trouvait auparavant dans les missels de l'Église et qui, depuis les suites délétères de Vatican II, a été dangereusement changé.
De "Et ne nous laisse pas succomber à la tentation", ou "Et ne nous laisse pas entrer en tentation" c'est-à-dire "....aide-nous à lutter et à sortir vainqueur des épreuves qu'Il Te plaira de nous envoyer pour Te plaire et Te montrer que nous T'aimons et désirons le Salut près de Toi", elle est devenue le terrible et abominable rejet absolu de nos épreuves du "Et ne nous soumets pas à la tentation". Les termes employés sont clairs et nets, il ne s'agit pas de ne pas nous tenter au-delà de nos possibilités, mais bien d'un refus net et absolu de toute tentation ! Pourquoi l'Église a-t-elle modifié ainsi cette prière en se rebellant à DIEU ? Les termes originaux peuvent être traduits par : "ne nous induits pas en tentation" et "Ne nous laisse pas succomber à la tentation".

Nous sommes tellement habitués de nos jours à être assistés pour tout et en tout, à rejeter les épreuves, à tout exiger, que nous demandons carrément à DIEU de renoncer à nous élever vers Lui comme Il l'entend...... ! Nous sommes donc tellement parfaits que toute épreuve pour nous élever est inutile et à écarter formellement ! Le nouveau Notre-Père est contraire à l'enseignement de DIEU, certains érudits affirment même qu'il est blasphématoire.....
D'autre part lorsque nous sommes tentés c'est que DIEU le permet. Il laisse agir le démon, comme cela s'est déroulé dans le Jardin d'Eden avec Adam et Eve, mais Lui, DIEU, ne nous tente pas. Lire St Jacques, 1, v. 13 à 15.

De plus le mot "tentation" se traduit également par "épreuve". Pour notre salut et par amour et obéissance, nous devons continuer à prier la prière que nous a enseignée DIEU le Fils. Bien sûr DIEU ne soumet pas à la tentation ses créatures pour les entraîner à leur perte mais à leur salut !
St Jacques, 1, v. 13 et 14 Que nul quand il est tenté, ne dise : "ma tentation vient de Dieu." Car Dieu ne peut être tenté de faire le mal et ne tente personne. Chacun est tenté par sa propre convoitise, qui l'entraîne et le séduit. Effectivement... mais DIEU, s'Il ne tente pas, permet toutefois à Satan de nous tenter, c'est la vérité et le Christ a subi, Lui aussi, cette lutte ; et cela a toujours été ainsi puisque DIEU a déjà permis au Démon de tenter Adam et Eve au Jardin d'Eden ! Mais nos nouveaux théologiens post-Vatican II ont décidé que c'était DIEU le coupable !

St Matthieu, 4, v. 1 à 11 ...Alors Jésus fut conduit par l'Esprit au désert, pour être tenté par le diable...... Même DIEU le Fils, incarné, s'est soumis ainsi au Père....

St Luc, 22, v. 39 à 46 ...Il sortit et se rendit comme d'habitude au mont des Oliviers et les disciples le suivirent. Arrivé sur place, il leur dit : "Priez pour ne pas tomber au pouvoir de la tentation." ...........Quand, après cette prière, il se releva et vint vers les disciples, il les trouva endormis de tristesse. Il leur dit : "Quoi ! Vous dormez ! Levez-vous et priez afin de ne pas tomber au pouvoir de la tentation !" Le Christ ordonne aux disciples de prier sans arrêt pour ne pas entrer en tentation, ne pas succomber à la tentation, ne pas entrer au pouvoir du tentateur. Il ne leur a pas enseigné de demander le rejet pur et simple et l'annulation de la tentation ! 

I Pierre, 10, v. 12 et 13 ...Ainsi donc, que celui qui pense être debout prenne garde de tomber. Les tentations auxquelles vous avez été exposés ont été à la mesure de l'homme, Dieu est fidèle ; il ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces. Avec la tentation, il vous donnera le moyen d'en sortir et la force de la supporter.

DIEU nous laisse tenter pour nous éprouver, et ce, tout au long de notre vie. Notre Monde est un monde de ténèbres, sur lequel règne le Prince des Ténèbres, le Tentateur. Etre dans le Monde c'est être soumis à la tentation, donc aux épreuves ! Le seul fait d'être incarné sur cette pauvre Terre nous soumet aux tentations continuelles et même, de nos jours, de plus en plus fortes ; il semblerait même que nous soyons ici-bas, justement, pour notre lutte contre le Tentateur, au fil des ans et des épreuves, car c'est par notre résistance à la tentation que se révèle notre attachement, la pureté et la force de notre Foi et la preuve de notre amour pour DIEU.  Depuis quelques décennies, la tentation grandit de plus en plus dans notre pauvre monde matérialiste et rebelle à DIEU ! Notre salut et notre protection dépendent donc de notre union intime, puissante et constante avec DIEU dans Son amour.

DIEU, dans son "Dialogue" avec Ste Catherine de Sienne, Dr de l'Église, nous explique le rôle de la tentation et du Tentateur : "Fille très chère, le démon est devenu l'exécuteur de ma justice, pour tourmenter les âmes qui m'ont misérablement offensé (en Enfer après la mort terrestre). En cette vie, je l'ai placé pour tenter, pour provoquer mes créatures, non pour que mes créatures soient vaincues, mais pour qu'elles triomphent de lui et reçoivent de moi la gloire de la victoire après avoir fourni la preuve de leur vertu. Personne ne doit avoir peur d'aucune bataille, d'aucun assaut du démon, parce que j'ai fait de tous des forts. Je leur ai donné une volonté intrépide, en la trempant de le sang de mon Fils..... Mais si l'homme ne livre pas au démon le glaive de la volonté, je veux dire s'il ne consent pas aux tentations, à ses provocations, jamais aucune tentation ne pourra le blesser et le rendre coupable de péché : elle le fortifiera au contraire, en éclairant son intelligence sur ma charité et en lui faisant comprendre que c'est par amour que je vous laisse tenter, pour vous faire aimer et pratiquer la vertu.
Car l'on en vient à aimer la vertu que par la connaissance que l'on prend de soi-même et de moi. Et cette connaissance, c'est surtout dans le temps de la tentation qu'elle s'acquiert. C'est alors que l'homme apprend bien qu'il n'est pas l'être même, puisqu'il ne peut faire disparaître des ennuis et des embarras qu'il souhaiterait pourtant éviter ; et il me connaît aussi Moi dans sa volonté, que ma Bonté rend assez forte pour ne pas consentir à ces pensées. Il voit bien que c'est ma charité qui en dispose ainsi : car le démon est faible ; il ne peut rien par lui-même, sinon qu'autant que je le lui permets. Et moi, c'est par amour que je vous laisse tenter et non par haine, pour votre triomphe, non pour votre défaite ; c'est pour que vous parveniez à la parfaite connaissance de vous-même et de moi ; c'est pour que votre vertu fasse ses preuves, et elle ne peut être éprouvée que par son contraire. Tu vois donc bien que les démons sont à mon service pour tourmenter les damnés de l'enfer, et en cette vie pour exercer et procurer la vertu dans les âmes."
C'est clair et net, pour celui qui veut comprendre.... (apparemment plus grand monde !) 

Il nous faut donc absolument apprendre à triompher des tentations du démon avec l'aide et pour la gloire de DIEU, évidemment. C'est absolument nécessaire ! Alors pourquoi l'Église nous oblige-t-elle depuis quelques décennies, par cette nouvelle prière, à désobéir à DIEU et à opposer un refus absolu pour les épreuves (3) et la tentation pour notre salut et faire nos preuves d'amour pour DIEU ? C'est cela conduire au salut et à l'obéissance à DIEU ? Il est temps que l'Eglise se reprenne et retrouve sa pureté, sa sainteté et sa force, si cela lui est encore possible en se dégageant du monde païen..... Aimons-la toujours beaucoup malgré tout et prions continuellement pour elle et ses Prêtres dont beaucoup se sont éloignés de la vraie Foi et du salut des âmes que DIEU leur a confiées....... C'est dramatique...!

(3) Quelques uns osent enseigner que le formel "ne nous soumets pas à la tentation" voudrait dire en réalité "ne nous donne pas de tentations trop difficiles pour nous" !

Nous pouvons constater partout les ravages exercés par le démon et jusque dans l'Église moderne dans laquelle il semble maintenant bien implanté !

La seule issue pour nous est donc bien de vaincre le Tentateur avec l'aide de DIEU, et alors nous en seront "délivrés".

Job, 2, v. 1 à 8 ....Le jour advint où les Fils de Dieu (les Anges ?) se rendaient à l'audience du SEIGNEUR. L'Adversaire (le Démon, l'Ange rebelle) vint aussi parmi eux à l'audience du SEIGNEUR. Le SEIGNEUR dit à l'Adversaire : "D'où est-ce que tu viens ?" - "De parcourir la terre, répondit-il, et d'y rôder." Et le SEIGNEUR lui demanda : "As-tu remarqué mon serviteur Job ? Il n'a pas son pareil sur terre. C'est un homme intègre et droit qui craint Dieu et se garde du mal (du péché). Il persiste dans son intégrité et c'est bien en vain que tu m'as incité à l'engloutir." Mais l'Adversaire répliqua au SEIGNEUR : "peau pour peau ! Tout ce qu'un homme possède, il le donne pour sa vie. Mais veuille étendre ta main, touche à ses os et à sa chair. Je parie qu'il te maudira en face !" Alors le SEIGNEUR dit à l'Adversaire : "Soit ! Il est en ton pouvoir ; respecte seulement sa vie." Et l'Adversaire, quittant la présence du SEIGNEUR, frappa Job d'une lèpre maligne depuis la plante des pieds jusqu'au sommet de la tête. Alors Job prit un tesson pour se gratter et il s'installa parmi les cendres.
Nous sommes devenus vraiment saint et pur lorsque Satan peut dire de nous à DIEU : "Je ne peux plus rien contre lui ! " Il nous faut donc vaincre Satan, le Tentateur et ses tentations. Nous devons donc avancer et lutter sans cesse. C'est notre destin, le but de notre présence ici-bas....

Le Clergé de l'Église porte depuis quelques décennies, une responsabilité effrayante dont chaque membre devra rendre compte !

Si Adam et Ève avaient plus forts que le démon, nous n'en serions pas là, car eux aussi, ils ont déjà été soumis à la tentation ! Et si l'homme était plus fort que le démon et ce, dans la Nouvelle Alliance du Sang de DIEU, il n'y aurait plus actuellement sur terre de guerre, de haine, de méchanceté, de jalousie, d'orgueil, d'idolâtrie, de désirs malsains, etc.....

Depuis le péché originel et l'échec d'Adam et Eve face aux manœuvres du Tentateur qui a entraîné la chute de l'humanité, nous ne sommes pas incarnés pour passer des vacances sur Terre et jouir d'un farniente justement mérité, mais pour une vie d'épreuves et de lutte contre le Malin, pour prouver notre amour à DIEU et pour notre élévation vers Lui.

Le SEIGNEUR lui-même y a été soumis, non seulement pendant les quarante jours au désert, sur la montagne et sur le toit du Temple, mais constamment. JÉSUS nous a donc montré le chemin et, dès le début de son Ministère, Il reçoit le Baptême puis l'Esprit Saint Le pousse au désert pour affronter Satan. Tous Ses disciples devront faire de même tout au long des siècles. Toute notre vie, de notre réveil le matin à notre endormissement le soir nous sommes soumis aux tentations de toutes sortes, chez soi, dans la rue, au travail , partout et même quelquefois de la part de nos proches, comme JÉSUS (4) ; c'est le pouvoir accordé par DIEU au Démon et son unique moyen de nous faire chuter ! Il faut savoir que, lorsque l'on a une tentation pour nous amener à chuter, Satan est sur nous, c'est certain ; il faut donc à ce moment-la le repousser et essayer d'être plus fort que lui, mais cela peut être souvent difficile. Il est donc bien naturel que nos anciens aient demandé au Père dans cette prière de ne pas nous laisser succomber aux manœuvres du Tentateur, puisque tentation il y a et tentation il y aura toujours. On ne voit pas à quoi correspond la demande actuelle "de ne pas y être soumis", sinon d'être retiré de cette présente vie terrestre et en plus de déplaire au Très-Haut en n'acquérant pas la Vertu .... Il est vrai que beaucoup de malheureux Prêtres, ayant complètement cédé à la tentation et se retrouvant enchaînés, ne croient même plus en la réalité de Satan, cet Ange déchu précipité sur terre avec ses légions ! lire le livre de François de Muizon - Les derniers exorcistes de l'Episcopat révèlent ! - Editions Filipacchi -1996. Et vous pouvez lire aussi la page de la terrible lutte de Notre SEIGNEUR contre Satan dans la Sueur de Sang.....

I Corinthiens, 10, v 12 et 13 ...Ainsi donc, que celui qui pense être debout prenne garde de tomber. Les tentations auxquelles vous avez été exposés ont été à la mesure de l'homme, Dieu est fidèle ; il ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces. Avec la tentation, il vous donnera le moyen d'en sortir et la force de la supporter ..... DIEU, pour notre progression nous impose donc la tentation, à la limite de nos forces toutefois, et surmontable par la foi et la prière. C'est notre preuve d'amour à DIEU. Le nouveau Notre-Père est donc le refus de cette progression, de cette élévation vers le Père par l'épreuve de la tentation que nous rejetons ! Toutefois, pendant notre maturation spirituelle, entre deux épreuves ou pour d'autres raisons, DIEU peut ordonner au Démon, à certains moments particuliers, de nous laisser en paix plus ou moins longtemps et, le reste du temps, de ne pas nous tenter plus que nous pouvons résister ( " mon joug est léger à porter " ).
Par contre, le joug du Père qui maintenant va frapper le Monde, lui, ne sera pas léger !
Lire la page du Sommaire si ce n'est déjà fait....

(4)  St Marc, 8, v 31 à 33 ...Puis il commença à leur enseigner qu'il fallait que le Fils de l'homme souffre beaucoup, qu'il soit rejeté par les anciens, les grands prêtres et les scribes, qu'il soit mis à mort et que, trois jours après, il ressuscite. Il tenait ouvertement ce langage. Pierre, le tirant à part, se mit à le réprimander ( il ne faut pas que JÉSUS souffre, tout cela ne se peut pas, est impossible, etc..) Mais lui, se retournant et voyant ses disciples, réprimanda Pierre ; il lui dit : " Retire toi ! Derrière moi, Satan, car tes vues ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes ".
Evidemment St Pierre n'est pas Satan mais, comme nous tous, il est à ce moment mal conseillé, tenté par le Malin, le Menteur, le Mauvais.

Bien sûr il est possible aussi qu'une âme ayant assez lutté pour prouver son amour et son obéissance à DIEU et ayant surmonté les diverses épreuves indispensables soit définitivement délivrée de toute tentation démoniaque par la Miséricorde divine, que le Malin ne soit plus autorisé à l'approcher et qu'elle puisse vivre alors en paix dans l'amour de DIEU Trinitaire. C'est une très grande grâce de DIEU et certainement rare....


barre décorative


un AVE MARIA intime

Je Te salue Maman chérie, pleine de grâce, le SEIGNEUR est avec Toi.

Tu es bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de Tes entrailles, est béni.

Sainte Marie, Mère de DIEU le Fils incarné, merci de bien vouloir prier pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort, car Tu es notre Mère et la Reine de mon cœur. Amen.

Gloire à Toi, Ô ma Mère chérie et vénérée,

Gloire à Toi, Ô ma Reine adorée,

Gloire à DIEU dans toute Sa merveilleuse Plénitude.


Il semble important de préciser que la Très Sainte Vierge est bien la Mère de DIEU le Fils  incarné.
Elle ne devrait pas être nommée "Mère de DIEU" sans autre précision....

Elle est Mère de DIEU LE FILS, le VERBE et seulement pour Son Incarnation, puisque, dans Son Essence même, DIEU le Fils est engendré du Père, consubstantiel à Lui, (et non pas de même nature !) et ceci avant même que le monde fut créé..... De même, DIEU le Père préfère que l'on nomme la Sainte Trinité, la "Plénitude de DIEU", Le Père, le Fils et le Saint Esprit ne formant qu'un seul DIEU dans Sa merveilleuse Plénitude. C'est un Mystère effectivement.
Il est étrange que l'Église Catholique laisse ainsi cette prière de l'Ave sans cette précision indispensable.
Et cette absence de précision peut laisser planer des doutes ou égarer des personnes (sans parler du mépris de nombreux Protestants et de la colère ou haine des Musulmans), voire repousser d'éventuelles conversions, notamment de la part de Musulmans, déjà éduqués très jeunes dans les écoles coraniques, à haïr les Chrétiens pour leur pseudo "polythéisme". Pour les Musulmans nous disons que Ste Marie (Myriam pour eux) est la Mère d'Allah !

Nos frères Orthodoxes disent : Théotokos c'est-à-dire "Porteuse du Verbe Incarné" ce qui est parfaitement exact.
Cela ne retire rien de tous les mérites et vertus qui sont attachés à notre Maman Chérie, la Très Sainte Vierge Marie, bien évidemment, ce pur Ecrin réservé pour porter notre SEIGNEUR dans la chair d'un corps humain et L'offrir au Monde. Elle L'a élevé ensuite comme une merveilleuse Mère.
Et prions beaucoup pour que la haine de la Croix dans le cœur des  Musulmans soit remplacée par l'Amour dans l'Esprit Saint dans leur conversion et non pas dans le moderne, égaré et vain "partage", qui ressemble plutôt à un reniement de notre Foi. Valable évidemment concernant la conversion de nos malheureux frères Juifs !

De même cessons d'exiger sans cesse que la très Sainte Vierge prie pour nous ! Pourquoi ne pas plutôt La remercier de "bien vouloir prier pour nous" ?

Egalement, le tutoiement existe avec DIEU, le TOUT-PUISSANT, Abba, Père, Papa, avec notre Très Sainte Mère, notre Maman chérie, avec nos très chers amis les Saints et les Saintes, avec les Anges. On peut donc tutoyer mais avec un grand amour et un très profond respect. C'est un tutoiement d'amour, de cœur à cœur.
En ce qui concerne la Très Sainte Vierge Marie, évitons de L'appeler "Marie" dans nos conversations intimes avec Elle et encore moins dans les conversations extérieures, comme on l'entend partout chez les Catholiques modernes ! Nous pouvons la nommer "Très Sainte Mère" , "Maman Chérie", etc. Cela est plus respectueux et Lui plaît.



Maudit sois-tu, Satan, pour avoir tenté et entraîné tant d'hommes à leur perte !

Maudit sois-tu, Satan, car tu es déjà vaincu et condamné par Notre SEIGNEUR, le CRUCIFIE !

Maudit sois-tu, Satan, car ton royaume va disparaître !

Malheur à vous, forces des Ténèbres, malheur à vous, hordes de démons,

car votre heure est arrivée ! C'est l'étang de feu et de soufre qui vous attend !

haut de page