SITE CATHOLIQUE FRANÇAIS       drapeau FR

bannière

 

Accueil
Prières
mes Images
Parole de DIEU
Notre Dame de la Salette
Sommaire
le Dessin
Autres sites
Témoignage - la Mort
Anne Catherine Emmerich
Plan du site
Toutes les pages de la Parole


AUTRES PAROLES DE DIEU (13)
 

Quelques autres textes de la Parole de DIEU


barre décorative


ANCIEN TESTAMENT

Daniel, 9, v. 4 à 11 ...Je priai le SEIGNEUR mon Dieu et je fis cette confession : "Ah ! Seigneur, toi, le Dieu grand et redoutable qui garde l'alliance et la fidélité envers ceux qui l'aiment et gardent ses commandements ! Nous avons péché, nous avons commis des fautes, nous avons été impies et rebelles, nous nous sommes détournés de tes commandements et de tes décisions. Nous n'avons pas écouté tes serviteurs les prophètes qui ont parlé en ton nom à nos rois, nos princes, nos pères et tout le peuple du pays. A toi Seigneur, la justice, et à nous la honte sur la face en ce jour, aux hommes de Juda et aux habitants de Jérusalem, à tout Israël, ceux qui sont proches et ceux qui sont au loin, dans tous les pays où tu les as chassés à cause de la forfaiture qu'ils ont commise envers toi ! SEIGNEUR, à nous la honte sur la face, à nos rois, nos princes et nos pères parce que nous avons péché contre toi. Au Seigneur notre Dieu appartiennent la miséricorde et le pardon, car nous avons été rebelles envers lui, et nous n'avons pas écouté la voix du Seigneur notre Dieu pour marcher selon ses instructions, qu'il nous avait présentées par l'intermédiaire de ses serviteurs les prophètes. Tout Israël a transgressé ta loi et s'est détourné sans écouter ta voix. Alors ont fondu sur nous la malédiction et l'imprécation inscrites dans la Loi de Moïse....." La situation est exactement la même aujourd'hui, ou plutôt non, bien pire puisque nos frères juifs ne repoussent pas les enseignements d'un prophète mais du Fils de DIEU, du Messie qu'il méprisent.... Comment pourraient-ils donc recevoir la Miséricorde et le pardon...

Deutéronome, 6, v. 2 à 6 ....Voici le commandement, les lois et les coutumes que le SEIGNEUR votre DIEU a ordonné de vous apprendre à mettre en pratique dans le pays où vous allez passer pour en prendre possession, afin que tu craignes le SEIGNEUR ton DIEU, toi, ton fils et ton petit-fils, en gardant tous les jours de ta vie toutes ses lois et ses commandements que je te donne, pour que tes jours se prolongent. Tu écouteras, Israël, et tu veilleras à les mettre en pratique : ainsi tu seras heureux, et vous deviendrez très nombreux, comme te l'a promis le SEIGNEUR, le Dieu de tes pères, dans un pays ruisselant de lait et de miel.

ECOUTE, Israël ! Le SEIGNEUR notre DIEU est le SEIGNEUR UN. Tu aimeras le SEIGNEUR ton Dieu de tout ton cœur, tout ton être, de toute ta force. Les paroles des commandements que je te donne aujourd'hui seront présentes à ton cœur ; tu les répéteras à tes fils ; tu les leur diras quand tu resteras chez toi et quand tu marcheras sur la route, quand tu seras couché et quand tu seras debout........

Que ce soit dans l'Ancienne ou dans la nouvelle et ultime Alliance depuis la Passion du Christ-Roi, DIEU le Fils, le premier des commandements qui doit guider la vie des hommes de leur naissance à leur mort est bien celui-ci....... La suite de celui-ci  nous a été donnée par le Christ, c'est d'aimer les autres comme soit même.

Et si le SEIGNEUR DIEU est UN, depuis cette nouvelle Alliance on sait qu'Il est UN dans Sa Plénitude, c'est à dire Sa Trinité.

St Jean, 10, v. 30 "Moi et le Père nous sommes un."
 
14, v.9
"Je suis avec vous depuis si longtemps, et cependant, Philippe, tu ne m'as pas reconnu ! Celui qui m'a vu a vu le Père. Pourquoi dis-tu : "Montre-nous le Père ?" C'est clair et net !

Deutéronome, 7, v. 6 ....Car tu es un peuple consacré au SEIGNEUR ton Dieu ; c'est toi que le SEIGNEUR ton Dieu a choisi pour devenir le peuple qui est sa part personnelle parmi tous les peuples qui sont sur la surface de la terre.
C'était vrai à cette époque, puis, devant les péchés de ce peuple, la Passion est devenue nécessaire pour calmer la colère du Père. Mais ce peuple a malheureusement garder la nuque raide et rejette toujours le Sacrifice divin. Il n'est donc plus le peuple élus de DIEU et, c'est la vérité, c'est toujours une grande douleur actuellement pour Notre SEIGNEUR....
v. 9 et 10 ....Tu reconnaîtras que c'est le SEIGNEUR ton Dieu qui est Dieu, le Dieu vrai ; Il garde son alliance et sa fidélité durant mille générations à ceux qui l'aiment et gardent ses commandements, mais il paie de retour directement celui qui le hait, il le fait disparaître ; il ne fait pas attendre celui qui le hait, il le paie de retour directement.
A comparer avec les paroles du Christ suivantes concernant ceux du peuple juif qui le rejettent :
"....Si je n'étais pas venu, si je ne leur avais pas adressé la parole, ils n'auraient pas de péché ; mais à présent leur péché est sans excuse. Celui qui me hait, hait aussi mon Père. Si je n'avais pas fait au milieu d'eux ces œuvres que nul autre n'a faites, ils n'auraient pas de péché ; mais à présent qu'ils les ont vues, ils continuent à nous haïr et Moi et mon Père......" St Jean, 15, v. 22 à 24

Et dans cette région où DIEU dans Sa Plénitude est renié par les peuples qui l'habitent, cette terre, autrefois sacrée et ruisselante de lait et miel, la "Terre Sainte" ruisselle maintenant de sang et de haine....... 

Job, 2, v. 1 à 8 ....Le jour advint où les Fils de Dieu (les Anges ?) se rendaient à l'audience du SEIGNEUR. L'Adversaire (le Démon, l'Ange rebelle) vint aussi parmi eux à l'audience du SEIGNEUR. Le SEIGNEUR dit à l'Adversaire : "D'où est-ce que tu viens ?" - "De parcourir la terre, répondit-il, et d'y rôder." Et le SEIGNEUR lui demanda : "As-tu remarqué mon serviteur Job ? Il n'a pas son pareil sur terre. C'est un homme intègre et droit qui craint Dieu et se garde du mal (du péché). Il persiste dans son intégrité et c'est bien en vain que tu m'as incité à l'engloutir." Mais l'Adversaire répliqua au SEIGNEUR : "peau pour peau ! Tout ce qu'un homme possède, il le donne pour sa vie. Mais veuille étendre ta main, touche à ses os et à sa chair. Je parie qu'il te maudira en face !" Alors le SEIGNEUR dit à l'Adversaire : "Soit ! Il est en ton pouvoir ; respecte seulement sa vie." Et l'Adversaire, quittant la présence du SEIGNEUR, frappa Job d'une lèpre maligne depuis la plante des pieds jusqu'au sommet de la tête. Alors Job prit un tesson pour se gratter et il s'installa parmi les cendres.
 
Nous sommes devenus vraiment saint et pur lorsque Satan peut dire de nous à DIEU : Je ne peux plus rien contre lui ! Il nous faut donc vaincre Satan, le Tentateur et ses tentations. Nous devons donc avancer et lutter sans cesse. C'est notre destin....

17, v. 12 ....Ils prétendent que la nuit c'est le jour, ils disent que la lumière est proche, quand tombe la ténèbre.... Et Esaïe avait dit : "Le bien est devenu mal et le mal devenu bien !" C'est exactement notre époque !

2 Samuel , 7, v. 14 "....Je serai pour lui un père et il sera pour moi un fils. S'il commet une faute, je le corrigerai en me servant d'hommes pour bâton et d'humains pour le frapper. Mais ma fidélité ne s'écartera point de lui, comme je l'ai écartée de Saül, que j'ai écarté devant toi." Contrairement à ce que l'on nous enseigne faussement actuellement, DIEU qui est pourtant amour, punit (ou fait punir) Ses serviteurs....... Alors tous les autres !

Siracide, 2, v. 1 à 6 ....Mon fils, si tu aspires à servir le Seigneur, prépare ton âme à l'épreuve. Fais-toi un cœur droit et sois résolu, ne te trouble pas au moment de la détresse. Attache-toi à lui, ne t'en écarte pas, tu finiras tes jours dans la prospérité. Tout ce qui t'advient, accepte-le, dans les revers de ton humiliation sois patient ; car c'est au feu qu'on éprouve l'or et au four de l'humiliation, ceux qui sont agréés de Dieu. Aie confiance en Dieu et il te viendra en aide, suis une voie droite et espère en lui. Tout le contraire de maintenant en France où les gens défilent continuellement dans les rues en criant "nous exigeons !" et où même l'Eglise nous enseigne que les épreuves ne peuvent jamais venir de DIEU ! Et maintenant, dans l'ex-Fille Aînée de l'Eglise, le rejet de DIEU s'est bien enraciné......

5, v. 2 à 7 ....Ne te laisse pas entraîner par ton instinct et ta force à suivre les passions de ton cœur. Ne dis pas : "Qui aura pouvoir sur moi ?" car le Seigneur à coup sûr te punira. Ne dis pas : "J'ai péché et rien ne m'est arrivé !" en effet longue est la patience du Seigneur. Ne sois pas si assuré de ton pardon que tu entasses fautes sur fautes. Ne dis pas : "Sa miséricorde est grande, il me pardonnera la multitude de mes péchés.", car la pitié comme la colère lui appartiennent et sur les pécheurs s'abattra son courroux. Reviens au Seigneur sans délai et ne remets pas de jour en jour, car elle surviendra soudain, la colère du Seigneur et tu seras anéanti au jour du châtiment. 

NOUVEAU TESTAMENT

Actes, 2, v. 29 à 36 "...Frères, il est permis de vous le dire avec assurance : le Patriarche David est mort, il a été enseveli, son tombeau se trouve encore aujourd'hui chez nous. Mais il était prophète et savait que Dieu lui avait juré par serment de faire asseoir sur son trône quelqu'un de sa descendance, issu de ses reins ; il a donc vu d'avance la résurrection du Christ et c'est à son propos qu'il a dit : il n'a pas été abandonné au séjour des morts et sa chair n'a pas connu la décomposition. Ce Jésus, Dieu l'a ressuscité, nous en sommes tous témoins. Exalté par la droite de Dieu, il a donc reçu du Père l'Esprit Saint promis et il l'a répandu, comme vous levoyez et l'entendez. David, qui n'est certes pas monté au ciel, a pourtant dit : "Le Seigneur a dit à mon Seigneur : Assieds-toi à ma droite jusqu'à ce que j'aie fait de tes adversaires un escabeau sous tes pieds." Que toute la maison d'Israël le sache donc avec certitude : Dieu l'a fait et Seigneur et Christ, ce Jésus que vous, vous avez crucifié."

3, v. 22 à 24 ....Moïse d'abord a dit : "Le Seigneur Dieu suscitera pour vous, d'entre vos frères, un prophète tel que moi ; vous l'écouterez en tout ce qu'il vous dira. Et toute personne qui n'écoutera pas ce prophète sera donc retranchée du peuple." Et tous les prophètes depuis Samuel et ses successeurs ont, à leur tour, parlé pour annoncer les jours que nous vivons.
Le CHRIST était donc déjà annoncé depuis longtemps au peuple que DIEU s'était choisi à cette époque
; tous ceux qui n'écouteront pas ce "prophète" seront retranchés de la communauté (prophète pour Moïse, Seigneur pour David, c'est-à-dire DIEU au sein de DIEU !)
. Par conséquent, les Apôtres Pierre et Jean, témoins directs du CHRIST, nous enseignent que le Peuple de DIEU, depuis la Passion, est constitué par l'ensemble de l'Église du CHRIST. Les juifs refusant la Nouvelle Alliance se sont donc exclus de la communauté du Peuple de DIEU, et cela en toute connaissance de cause..... C'est dramatique..... D'autre part les Evangiles ont été écrits par des témoins directs des faits mais on essaie de les amoindrir ou de les détruire en laissant croire qu'ils ne l'ont été que longtemps après. Lire le livre de Mme Marie-Christine CERUTI-CENDRIER, Professeur titulaire en Théologie, " Les Evangiles sont des reportages ", éditions Pierre TEQUI, 1997

5, v. 30 à 32 ....Le Dieu de nos pères a ressuscité Jésus que vous aviez exécuté en le pendant au bois. C'est lui que Dieu a exalté par sa droite comme Prince et Sauveur, pour donner à Israël la conversion et le pardon des péchés. Nous sommes témoins de ces évènements, nous et l'Esprit Saint que Dieu a donné à ceux qui lui obéissent. Que l'on cesse de toujours chercher des "preuves" sur tout, ce sont bien les témoins qui ont écrit le Nouveau Testament ! Quant à la conversion d'Israël pour le pardon de ses péchés, deux mille ans après le Sang, DIEU attend toujours.......

13, v. 45 et 46 ....A la vue de cette foule, les juifs furent pris de fureur et c'était des injures qu'ils opposèrent aux paroles de Paul. Paul et Barnabas eurent alors la hardiesse de déclarer : "C'est à vous d'abord que devait être adressée la parole de Dieu ! Puisque vous la repoussez et que vous vous jugez vous-mêmes indignes de la vie éternelle, alors nous nous tournons vers les païens." Quand on repousse l'Evangile du Salut de son vivant, on renonce à la vie éternelle. Après la mort, c'est trop tard !

v. 48 ....A ces mots, les païens, tout joyeux, glorifiaient la parole du Seigneur et tous ceux qui se trouvaient destinés à la vie éternelle devinrent croyants. Apparemment il semblerait donc que certains (voire beaucoup de nos jours !) ne soient pas destinés à la vie éternelle et au Salut.....

AUTRES TEXTES 

LE "DIALOGUE" de Sainte Catherine de Sienne, Docteur de l'Église

Il s'agit d'un "dialogue" entre DIEU le Père et cette grande Sainte.

ooOOoo

Tome I, Appendice, II : "...Lorsque l'âme est parvenue à posséder cette lumière, elle ne doit pas s'en contenter : car tant que vous êtes voyageurs en cette vie, c'est votre condition d'avancer. Qui n'avance pas recule....." On comprend pourquoi la tiédeur du Chrétien est une horreur pour DIEU !

"...Et voilà pourquoi souvent, l'âme tombe dans la tristesse et dans l'ennui au point de devenir insupportable à elle-même. Elle nuit ainsi à sa perfection et elle ne s'en aperçoit pas ; elle ne se rend pas compte qu'elle est tombée dans la corruption de l'orgueil et qu'elle est là, gisante. S'il en était autrement, si elle était vraiment humble, sans aucune présomption, elle verrait à cette lumière, que c'est moi, la douce et suprême Vérité, qui distribue à chacun l'état et le temps, et le lieu, et les consolations, et les tribulations, suivant qu'il est nécessaire à votre salut et à l'acquisition de la perfection, à laquelle moi-même, j'appelle les âmes.... C'est par amour que je le donne, et c'est avec amour par conséquent et avec respect, qu'elle doit recevoir tout ce que je lui envoie." Tout ce qui nous arrive vient de DIEU et nous devons l'accepter avec amour et respect ! On nous enseigne exactement le contraire de nos jours comme je l'ai déjà dit plus haut ! Dieu par amour, ne pourrait pas nous envoyer épreuves et tribulations ! Pourquoi nous mentir ainsi, nous égarer et nous faire perdre le chemin difficile qui mène à la porte étroite du Salut ? C'est démoniaque....

ooOOoo

DIEU parle des Catholiques tièdes et des mauvais Prêtres et de ce qu'Il leur réserve :
"Cependant ils n'acquittent pas cette dette d'amour envers moi et de dilection vis à vis du prochain, avec une vraie et réelle vertu ; et par cette négligence, parce qu'ils me doivent beaucoup d'amour, ils tombent dans un plus grand péché. Aussi dois-je, par justice divine, leur imposer un châtiment plus grave en leur infligeant l'éternelle damnation. Un faux chrétien encourt une peine plus dure qu'un païen ; par divine justice il est plus brûlé par le feu qui ne consume jamais, c'est-à-dire qu'il est plus torturé, et dans cette torture il se sent dévoré par le ver de la conscience. Ce feu néanmoins ne consume pas, parce que les damnés, quel que soit le tourment qu'ils endurent, ne perdent jamais leur être. Je te le dis, ils demandent la mort, mais ils ne peuvent l'obtenir, parce qu'ils ne peuvent prendre l'être...... Le péché est donc plus puni depuis la Rédemption du Sang qu'il ne l'était auparavant, parce que les hommes ont plus reçu. Il ne semble pas qu'ils s'en aperçoivent et qu'ils aient conscience de leurs propres maux : ils se sont faits mes ennemis, à Moi qui les avaient réconciliés par le sang de mon Fils !" Sans commentaire ! Et pourtant nos Prêtres, dans l'erreur totale, volontairement, nous enseignent constamment que DIEU ne peut pas punir ! Si DIEU est Amour, Il est aussi Justice, et cette dernière sera maintenant implacable, car DIEU s'est révélé à l'Humanité dans le Sang de Son Fils.

ooOOoo

Et DIEU parle aussi de Ste Thérèse de Jésus d'Avila et des épreuves qu'Il nous envoie à tous ainsi : "....Oh, combien heureuse cette âme, qui, dans un corps mortel, n'en goûte pas moins le bien immortel ! Elle reçoit tout avec respect ; la main gauche ne lui pèse pas plus que la main droite. Tribulation ou consolation, faim ou nourriture, soif ou rafraîchissement, froid ou chaud, nudité ou vêtement, vie ou mort, honneur ou affront, affliction ou réconfort, elle accepte tout, elle est accueillante à tout, avec une humeur égale et tranquille. Rien ne l'abat, rien ne la trouble, rien ne l'ébranle. Elle est établie sur la roche vive : elle a vu à la lumière de la foi, et avec une ferme espérance, que tout ce qui vient de Moi, c'est avec un même amour que je le donne et dans une même pensée, la pensée et l'amour de votre salut. Elle sait que ma providence pourvoit à tout, que dans les grandes épreuves, je donne à l'âme une grande force, et que je n'impose jamais un fardeau plus lourd qu'elle ne le peut porter, pourvu qu'elle se dispose à le vouloir accepter, pour mon amour. Le sang de mon Fils vous a bien prouvé que ce n'est pas la mort du pécheur que je veux, mais qu'il se convertisse et qu'il vive. C'est pour qu'il vive que je lui envoie tout ce qui lui arrive. Cette vérité est toujours présente à l'âme dépouillée d'elle-même, et voila pourquoi elle ne trouve que sujet de joie en tout ce qu'elle voit ou qu'elle éprouve, en elle-même ou dans les autres."

haut de page